Fermer

Chèque bois énergie : jusqu’à 200 euros d’aide pour les Français

Vendredi dernier, le Parlement a adopté une révision du budget dans laquelle est inclue une série de dispositifs donnant aux Français l’accès à plusieurs aides pour financer leurs factures d’énergie, comprenant une aide pour le chauffage au bois.
Publié le 28 novembre 2022

Partager : 

Chèque bois énergie : jusqu’à 200 euros d’aide pour les Français - Batiweb

Aujourd’hui 3,4 millions de Français se chauffent au bois. Pour une partie d’entre eux, il sera possible de demander une nouvelle aide financière à partir du 22 décembre. « Il suffira de se connecter sur le site chequenergie.gouv.fr et de rentrer son numéro de télédéclarant et sa facture. Pourront y accéder les Français qui gagnent jusqu'à 2 260 euros pour une personne seule et jusqu'à 4 750 euros pour un couple avec deux enfants. L'aide ira de 50 à 200 euros », détaille Gabriel Attal, ministre des Comptes publics.

Il existe plusieurs manières de se chauffer au bois (cheminée ouverte, cheminée à foyer ou insert fermé, poêle, chaudière…), ainsi que plusieurs types de combustibles (bûches, granulés, ou plaquettes). Une grande diversité d’offres est donc proposée aux personnes voulant se tourner vers le chauffage au bois. 

Le mode de chauffage au bois a plusieurs avantages. Tout d’abord un avantage économique dans un contexte actuel de hausse des prix de l’électricité et du gaz. Mais il s’agit aussi d’une solution écologique car consommant une ressource naturelle renouvelable.

 

D’autres dispositifs pour atténuer la hausse des prix des énergies

 

Il ne s’agit pas de l’unique aide à laquelle les Français pourront recourir pour se chauffer cet hiver. 12 millions de foyers devraient profiter d’un chèque énergie exceptionnel, dont le montant va de 100 à 200 euros. À cela s’ajoute les 1,6 million de ménages modestes disposant d’un chauffage au fioul qui peuvent bénéficier depuis le 7 novembre d’un « chèque fioul ». 

Le gouvernement cherche aussi à aider davantage l’installation de chaudières biomasses et de pompes à chaleur (PAC) à travers le dispositif MaPrimeRénov’.

Enfin ajoutons la prolongation jusqu’en 2023 du bouclier tarifaire, mais dont la limitation de la hausse des prix du gaz et de l’électricité va toutefois augmenter à 15 % l’an prochain (contre 4 % en 2022).

 

Alex Mosnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

L’ONF met le bois à l’honneur

À Maisons-Alfort, le nouveau siège de l’Office National des Forêts constitue un établissement durable qui met le bois à l’honneur. L’ensemble, conçu avec la plus grande attention par les agences d’architecture...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.