Alur : C. Duflot et M. Valls s'affrontent sur l'avenir de la loi sur le logement Législation | 16.06.14

Partager sur :
« Détricotage », « modifications » ? Qu'adviendra-t-il vraiment de la loi pour un accès au logement et à un urbanisme rénové (Alur), alors que la polémique enfle sur d'éventuelles modifications de la loi dont une centaine de décrets reste encore à publier. Si C. Duflot est montée au créneau samedi, dénonçant un « nouveau recul », M. Valls a démenti. Il a affirmé cependant qu'il fallait « corriger ce qui doit l'être », en annonçant « une cinquantaine de mesures de simplification ».

L'ancienne ministre écologiste Cécile Duflot, qui avait porté la loi Alur sur le logement, a dénoncé samedi « un nouveau recul », après que le Premier ministre Manuel Valls eut annoncé que le texte serait amendé.

« Ne soyons pas dupes, il s'agit d'une opération qui consiste à attaquer une des véritables lois de gauche de ce mandat », affirme Mme Duflot, désormais députée, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France samedi.

Pour l'ex-ministre du Logement, « l'encadrement des loyers, ce n'est pas seulement l'affaire de Cécile Duflot, c'est une promesse du candidat à la présidentielle François Hollande », insiste la dirigeante d'Europe Ecologie-Les Verts.

Une trahison pour Cécile Duflot

Selon elle, « abroger la loi Alur reviendrait à trahir des engagements de campagne sans aucun effet positif sur la constuction ». Interrogé par la presse, à l'issue d'un conseil national du PS, sur les propos de l'ex-ministre du Logement Cécile Duflot, Manuel Valls a démenti.

« J'ai déjà eu l'occasion de dire qu'il y aura une cinquantaine de mesures de simplification pour le logement. Nous construisons moins de logements chaque année. Il y a beaucoup d'entraves à la construction de logements, à l'accès au logement, donc il faut mettre en oeuvre tout ce qui va dans le bon sens, corriger tout ce qui doit l'être », a-t-il poursuivi.

50 mesures de simplification à venir

« Il faut être pragmatique, il faut regarder la réalité en face et faire en sorte surtout que l'on construise des logements. Nous ferons avec Silvia Pinel (la ministre du Logement, ndlr) dans les prochains jours des propositions », a-t-il ajouté.

La loi sur l'Accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) a été votée au Parlement en février mais ses décrets d'application ne sont pas encore parus. En ligne de mire, selon les observateurs, les deux mesures-phare : l'encadrement des loyers et la Garantie universelle des loyers (GUL).

« Il faut une loi sur le logement, elle existe, mais si nous avons une loi sur le logement qui ne permet pas le redémarrage du logement, cela veut dire qu'il faut apporter un certain nombre de modifications », avait déclaré vendredi Manuel Valls.

« Indécent »

Vendredi soir, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les-Verts, a protesté via son compte Twitter contre les propos de Manuel Valls : « Après 10 ans d'excès, la régulation du logement s'imposait. Le contester est une folie », a-t-elle dit, ajoutant: « Faire croire qu'Alur bloque la construction alors que ce sont les maires qui maîtrisent le permis de construire, merci les lobbies ». « Il ne manquerait plus qu'on nous refasse le coup de la France des propriétaires », a-t-elle aussi déclaré, avec le hashtag « indécent ».

L'ancienne ministre du logement, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann a elle déclaré, sur Twitter : « qui peut croire la loi Alur promulguée (il y a, ndlr) moins de 3 mois (...) serait cause de blocages de la construction en baisse depuis 2008 ? ».

La communication de la ministre du Logement, Sylvia Pinel, le 25 juin en Conseil des ministres risque d'être très attendue.

C.T (avec AFP)
© beeboys - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Loi Alur : le gouvernement indécis sur la marche à suivre - Batiweb

Loi Alur : le gouvernement indécis sur la marche à suivre

Après des annonces de « détricotage » de la loi Alur portées par plusieurs médias et démentis par le porte parole du gouvernent, Stéphane Le Foll, le Premier ministre Manuel Vall vient d'évoquer des « modifications » de la loi sur le logement. Certaines sources gouvernementales parlent déjà « d'assouplissement » alors qu'une centaine de décrets doivent encore être publiés. Détails sur une loi qui continue de faire polémique...
Cécile Duflot répond aux détracteurs de la loi Alur - Batiweb

Cécile Duflot répond aux détracteurs de la loi Alur

Dans une tribune publiée ce jeudi dans le quotidien Le Monde, Cécile Duflot revient sur la polémique relative à la loi Alur. Selon ses détracteurs, cette loi « bloquerait la construction ». Un non sens pour l'ex-ministre du Logement qui défend une nouvelle fois les mesures de cette loi. Le 29 août dernier, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour relancer la construction, tout en amputant la loi Alur de l'une de ses mesures phares : l'encadrement des loyers.
La loi Alur « sera appliquée avec réalisme et pragmatisme » (Valls)  - Batiweb

La loi Alur « sera appliquée avec réalisme et pragmatisme » (Valls)

Après des rumeurs de « détricotage » de la loi Alur dans la presse, le Premier ministre Manuel Valls a souhaité clarifier ses propos sur d'éventuelles « modifications » de la loi sur le logement, portée initialement par l'ex-ministre du Logement Cécile Duflot. Il a affirmé que la loi Alur « sera appliquée avec pragmatisme et réalisme » pour « lever toutes les inquiétudes » sur la mise en œuvre du texte. Détails
Alur : abandon du dispositif d'encadrement des loyers, sauf à Paris - Batiweb

Alur : abandon du dispositif d'encadrement des loyers, sauf à Paris

Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre du Logement Sylvia Pinel ont annoncé un ensemble de mesures pour favoriser la relance du secteur construction. Parmi ces annonces, l'abandon du dispositif d'encadrement des loyers prévu par la loi Alur sauf à Paris qui servira de terrain d'expérimentation. L'ex-ministre du Logement Cécile Duflot n'a pas tardé à réagir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter