Logement : les priorités de la nouvelle ministre Cécile Duflot

Législation | 21.05.12
Partager sur :
Logement : les priorités de la nouvelle ministre Cécile Duflot - Batiweb
Encadrement des loyers, réalisation de 500 000 logements par an... La nouvelle ministre du Logement Cécile Duflot entend bien respecter les engagements du Président de la République François Hollande. L'USH et la Fnaim attendent beaucoup de la ministre.

Interrogée par Journal du Dimanche suite à sa nomination dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, la nouvelle ministre du Logement Cécile Duflot a annoncé que le dispositif d'encadrement des loyers était au coeur des priorités du gouvernement et qu'il sera décidé prochainement. « Le dispositif précis de l'encadrement des loyers sera calé dans les semaines qui viennent, après concertation avec les acteurs du secteur. L'idée, c'est de mettre fin à l'emballement des loyers, mais aussi de faire en sorte que des loyers aujourd'hui insupportables dans certaines zones comme l'Île-de-France ou la région Paca diminuent », a ajouté la patronne d'Europe Ecologie-les Verts (EELV).

Sur la réalisation de 500 000 logements par an, la ministre a réaffirmé que c'était un « objectif très fort de la nouvelle majorité. Nous espérons présenter un plan global contre la crise du logement d'ici cet automne », a-t-elle ajouté. L'Union sociale pour l'habitat (USH) souligne qu'une « politique ambitieuse dans ce domaine aura des effets massifs tant sur le pouvoir d'achat des ménages, qui consacrent au logement entre un tiers et la moitié de leurs revenus, que sur l'activité des entreprises, et notamment des PME ».A propos de la loi SRU, imposant aux communes 20% de logements sociaux, Cecile Duflot a affirmé qu'elle devait d'abord être appliquée de manière déterminée. « Aujourd'hui, il y a encore trop de collectivités qui ne remplissent pas cet objectif. Nous allons mettre en oeuvre des dispositifs permettant de mieux l'appliquer, des régions l'ont déjà fait », a poursuivi la ministre du logement avant de rappeler que François Hollande s'était aussi engagé à en relever le seuil.

La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), espère elle que la ministre réformera « la loi Hoguet qui encadre les métiers de l'immobilier, pour répondre aux mutations du marché et satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs ». Car certains professionnels de l'immobilier se demandent ce que leur réserve la nouvelle ministre. « Faut-il s'attendre à un intégrisme écologique, ou la ministre, dans son nouveau rôle, sera-t-elle plus modérée que l'était la responsable de parti politique ? » se questionne par exemple François Gagnon, Président ERA Europe et ERA France.

Bruno Poulard

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Encadrement des loyers : quelles conséquences ? - Batiweb

Encadrement des loyers : quelles conséquences ?

Au total 43 agglomérations de l'Hexagone et de l'outre-Mer devraient être concernées par le décret d'encadrement des loyers des logements privés, lors d'une relocation ou du renouvellement du bail, selon le projet gouvernemental obtenu par l'AFP.
La fronde des professionnels contre le projet de loi Duflot - Batiweb

La fronde des professionnels contre le projet de loi Duflot

Débattu à l'Assemblée nationale à compter de ce mardi le projet de loi de la ministre du Logement Cécile Duflot prévoit d'encadrer les loyers dans les zones dites "tendues". Mais les professionnels du secteur, réunis sous la bannière Clameur, contestent la "flambée des loyers" mise en avant par la ministre.
Encadrement des loyers parisiens : l’Olap fait le bilan - Batiweb

Encadrement des loyers parisiens : l’Olap fait le bilan

Mis en place en août 2015, l’encadrement des loyers à Paris se voulait particulièrement prometteur, permettant de fixer un coût au m2 précis selon la zone d’habitation au sein de l’agglomération. Plus d’un an après, l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap) fait le bilan sur l’efficacité de cette initiative, révélant ainsi que les dépassements sont toujours aussi nombreux.