Transition énergétique : un rapport propose de reprendre le débat sur la taxe carbone Législation | 26.06.19

Partager sur :
A l’issue de la mission d’information relative aux freins à la transition énergétique, les députés Julien Dive (Les Républicains) et Bruno Duvergé (Modem) ont publié ce mardi 25 juin un rapport émettant 39 propositions. L’un des points chauds évoqués : la relance du débat sur la taxe carbone, annulée depuis la crise des Gilets Jaunes. Les deux députés proposent en effet de remettre cette question sur le tapis, mais en incluant des mesures compensatoires pour limiter son impact social.

Un an après avoir lancé une mission d’information relative aux freins à la transition énergétique, Julien Dive (Les Républicains) et Bruno Duvergé (Modem), ont rendu public un rapport ce mardi 25 juin. Dans ce dernier, les deux députés proposent d’aller plus loin dans cette transition et de « reprendre la trajectoire de la taxe carbone », gelée depuis le mouvement des gilets jaunes, « avec des mesures d’accompagnement adaptées »

 

Dans le domaine des transports, les propositions concernent le développement des véhicules à faibles émissions de CO2 ou du fret ferroviaire. Autre grand débat du moment : les deux députés veulent « rationaliser l’usage de l’avion » et encourager la mise en place d’une fiscalité sur le kérosène à l’échelle européenne.

 

Relancer la fiscalité sur le fioul

 

Julien Dive et Bruno Duvergé souhaitent « alourdir » la fiscalité sur le kérosène, mais aussi sur le fioul - tout en mettant en place des mesures compensatoires pour éviter les difficultés sociales : « L'acceptation des changements passe par la construction d'une vision structurée qui manque encore aujourd'hui, par la présentation concrète des alternatives possibles et par la compensation des difficultés, prioritairement du point de vue social, liées à la transition », expliquent-ils.

 

Dans leurs 39 propositions, les deux députés veulent également encourager les différentes énergies renouvelables (éolien, hydroélectricité, solaire etc.). Ils proposent notamment de revoir à la hausse les objectifs de l’éolien posé et flottant, de favoriser les projets photovoltaïques, et de rehausser les objectifs de méthanisation.

 

Dans le détail, l’une des propositions suggère de « s’opposer à l’ouverture de la concurrences des concessions » dans le secteur de l’hydroélectricité. Une ouverture à la concurrence pourtant réclamée à la France par la Commission européenne depuis des années.

 

Enfin, les députés proposent de mieux associer les citoyens et les territoires à la transition énergétique par des mesures éducatives et la communication (diffusion de scénarios etc.).

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le SER appelle à développer la chaleur renouvelable et la géothermie - Batiweb

Le SER appelle à développer la chaleur renouvelable et la géothermie

Alors que les énergies renouvelables ont couvert 21 % de la consommation électrique française sur un an, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) s’est félicité ce mardi 15 octobre de l’essor de l’éolien, mais appelle désormais le gouvernement à développer d’autres méthodes encore sous-exploitées comme la chaleur renouvelable ou la géothermie électrique.
Les énergies renouvelables sont la première source d’électricité en UE - Batiweb

Les énergies renouvelables sont la première source d’électricité en UE

l'Union européenne avance pas à pas vers son objectif de neutralité carbone fixé en 2050 mais les résultats étaient jusqu’ici peu encourageants. Le centre de réflexion Ember dévoile cette fois-ci des résultats de bon augure face à l’atteinte de cet objectif : dans l'ensemble des pays européens, les énergies renouvelables ont représenté la première source d’électricité au premier semestre 2020 !
Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture - Batiweb

Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture

Le Sénat a modifié et adopté en première lecture le projet de loi énergie et climat. Parmi les modifications apportées : des objectifs supplémentaires concernant l’hydroélectricité, l’éolien en mer et le biogaz, ainsi qu’un amendement plus contraignant pour les passoires thermiques. Une version commune aux sénateurs et députés doit encore être définie, avant l’adoption définitive du projet de loi, qui a par ailleurs été repoussée après l’été.
Feuille de route énergétique : la SNBC et la PPE officiellement adoptées - Batiweb

Feuille de route énergétique : la SNBC et la PPE officiellement adoptées

Malgré le contexte de crise et d’état d’urgence sanitaire, le gouvernement a publié ce jeudi 23 avril 2020 les décrets de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) au Journal Officiel. A travers la publication officielle de ces textes, le gouvernement réaffirme sa volonté de réduire la dépendance de la France au nucléaire et d’accélérer le développement des énergies renouvelables pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter