L'ESTP annonce la création d'une Chaire sur les jumeaux numériques

Numérique - BIM | 12.07.21
Partager sur :
L'ESTP annonce la création d'une Chaire sur les jumeaux numériques - Batiweb
Après avoir lancé la Chaire Ingénierie des Bétons (IdB) en partenariat avec l'Ecole Française du Béton (EFB) en 2014, l'ESTP Paris annonce cette fois-ci la création d'une Chaire « Jumeaux numériques de la construction et des infrastructures dans leur environnement », avec Bouygues Construction, Egis, SNCF Réseau, Schneider Electric, le BRGM et Arts et Métiers.

Largement évoqués fin juin à l'occasion du BIM World, les jumeaux numériques intéressent de plus en plus les constructeurs et les gestionnaires de bâtiments. Ce « double numérique » qui centralise les données permet en effet de piloter les ouvrages en temps réel dans une démarche collaborative. Véritable outil d'aide à la décision, il permet d'anticiper les évolutions du bâtiment et ses potentiels dysfonctionnements.

 

« En combinant simulation, intelligence artificielle et data, il simule le comportement des projets de manière dynamique, en miroir de la réalité », souligne l'ESTP.

 

Les ambitions de la nouvelle chaire de recherche lancée avec Bouygues Construction, Egis, SNCF Réseau, Schneider Electric, le BRGM et Arts et Métiers ? Accélérer l'adoption de cette technologie pour la digitalisation du secteur, et favoriser des projets plus durables, à la fois dans le temps et dans leur environnement, notamment grâce à une analyse du cycle de vie plus poussée.

 

Six axes de recherche ont notamment été définis, à savoir la structuration de données issues du jumeau numérique pendant le cycle de vie de l'ouvrage, la continuité numérique appliquée aux jumeaux numériques (interopérabilité des maquettes et données), le lien entre l'ouvrage physique et le jumeau numérique, la contribution des jumeaux numériques à la transition écologique et énergétique, ou encore la protection des données et la cybersécurité.

 

« Cette chaire s’inscrit dans une politique de fort développement des activités de recherche avec le renforcement des équipes et l’ouverture de plusieurs nouvelles chaires durant l’année à venir. Une dynamique qui contribuera à multiplier les passerelles entre chercheurs et professionnels, amplifier les relations avec les entreprises et valoriser les actions de recherche et de formation », annonce Joël Cuny, directeur général de l’ESTP.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment - Batiweb

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

Créé en 2003, Resolving se veut un « accélérateur digital » des métiers de l’immobilier et de la construction. La société met au service des différents acteurs du secteur des solutions collaboratives, l’objectif étant de les aider dans leur transformation digitale et de les accompagner au mieux pour qu’ils échangent « des informations le plus rapidement et le plus pertinemment possible ». Le point avec Franck Meudec, Vice-président-CEO de Resolving.
Digitalisation : « Il y a des solutions, le bâtiment doit s'en saisir » (FlexThings) - Batiweb

Digitalisation : « Il y a des solutions, le bâtiment doit s'en saisir » (FlexThings)

Le 11 juin dernier, le CSTB Lab' annonçait avoir fait entrer quatre nouvelles start-up au sein de son incubateur. Ces dernières font la part belle à la digitalisation des entreprises et de leurs process. Parmi elles, FlexThings, propose différentes solutions pour aider les entreprises à optimiser le traitement de leurs données. Le point avec Hugues Drion, son fondateur.
Le manque de digitalisation pénalise les entreprises du BTP - Batiweb

Le manque de digitalisation pénalise les entreprises du BTP

Finalcad dévoile les résultats d’une enquête sur la transformation digitale dans le secteur de la construction, menée entre février et mars 2020 auprès de 400 dirigeants de grandes entreprises du BTP situées en France, en Espagne, à Singapour et au Japon. Il ressort de cette étude un retard du secteur dans la transition digitale, pourtant de plus en plus indispensable. Un retard à l’origine de problèmes de communication, de productivité et de rentabilité.
Usage du numérique : quels gains pour le bâtiment ? - Batiweb

Usage du numérique : quels gains pour le bâtiment ?

Dans le cadre de la mission qui lui a été confiée en juin dernier, Bertrand Delcambre, ambassadeur du numérique dans le bâtiment, vient de remettre à Sylvia Pinel, ministre du Logement, son rapport sur les apports du numérique dans le secteur. Présenté ce jeudi devant le comité de suivi «Objectif relance de la construction», ce document de 50 pages définit les perspectives de gains liés à l’usage du numérique et propose des pistes pour les optimiser. Détails.