Photovoltaïque : les pistes du GMPV pour l'après moratoire Législation et règlements | 27.01.11

Partager sur :
Photovoltaïque : les pistes du GMPV pour l'après moratoire
Alors que le moratoire sur le photovoltaïque court jusqu'au 9 mars, la concertation entre la filière et le gouvernement se poursuit actuellement. Le GMPV-FFB, qui regroupe les métiers du photovoltaïque, avance des pistes pour une mise à plat du système.

Le 9 décembre dernier le gouvernement décrétait un moratoire sur les installations photovoltaïques. Celui-ci devant prendre fin le 9 mars, la concertation suit son cours avec d'un côté, la filière et ses instances représentatives, et de l'autre les ministères de l'Ecologie et de l'Economie. Des discussions qui doivent aboutir mi-février sur un rapport puis un projet de texte soumis au gouvernement et à la filière. Le GMPV (Groupement des métiers du photovoltaïque), qui a été créé en juin 2010, regroupe les unions FFB des métiers de couverture (UNCP), étanchéité (CFSE), électricité (FFIE), métallerie (Union des Métalliers) et du génie climatique (UECF). Associée à ces discussions, elle souligne sa volonté de "mettre à plat" le système.

Pistes de travail du GMPV-FFB :

  • Une augmentation des puissances à installer annuellement,
  • Un mode de calcul du tarif de rachat simple, sans à-coup et prévisible,
  • Une simplification des procédures administratives, dont le raccordement,
  • Une réduction et un respect de tous les délais partiels définis dans les procédures avec un délai maximal assorti de pénalités de retard en cas de dépassement,
  • La traçabilité des dossiers à l’instar des suivis de commande chez un fournisseur,
  • La prise en compte de la qualification des entreprises dans la validité du tarif de rachat, du maintien de la performance énergétique et des critères concernant les matériels dans la validité du tarif de rachat (bilan carbone, recyclage…).

Formation, qualification et apprentissage

Les entreprises se sont préparées ces trois dernières années, dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, à travers la formation complémentaire, la qualification, l'apprentissage spécifique au marché du photovoltaïque. "Habituées à travailler dans un contexte normatif et de «règles de l’Art» bien précis, les entreprises sont maintenant prêtes à assurer l’objectif assigné par le Gouvernement et sont en mesure (…) de doubler d’ici cinq ans leur capacité d’intervention", précise le GMPV dans un communiqué.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Photovoltaïque : un projet de décret qui passe mal

Photovoltaïque : un projet de décret qui passe mal

Le projet de décret qui fixe les nouvelles règles du jeu de la filière photovoltaïque, censé mettre le holà aux effets d'aubaine, a été publié hier. Il sera transmis le 2 mars au Conseil supérieur de l'énergie et déjà des voix s'élèvent contre ce couperet imposé à la filière.
Photovoltaïque : conserver à tout prix l’intégration au bâti ?

Photovoltaïque : conserver à tout prix l’intégration au bâti ?

En matière de photovoltaïque dans le bâtiment, l’entreprise doit demeurer au centre de l’acte de construire et de rénover, estime la FFB-GMPV, suite à de récentes déclarations réclamant la suppression de « l’intégration au bâti » dans les tarifs d’achat. Quel est votre avis ? Faut-il continuer à utiliser cette technique malgré ses inconvénients ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter