Tout comprendre à MaPrimeRenov’,  l’aide à la rénovation énergétique

Législation | 01.03.21
Partager sur :
Tout comprendre à MaPrimeRenov’,  l’aide à la rénovation énergétique - Batiweb
La rénovation énergétique des bâtiments permet d’allier économie et écologie. Elle est même considérée par beaucoup comme l’une des clefs, pour réduire nos factures de chauffage et donc réduire notre impact écologique. C’est pourquoi l’État encourage et accompagne de plus en plus les Français à réaliser ces rénovations. Ce coup de pouce de l’État porte un nom : MaPrimeRenov’. Cette prime permet à qui la demande, de faire baisser sensiblement le montant total des travaux de rénovation de son logement. Mais attention aux pièges, l’aide comporte de nombreuses subtilités, que nous allons détailler et comprendre ensemble.

MaPrimeRenov c’est quoi ?

MaPrimeRenov’ est une aide de l'État basée sur les revenus d’un foyer. Elle vous permet de financer des travaux de rénovation énergétique, comme l’isolation des murs, de la toiture, l’installation de chauffages performants ou encore d’une VMC à double flux. Elle est également liée à la nature des travaux engagés. Certaines installations seront donc mieux remboursées que d’autres.

Ces travaux devront impérativement être réalisés par un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Une aide récente, mais qui évolue vite

Que vous vous soyez déjà renseigné sur la rénovation énergétique ou non, il est important de comprendre l’évolution de cette aide. Malgré son jeune âge, certains de ses critères ont déjà évolué, ce qui peut vite prêter à confusion.

MaPrimeRenov’ est lancée en janvier 2020 dans le cadre du Plan de relance de l'économie. Elle permet aux foyers modestes de rénover de vieilles constructions appelées « Passoires énergétiques ». Cette aide vient remplacer deux dispositifs déjà en place à l’époque:

  • Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • Les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) « Habiter mieux agilité »

Le gouvernement annonce ensuite très vite, dès septembre 2020, que MaPrimeRenov’ s’ouvrira à tous les Français dès janvier 2021 et ce, quels que soient leurs revenus. Faisant d’elle une aide commune. La prime devient alors un véritable succès, avec plus de 190 000 dossiers déposés et 4 millions de connexions enregistrées sur le site du gouvernement pour l’année 2020. Preuve de l’envie des français de rénover leurs habitations, pour les rendre plus économiques et écologiques.

 

Une aide liée aux revenus du foyer et à la nature des travaux

MaPrimeRenov’ est forfaitaire. C’est-à-dire qu’elle est calculée en fonction des revenus de votre foyer. Mais aussi du gain écologique apporté par vos travaux. Pour faciliter la compréhension de ces plafonds de revenus, le gouvernement utilise un code couleur.

  • MaPrimeRénov’Bleu
  • MaPrimeRénov’Jaune
  • MaPrimeRénov’Violet
  • MaPrimeRénov’Rose

Le montant de l’aide variera donc en fonction de votre couleur, avec une différenciation faite entre l’Île-de-France et les régions.

 

Prenons un cas concret : un couple avec deux enfants, vivant dans la Creuse et dont les revenus annuels s’élèvent à 30 500 €, entrent dans la catégorie MaPrimeRénov’Bleu.

Ils souhaitent remplacer une vieille chaudière fioul par une chaudière à granulés pour un coût des travaux de 18 000€. Ils bénéficieront donc d’une aide de 15 900 € (avec bonus et CEE. Plus à ce sujet ci-dessous).

Vos travaux peuvent également être réalisés par votre copropriété. Dans ce cas, vous entrez dans une cinquième catégorie, MaPrimeRénov’Copropriété.

Votre copropriété devra alors compter au moins 75 % de lots d’habitation principale et les travaux devront apporter un gain énergétique d’au moins 35%.

À noter également que cette aide s’adresse aussi aux propriétaires bailleurs, mais attention, ils ne pourront en faire la demande qu’à partir de juillet 2021.

Des bonus sont possibles

À cette base d’aide commune, s’ajoutent également des bonifications.

Autrement dit : des bonus.

