Réforme du logement : Jacques Mézard à la rencontre des acteurs du secteur Législation et règlements | 11.09.17

Partager sur :
Après avoir ouvert une consultation nationale en août dernier, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et son secrétaire d'Etat Julien Denormandie ont réuni vendredi 8 les organismes professionnels représentant les acteurs de l'hébergement et du logement. Le but : réfléchir à la réforme structurelle du secteur qui est en cours de réflexion en s'appuyant notamment sur la politique du ''logement d'abord''.
Si la politique du logement menée par le gouvernement actuel n'a pas encore porté ses fruits, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, semble bien déterminé à inverser la tendance !

Aussi, le successeur de Richard Ferrand a réuni le vendredi 8 septembre une trentaine de représentants des fédérations et associations du secteur du logement et de l'hébergement afin de traiter de la réforme structurelle entamée en juin.

Cette dernière s'appuie notamment sur le principe du ''logement d'abord'', qui « vise à transformer en profondeur le dispositif d'hébergement d'urgence en orientant en priorité les ménages les plus précaires vers l'accès direct au logement, en maintenant une capacité d'hébergement permettant d'assurer l'accueil immédiat et inconditionnel de tous ceux qui en ont besoin », comme le définit le ministère.

Jacques Mézard, qui n'a pas manqué de rappeler le succès des politiques de ''logement d'abord'' menées en France et à l'étranger, a tenu à remercier l'ensemble des acteurs présents « pour la qualité des échanges réalisés », promettant de poursuivre le dialogue en y intégrant également les collectivités.

« Pour les Français, la question du logement n'est pas une question comme les autres. Se loger est un besoin vital au développement d'un individu et de sa famille. Sans adresse, comment chercher du travail ? Ne pas avoir un toit mène vite à la rue et à une stigmatisation souvent irréversible », a déclaré le ministre de la Cohésion des territoires.

« Le logement d'abord doit signifier une accélération de l'accès au logement des personnes sans-abri et hébergées. Ce plan est nécessairement partenarial et coopératif. Vous représentez et vous êtes des acteurs du quotidien et ce changement de modèle qu'est le logement d'abord se fera au niveau de l'action quotidienne au plus près des personnes en difficulté », poursuit-il.

Pour rappel, la nouvelle réforme du logement devrait voir le jour d'ici la fin de l'année. Les premières actions, quant à elles, seraient lancées dès 2018.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouveau tournant dans la réduction de la fracture territoriale

Nouveau tournant dans la réduction de la fracture territoriale

Toujours autant impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, le ministre Jacques Mézard a lancé le 20 novembre dernier un appel à manifestation d’intérêt visant à accélérer la mise en œuvre du Logement d’abord. Pour rappel, cette initiative a pour ambition de permettre aux sans-abri d’accéder plus facilement à un logement durable plutôt qu’à des hébergements d’urgence. Précisions.
Projet de loi Logement : Anne Hidalgo tire la sonnette d’alarme

Projet de loi Logement : Anne Hidalgo tire la sonnette d’alarme

Les organismes professionnels des secteurs du logement et de la construction ne sont pas les seuls à s’inquiéter de la politique en la matière annoncée par Jacques Mézard il y a peu. En effet, la maire de Paris Anne Hidalgo a elle aussi tenu à alerter le gouvernement sur les conséquences désastreuses des différentes mesures présentées, et tout particulièrement celles qui concernent le parc social.
Plan Logement d’abord : Jacques Mézard fait le point

Plan Logement d’abord : Jacques Mézard fait le point

Après les déclarations de Nicolas Hulot concernant le Plan Climat, c’est Jacques Mézard qui a dressé le bilan de l’initiative « Logement d’abord » dans un entretien réalisé par Flore Thomasset et Jean-Claude Bourbon pour La Croix. Confiant, le ministre de la Cohésion des territoires a assuré que l’objectif des 40 000 logements très sociaux prévus en cinq ans serait bien atteint. La dynamique semble cependant toute autre pour les biens en pensions de famille et en intermédiation sociale.
Jacques Mézard et Julien Denormandie présentent la Stratégie logement du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie présentent la Stratégie logement du gouvernement

Cet été, le gouvernement lançait une vaste consultation auprès des collectivités et des professionnels de l’habitat afin de recueillir leurs avis en vue de la stratégie logement du gouvernement. Et justement, cette dernière vient tout juste d’être dévoilée, reposant sur trois piliers majeurs : construire plus, mieux et moins cher, répondre aux besoins de tous, et améliorer le cadre de vie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter