Fermer

L’organisation Sidiane se structure…

Ce jeudi 10 février, le syndicat Sidiane, lancé fin 2021 par des entreprises indépendantes du diagnostic immobilier, a officialisé ses statuts et son organigramme. C’est Jean-Christophe Protais, directeur du pôle Industrie du groupe Engie, qui en assure la présidence, tandis que cinq commissions ont été définies d’après les grandes priorités de la filière : transition énergétique, contrôle technique, digitalisation, formation et valorisation des métiers.
Publié le 14 février 2022

Partager : 

L’organisation Sidiane se structure… - Batiweb

Sa création est annoncée fin 2021 et son organigramme déployé ce mois-ci. Le Syndicat Interprofessionnel du Diagnostic Immobilier, de l’Analyse et de la Numérisation de l’Existant (SIDIANE) désignait jeudi 10 février ses membres de l’exécutif. 

Jean-Christophe Protais, président du Sidiane


Élu président du Sidiane, Jean-Christophe Protais n’a pourtant pas commencé dans le diagnostic immobilier. Agrégé en mécanique à l’École nationale Supérieure de Cachan en 1983, puis diplômé docteur en mécanique et intelligence artificielle à la Technische Universiteit à Delft (Pays-Bas), il a fait ses armes dans l’IA chez Sogitec Industries.
 

De 1988 à 1992, il a assumé la responsabilité du département agro-alimentaire de Sogelerg Industries avant d’occuper pendant 10 ans le poste de directeur général de Veolia Water STI.
 

Ce n’est qu’après qu’il a bifurqué vers les bureaux de contrôle, d’abord en tant que directeur général du Groupe Qualiconsult pendant 15 ans, puis chez Apave au même poste entre 2018 et 2019. Depuis, il assure parallèlement le rôle de directeur Pôle Industrie du groupe Engie et de la COPREC, fédération des bureaux de contrôle, rebaptisé Filliance. 


Maintenant président du Sidiane, Jean-Christophe Protais, à l’image du syndicat, souhaite défendre et structurer les intérêts du diagnostic immobilier. Et ces derniers sont aussi divers que les métiers de la filière, conciliant transition énergétique et protection de la santé des occupants du bâtiment.


D’ailleurs, Jean-Christophe Protais a été séduit par Sidiane, car l’organisation « a été initiée par des entreprises majeures et indépendantes du secteur, dont l’existence, le succès et le développement attestent de leur capacité́ à être visionnaires. Ces entreprises savent d’où elles viennent : elles ont débuté́ comme TPE, PME avant de devenir des entreprises leaders. Elles ont créé́ un modelé économique et technique inédit autour des nouveaux métiers du diagnostic qui évoluent sans cesse », appuie-t-il.
 

Il déplore cependant que « paradoxalement, ces acteurs [n’aient] pas assez été écoutés par les pouvoirs publics sur les règlementations qui structurent le marché́ du diagnostic immobilier. Le chaos de la mise en œuvre de la réforme du DPE a fini de les convaincre qu’il était temps de prendre en main le destin collectif de la filière du diagnostic immobilier ». 

Cinq commissions pour cinq priorités


D’abord lancé il y a 25 ans pour la vente, la location, et la gestion immobilière, le diagnostic immobilier concerne aussi l’existant. Élargissement dû au développement de l’expertise amiante, qui s’étend aujourd’hui à d’autres secteurs : l’industrie, les transports, le nucléaire.

A travers le Sidiane, les professionnels de la filière veulent créer une organisation « indépendante, représentative, ouverte à tous les diagnostiqueurs immobiliers pour préparer ensemble un avenir commun » résume son président.

Un syndicat qui a défini cinq grands périmètres d’action : faire du diagnostic un pilier de la transition énergétique des bâtiments en France ; établir - avec les pouvoirs publics – un référentiel et un contrôle normatifs réguliers en matière de climat, de sécurité́ et de santé dans le logement et le bâti ; accroître la formation et l’attractivité du secteur ; développer le numérique dans le diagnostic, tout en faisant de la France un modèle européen en la matière.

Chacune de ces priorités a sa commission dédiée, dont les membres ont été désignés en même temps que leur président. 

 

Organigramme du Sidiane - Crédit image : Sidiane
Organigramme du Sidiane - Crédit image : Sidiane


Si la structuration du Sidiane est la première case cochée dans son agenda 2022, d’autres dossiers attendent sagement leur tour. On pense notamment à l’audit énergétique – dont l’entrée en vigueur est reportée à septembre prochain – et au nouveau DPE, qui deux mois après son application en juillet, montrait des anomalies, puis a été corrigée en décembre dernier. Deux mesures que le Sidiane tend à suivre de très près, malgré les retards. 
 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.