Emmanuel Macron en dit plus sur sa réforme du logement

Législation | 12.09.17
Partager sur :
Emmanuel Macron en dit plus sur sa réforme du logement - Batiweb
Entre 300 et 2 000 personnes (selon les sources) ont manifesté ce 11 septembre à Toulouse, alors que le Président Emmanuel Macron était en déplacement dans la ville rose afin de présenter sa politique du logement. En cause : la fameuse baisse des APL, annonciatrice de mauvaises nouvelles pour la suite du quinquennat. Pour autant, le chef de l’État s’est voulu rassurant, promettant d’ouvrir plus de places dans les logements sociaux. Les détails.
Alors que le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a rencontré les professionnels du logement vendredi dernier, Emmanuel Macron, Président de la République, s’est rendu lundi 11 à Toulouse dans le but de présenter sa réforme du logement.

Accueilli sous les huées de manifestants opposés à la baisse des APL, le chef de l’État est tout de même allé au bout de son projet, annonçant tout d’abord la création de 50 000 places pour les ménages les plus précaires, à raison de 10 000 en pensions de famille et 40 000 dans le parc locatif. Ces dernières reposeront sur un système d’« intermédiation locative », où des plateformes dédiées assumeront le risque locatif.

Toujours plus de logements sociaux

En parallèle, Emmanuel Macron a fait part de sa volonté d’accélérer la construction de logements sociaux neufs, avec 40 000 nouveaux bâtiments par an dès 2018. Le Président souhaite également « faire tourner davantage le parc social en faisant rentrer beaucoup plus de monde et activer une politique de baisses des prix ».

Surtout, il a rappelé la nécessité de réduire les exigences des normes environnementales et sociales afin d’obtenir une « production massive » de logements neufs. « Il faut construire davantage », clame le chef de l’État. « Notre pays en construit trop peu [des logements, ndlr] car notre système est bloqué par la sur-réglementation », estime-t-il.

« Nous mettrons en place un vrai choc d’offre qui permettra sur des territoires donnés, où le prix du logement s’est envolé, sur un temps donné, une politique de libération du foncier public et privé, une politique de réduction des exigences des normes, de réduction des délais de recours, qui coûtent très cher pour pouvoir produire massivement en quelques années », promet Emmanuel Macron.

« On peut créer tout le logement social de la Terre », mais « dans toutes les zones où le prix a monté on ne sort pas du logement social. C’est pour cela qu’il faut pouvoir construire plus dans le [parc de logements] libre », conclut-il.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @PrefetOccitanie (Twitter)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Contradictions en cascade autour de l’annulation de l’encadrement des loyers à Paris  - Batiweb

Contradictions en cascade autour de l’annulation de l’encadrement des loyers à Paris

Absurde : c’est probablement le mot qui définirait le mieux la situation autour de l’encadrement des loyers parisiens. Suite à une plainte de plusieurs associations représentant les professionnels de l’immobilier, la justice avait déjà mis fin à ce dispositif en novembre dernier. Si l’État a depuis fait appel, le tribunal a confirmé sa décision ce mardi 26. Un jugement sans grande conséquence, cependant, la loi Elan permettant désormais aux zones tendues de plafonner les loyers.
Emmanuel Macron demande aux propriétaires de baisser les loyers - Batiweb

Emmanuel Macron demande aux propriétaires de baisser les loyers

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron créait un véritable tollé en faisant part de sa volonté d'aller au-delà de la baisse des APL de 5 euros par mois. Ce 5 septembre, le Président de la République est allé plus loin dans sa réflexion en appelant publiquement les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois. Réagissant aux propos du chef de l'Etat, le Parti communiste a, quant à lui, demandé à ce qu'une loi soit votée afin de réduire durablement les prix des logements.
Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social - Batiweb

Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social

Baisser en même temps les Aides personnalisées au logement et les loyers des HLM : tel est le défi que s’apprête à relever Emmanuel Macron. Interviewé sur TF1, le Président de la République n’a pas hésité à critiquer une situation « croquignolesque » où le logement social, pourtant aidé par l’État, ne cesse d’augmenter ses loyers, tandis que les locataires bénéficiant des APL sont, eux aussi, toujours plus nombreux.