Fermer

Rénovation thermique des logements : les députés votent 12 milliards d’euros en plus

Dans un contexte où la France doit faire face à une crise énergétique sans précédent, l’Assemblée nationale a voté ce lundi en faveur de l'ajout de près de 12 milliards d'euros supplémentaires en faveur de la rénovation thermique des logements, contre l'avis du gouvernement, privé de de majorité absolue.
Publié le 02 novembre 2022

Partager : 

Rénovation thermique des logements : les députés votent 12 milliards d’euros en plus - Batiweb

Avec le soutien du Rassemblement National (RN), les députés ont adopté coup sur coup un amendement écologiste de 6,85 milliards de crédits, puis un autre socialiste de 5 milliards d'euros supplémentaires, ce lundi 31 octobre, malgré les appels des macronistes à la « responsabilité ». 

Les oppositions ont étrillé le bilan de MaPrimeRénov', le mécanisme d'aide à la rénovation mis en place en 2020, et pour lequel la Défenseure des droits avait déjà fait état de plusieurs dysfonctionnements

 

« Vous jonglez avec des milliards »

 

Privé de majorité absolue à l’Assemblée, c’est donc un nouveau revers que le camp présidentiel doit encaisser. « Vous n'êtes pas à la hauteur », a lancé la députée écologiste (EELV) Eva Sas au gouvernement, réclamant d’ « aller beaucoup plus loin » en matière de « rénovation globale » des logements.

MaPrimeRenov' est « très loin des objectifs », avec seulement « 2 500 passoires thermiques » rénovées, a pointé la députée des Républicains (LR) Véronique Louwagie. Un nombre bien en-dessous de l’objectif de 80 000 rénovations. La Cour des comptes avait par ailleurs rendu un rapport très sévère sur la politique de rénovation énergétique des bâtiments, déplorant un « manque un pilotage fort et efficace, et un service public de l'accompagnement efficient ». 

De son côté, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a pointé un manque de « cohérence » des oppositions, qui rajoutent des « milliards d'euros à un dispositif dont vous nous dites qu'il ne marche pas ».

« Vous jonglez avec des milliards », a critiqué à son tour sa collègue de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. « Aidez-nous plutôt à construire des filières de formation professionnelle » dans la rénovation thermique, car les « carnets de commandes » des entreprises spécialisées sont « remplis », a-t-elle insisté.

« Les montants sont justifiés », a quant à lui rétorqué le député RN Jean-Philippe Tanguy, avant de traiter de « mauvais » les ministres Agnès Pannier-Runacher et Clément Beaune (Transports), et de provoquer un rappel au règlement.

Toutefois, le gouvernement pourra de nouveau recourir à l'arme constitutionnelle du 49.3 sur cette partie du budget et aura la possibilité d'écarter ces amendements.

 

Marie Gérald (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.