  • Un bonus bâtiment basse consommation : Si suite à vos travaux de rénovation votre logement atteint l’étiquette énergie A ou B.
  • Un bonus sorti de passoire : Si suite à vos travaux, votre logement sort de l’état de passoire thermique et sort donc de l’étiquette énergie F ou G. Un audit devra cependant être réalisé au préalable, pour justifier que les travaux permettront bien de sortir de cet état de passoire énergétique.
  • Un bonus assistance à maîtrise d'ouvrage : Destiné aux ménages souhaitant se faire accompagner dans la réalisation de leurs travaux.
  • Un bonus rénovation globale : Destiné aux ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs, pour encourager les bouquets de travaux

Bouquets de travaux, signifiant la réalisation de plusieurs travaux de rénovation énergétique en même temps. Par exemple l’isolation de la toiture et l'installation d’une chaudière à granulés.

Quels sont les travaux couverts par cette aide ?

MaPrimeRénov’ prend en compte un large éventail de réalisations, toutes permettant bien sûr, d’améliorer le score énergétique de votre logement.

Mais attention, il est important de comprendre que l’État n’accorde pas la même importance à tous les travaux. Certaines installations seront donc mieux remboursées que d’autres. C’est pour cela que MaPrimeRénov’ est aussi bien lié aux revenus qu'à la nature des travaux.

Les travaux pris en compte sont:

  • L’installation d’une chaudière à granulés
  • Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques 
  • Chauffage solaire
  • Chaudières à bûches
  • Pompes à chaleur air / eau
  • Poêles à granulés
  • Chauffe-eau solaire
  • Poêles à bûches
  • Équipements solaires hybrides
  • Chaudières à gaz très haute performance
  • Foyers fermés, inserts
  • Réseaux de chaleur ou de froid
  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Dépose d’une cuve à fioul
  • Pompes à chaleur air / air
  • Installation d’un thermostat avec régulation performante
  • Radiateurs électriques performants en remplacement d’un ancien convecteur
  • Ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux 
  • Ventilation mécanique simple flux
  • Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées)
  • Isolation des murs par l'extérieur
  • Isolation des toitures terrasses
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Protections contre le rayonnement solaire (pour les outre-mer) 
  • Isolation des combles perdus
  • Isolation d’un plancher bas

Le montant de votre aide sera donc aussi bien lié à votre couleur qu'aux types de travaux réalisés. Pour connaître plus en détail les montants, vous pouvez vous rendre sur le site https://www.maprimerenov.gouv.fr

Une aide cumulable

MaPrimeRenov’ peut également se cumuler avec:

  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE)
  • Les aides des collectivités locales
  • Les aides d’action logement

Il est important de comprendre que l’aide complémentaire qu’est la CEE, n’est pas anodine. C’est une aide imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie dont le montant n’est pas anecdotique.

Prenons un exemple : pour une famille entrant dans les critères MaPrimeRénov’Bleu et qui souhaiterait installer une chaudière à granulés, l’aide MaPrimeRénov’ seul sera de 10 000€. Avec la CEE, elle passera 14 364 €.

À noter également que les travaux bénéficieront de la TVA à 5,5 %.

Selon le gouvernement « Le cumul de ces aides permet d'atteindre des niveaux d'aide allant jusqu'à 90% du coût total des travaux pour les ménages les plus modestes ».

Concrètement, comment ça marche ?

Pour être sûr de bien réussir ses démarches, le mieux est d’être accompagné. Vous avez tout d’abord la possibilité de contacter gratuitement un conseiller FAIRE, service public créé pour vous guider dans vos travaux de rénovation énergétique. Il répondra à vos interrogations.

Nous vous conseillons ensuite de réaliser une simulation, à l’aide de Simul’aides, simulateur mis en place par le gouvernement ou via le petit simulateur ci-dessus. Cela vous permettra de connaître le montant potentiel de votre aide.

Maintenant que vous connaissez les travaux que vous pouvez réaliser et le montant de votre aide, il vous faut trouver l’artisan RGE qui s’occupera de votre chantier. Il est conseillé de demander plusieurs devis, auprès de plusieurs artisans.

Vous trouverez un annuaire de professionnels agréés de votre région sur le site FAIRE.

C’est également au moment des devis que vous devrez vérifier que vous bénéficiez bien des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ils sont en général proposés directement par des fournisseurs d’énergie, soit directement déduits sur le devis de vos travaux. Si le devis est signé avant de faire la demande d'aide CEE, vous ne pourrez plus en bénéficier.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour réaliser toutes ces démarches, vous pouvez désigner un mandataire pour réaliser celles-ci à votre place. Ce mandataire pourra être un proche, ou l’artisan qui s’occupera de vos travaux.

Une fois tout ceci réalisé, vous pourrez faire votre demande dont voici les étapes:

  • Créer un compte sur le site : www.maprimerenov.gouv.fr
  • Déposer votre demande de subvention sur le site
  • Réalisation des travaux par un artisan qualifié
  • Demande de paiement de MaPrimeRenov’

Pour éviter les mauvaises surprises, vous serez informé du montant de votre aide, avant de démarrer les travaux et pour faciliter leur financement, elle vous sera versée en une fois, dès la fin du chantier. 

Un vrai pas en avant pour la rénovation énergétique

Malgré une certaine complexité, MaPrimeRenov’ est un vrai pas en avant pour la rénovation énergétique du parc immobilier français. Permettant ainsi à tous de moderniser son habitat. Avec une large gamme de travaux couverts, cette aide vous permettra, de moins chauffer, de moins consommer et donc, de préserver la planète.

 

Artisans, Batiweb vous accompagne grâce à notre fiche à imprimer

Pour vous aider à mettre en avant cette aide auprès de vos clients et prospects, nous mettons à votre disposition un fascicule.

C'est un condensé clair et simple des informations importantes de cet article.

Vous pourrez l’imprimer et le présenter à vos clients pour les aider à tout comprendre de MaPrimeRénov’.
Télécharger la fiche MaPrimeRenov’ Batiweb

 

Vous êtes un professionnel du bâtiment ?

MaPrimeRénov’ est une vraie opportunité pour le secteur du bâtiment. Permettant aux professionnels de s’ouvrir à de nouveaux marchés et ainsi d’augmenter leur nombre de chantiers.

Si ce n’est pas déjà le cas, il vous faudra d'abord obtenir le label RGE. Celui-ci sera payant et au moins un des collaborateurs de votre entreprise devra passer une formation de quelques jours. Cette certification vous permettra ensuite d’être référencé dans l’annuaire officiel des entreprises garantes de l’environnement. Une vraie opportunité, car comme nous l’avons vu, 4 millions de Français se sont déjà rendus sur le site MaPrimeRénov’, démontrant une vraie envie de rénovation.

Il vous sera également possible d’être mandataire et donc, d’effectuer les démarches pour votre client. Vous pourrez si vous le souhaitez, préfinancer l’aide, transmettre à sa place le dossier du bénéficiaire et percevoir MaPrimeRénov’ directement. Le client devra cependant créer son compte en ligne lui-même.

 

Elsa Bourdot

Février 2021

Documents Copyright Elsa Bourdot & Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Rénovation énergétique globale : la clé pour des logements plus confortables et des villes plus vertes - Batiweb

Rénovation énergétique globale : la clé pour des logements plus confortables et des villes plus vertes

À l’heure où le Plan de relance du Gouvernement met l’accent sur la transition écologique, les enjeux pour le secteur du bâtiment continuent de se concentrer autour de la rénovation énergétique. Afin d’atteindre les objectifs fixés par les nouvelles réglementations, l’ensemble du bâti ancien doit être rénové. C’est ainsi aux propriétaires, des maisons individuelles aux immeubles de bureaux, d’amorcer ces travaux, soutenus par une filière organisée.
Aides financières pour la rénovation énergétique d’un logement en 2018 - Batiweb

Aides financières pour la rénovation énergétique d’un logement en 2018

Lors de leur projet de rénovation de maison individuelle ou d’appartement, les particuliers peuvent prétendre à différentes aides financières. Selon leur situation et les travaux effectués (isolation, chauffage, menuiserie…), il existe plusieurs aides pour les aider dans leurs travaux de rénovation énergétique qui peuvent être cumulées : Crédit d’impôt pour la transition énergétique, éco prêt à taux zéro, TVA réduite, aides locales, programme « habiter mieux » de l’Anah…
Rénovation énergétique : 137 acteurs signent la charte « Engagé pour FAIRE » - Batiweb

Rénovation énergétique : 137 acteurs signent la charte « Engagé pour FAIRE »

Après le lancement de la campagne « FAIRE » à destination du grand public, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires, de la Ville et du Logement, et 137 acteurs privés et publics ont signé ce jeudi 4 avril la charte « Engagé pour FAIRE ». Le but : mobiliser ces acteurs pour massifier les rénovations énergétiques des bâtiments, avec l’objectif de rénover 500 000 logements par an et d’éradiquer les passoires thermiques.