Tolteck.com, un outil simple et abordable pour passer du tableur au logiciel de devis Nouveaux produits du BTP | 08.11.18

Partager sur :
Pour beaucoup de petits artisans du bâtiment, l’investissement dans un logiciel de devis et de facturation est un investissement coûteux et souvent complexe à gérer. On estime aujourd’hui qu’environ 50% des entreprises du bâtiment de moins de 10 salariés font leur devis avec un tableur et éditent devis et factures avec un traitement de texte ! Une start-up a peut-être trouvé un remède à cette situation. Découvrons …
Pour tous les artisans, l’étape du devis est le début incontournable de la relation avec les clients, qu’ils soient particuliers, entreprises ou collectivités locales …
Pour 200 000 d’entre eux, si on en croit les estimations des éditeurs et les enquêtes, l’outil numéro un pour faire un devis est le tableur. Et l’édition du même devis puis de la facture passe par le traitement de texte.
 
Ce sont certes des outils universels, qui remplissent bien leur fonction et depuis longtemps. Ils sont disponibles presque nativement sur les ordinateurs modernes et leur usage est rentré dans les mœurs de tout un chacun. Mais cela n’en fait pas pour autant des outils idéaux pour la réalisation de devis et la facturation de travaux. 
 
Deux jeunes entrepreneurs ont fait ce constat et se sont dit qu’il y avait forcément une façon simple de professionnaliser cette étape. Ils ont imaginé une solution légère, car autonome et indépendante de toute plateforme, utilisable avec un simple navigateur Web. L’outil est accessible sur tous les outils modernes, PC/Mac, smartphones et tablettes, en mode connecté ou pas, ce qui est très pratique.
 
Résultat, au lieu de mettre deux heures en moyenne à réaliser son devis et plusieurs jours à l’envoyer, Tolteck, puisque c’est le nom du produit permet de « sortir » un devis en quelques minutes. 
La seule étape indispensable et qui peut s’avérer un peu longue pour les premiers devis est la création des ouvrages qui vont décrire les prestations incluses dans le devis. Mais les créateurs du logiciel ont pensé à tout et ont déjà intégré une bibliothèque d’un millier d’ouvrages, que l’utilisateur du logiciel pourra utiliser tel quel ou personnaliser suivant ses besoins.
 

 
Pierre-Philippe de Bouville, président et un des deux fondateurs de Tolteck, nous a présenté et mis en main le logiciel.
À l’usage, il s’avère que l’interface est vraiment très intuitive. La création d’un devis ne nécessite pratiquement pas d’aide, et si cela s’avérait nécessaire, une fenêtre de chat (discussion en ligne) est accessible à tout moment et permet de contacter un des membres de l’équipe.
Le résultat du « premier devis » est très satisfaisant.
La saisie de tous les éléments, effectuée sur une tablette, s’est avérée simple et relativement rapide, au-delà de la réserve sur la saisie des ouvrages pour la première utilisation.
Le devis sorti est extrêmement propre, personnalisé et peut être envoyé par mail directement à partir de l’interface.
 
En résumé le logiciel permet :
  • ·     De calculer de façon automatique les divers éléments constitutifs d’un devis, encore plus facilement que dans un tableur (unités, volumes, TVA, totaux …)
  • ·     De gérer directement tous les ouvrages mais aussi les matériaux, la main-d’œuvre, etc.
  • ·     D’accéder à une bibliothèque d’ouvrages certes simple, mais intégrée  et qui s’enrichit des ouvrages que vous créez au fur et à mesure de l’utilisation
  • ·     D’éditer ou d’envoyer tous les documents directement par mail, depuis l’interface,
  • ·     D’exporter les données de facturation à destination du comptable de l’entreprise ou d’un logiciel de comptabilité, au format Excel. 
Nous avons apprécié …
  • ·     De gérer l’activité commerciale de l’entreprise grâce à un tableau de bord très lisible
  • ·     La création d’un fichier client et d’un fichier d’ouvrages …
  • ·     Un accès au logiciel même sans réseau internet, à partir d’un navigateur standard.
  • ·     La possibilité de le tester gratuitement, ce qui permet de voir s’il convient à l’entreprise.
C’est donc un outil qui remplace tableur et traitement de texte, avec beaucoup de souplesse et dont le prix est tout à fait abordable. On peut souscrire à un abonnement mensuel de 25€  ou bien à l’année pour 228€, soit 19€ /mois. Lorsqu’on n’est pas encore équipé d’un tel logiciel, c’est une solution que nous vous recommandons d’essayer.
Elle vous permettra d’obtenir facilement et rapidement des documents très pro, dignes de solutions beaucoup plus onéreuses.
 
 
Pierre-Philippe de Bouville conclue en nous donnant quelques chiffres et en rappelant le contexte du développement de l’entreprise : « De 3 en 2017 au moment du lancement, nous sommes aujourd’hui passés à 6 salariés et nous sommes en cours de recrutement de 4 autres personnes pour 2019 … Ce développement est rendu possible par l’entrée au capital de l’entreprise d’un grand acteur de la distribution, SGDBF, bien connu pour ses enseignes de distribution, au premier rang desquelles Point P, CEDEO ».
 
Ce dernier point est très sécurisant  car il garantit la pérennité de la solution, d’autant plus que Tolteck est maintenant intégré à l’offre Génération Artisans de Point P. À ce stade, et si vous n’êtes pas encore équipé d’un logiciel de devis, on ne peut que vous conseiller de profiter de l’offre de test gratuite sur www.tolteck.com . Elle est ouverte à tous, clients ou pas de Saint-Gobain Distribution. 15 000 artisans l’ont déjà testé dont  plusieurs milliers l’ont adoptée comme solution quotidienne.
 
Régis Bourdot
 
Photos © Tolteck


EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Comprendre les enjeux du paiement à la source pour les artisans et les entreprises du BTP

Comprendre les enjeux du paiement à la source pour les artisans et les entreprises du BTP

Dès le premier janvier 2019, le prélèvement des impôts sur le revenu sera effectué directement à la source, comme l’a confirmé le gouvernement. En clair, cela signifie que les impôts ne seront plus payés directement par les contribuables, mais prélevés directement tous les mois par l’administration fiscale sur les salaires. Ce changement concerne aussi les artisans et les professionnels du bâtiment, qu’ils soient dirigeants, indépendants ou salariés, qui peuvent se faire épauler pour opérer cette mue.
Contrat de chantier : les erreurs à éviter

Contrat de chantier : les erreurs à éviter

Particulier dans sa forme, ce type de contrat permet de se séparer des salariés embauchés pour un chantier à la fin des travaux, sans recourir au licenciement économique. Encore faut-il qu’il soit conclu à bon escient et que sa rédaction permette cette forme de rupture. Pour un usage approprié et simplifié, les Editions font le tour de cette question dans leur ouvrage « Gestion du personnel et des rémunérations du BTP ».
Le montant des cotisations forfaitaires dues pour les apprentis du BTP diminue

Le montant des cotisations forfaitaires dues pour les apprentis du BTP diminue

L'assiette forfaitaire des cotisations des apprentis est désormais calculée sur la base de 151,67 fois le montant du SMIC en vigueur au 1er janvier de l’année. Cette mesure se traduit dès à présent, pour les entreprises du Bâtiment d'au moins 11 salariés, par une baisse du montant des charges patronales légales et conventionnelles qui restent dues pour l’emploi de ces apprentis.
Salaire des apprentis : tout savoir pour bien préparer la rentrée

Salaire des apprentis : tout savoir pour bien préparer la rentrée

Dès le mois de septembre, votre entreprise va peut-être accueillir un ou plusieurs nouveaux apprentis, ou poursuivre sa collaboration avec ceux qui étaient déjà présents cette année. Quel doit être le salaire de ces jeunes ? Comment fixer leur rémunération dans certaines situations particulières ? Zoom sur les règles applicables.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter