Promotion immobilière : la crise sanitaire a accéléré la digitalisation des ventes Numérique - BIM | 11.03.21

Partager sur :
Comme beaucoup de secteurs, la promotion immobilière n'a pas été gâtée par la conjoncture de 2020 avec la crise sanitaire, les confinements, et couvre-feu. Cette crise aura toutefois eu un point positif : l'accélération des processus de digitalisation au sein de la profession. Le point sur les enseignements du baromètre Unlatch.

La start-up Unlatch, spécialisée dans la digitalisation du processus de vente immobilière, publie son premier baromètre de la promotion immobilière 2020/2021, à partir d'un sondage réalisé auprès de 96 promoteurs immobiliers entre le 1er et le 31 janvier 2021.

 

Une crise qui a poussé à adopter les outils digitaux

 

En 2020, la crise et les confinements n'auront pas épargné le secteur de l'immobilier, mais le baromètre Unlatch révèle que 87 % des promoteurs ont quand même réussi à poursuivre la commercialisation de leurs programmes pendant les deux confinements, notamment grâce au recours à des outils digitaux (vente à distance, échanges en visio, outils 3D...). Inversement, 15 % déclarent avoir arrêté leur activité de commercialisation pendant ces périodes de restriction.

 

Globalement, la crise sanitaire aura au moins permis d'accélérer le processus de digitalisation au sein de la promotion immobilière. 84 % des sondés annoncent d'ailleurs qu'ils poursuivront la vente à distance en 2021.

 

Les solutions privilégiées par les promoteurs pendant les confinements. Source : Baromètre Unlatch

 

Une pénurie d'offre en logements neufs qui s'est aggravée

 

En 2020, la crise n'aura pas freiné les projets immobiliers des Français. La demande en logements neufs n'a pas faibli, et on constate un regain d'intérêt pour la maison individuelle avec jardin depuis le premier confinement. 81 % des promoteurs interrogés remarquent en effet que la demande a évolué, avec un accroissement des recherches de logements avec un espace extérieur, que ce soit un balcon, une terrasse ou un jardin.

 

Alors que la demande est toujours aussi forte, 72 % des promoteurs s'inquiètent en revanche de la baisse du nombre de programmes neufs en 2020. 81 % des sondés estiment que le déficit de l'offre en logements neufs s'est aggravé.

 

L'opinion des promoteurs concernant l'offre et la demande. Source : Baromètre Unlatch

 

Outre les impacts de la crise, d'autres freins ont pu intensifier cette crise de l'offre, avec un manque de foncier, la baisse des permis de construire liée aux élections municipales, la hausse des prix, et le durcissement des conditions d'octroi de crédits immobiliers. 

 

Les principaux freins (hors crise et confinements). Source : Baromètre Unlatch

 

Or, pour l'année 2021, les promoteurs immobiliers ne semblent pas plus optimistes, avec un indice de confiance établi à 5,9 sur 10.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Immobilier : chute brutale des ventes mais la hausse des prix se poursuit - Batiweb

Immobilier : chute brutale des ventes mais la hausse des prix se poursuit

L’Insee et les Notaires de France ont publié les chiffres de l’immobilier ancien à fin mars 2020. Pour la quatrième année consécutive, la hausse des prix s’est poursuivie, et même accélérée, et les ventes ont de nouveau dépassé la barre des 1 million. Toutefois, le bilan ne prend pas encore en compte les conséquences de la crise et du confinement. Pour SeLoger, ils auraient occasionné une chute de 47,9 % des ventes, sans toutefois impacter les prix.
Logements neufs : la FPI alerte sur une « crise de l'offre » - Batiweb

Logements neufs : la FPI alerte sur une « crise de l'offre »

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) présentait ce jeudi 4 mars ses chiffres du 4ème trimestre 2020 et faisait plus largement un bilan de l'année passée. La fédération a sans surprise dévoilé des chiffres inquiétants et alerté sur une « crise de l'offre », risquant d'aboutir à une pénurie de logements abordables, et nécessitant l'intervention et le soutien du gouvernement et des élus locaux.
66 % des locataires souhaiteraient déménager depuis le confinement - Batiweb

66 % des locataires souhaiteraient déménager depuis le confinement

Entre le 29 mai et le 4 juin 2020, l'agence Blue a mené une enquête pour mieux cerner l'état d'esprit des locataires Français depuis le confinement. Les résultats révèlent notamment qu'ils sont 52 % à ne plus supporter leur logement, et 66 % à vouloir déménager. Parmi les critères recherchés : un logement à la campagne pour 45 %, et un espace extérieur pour 53 %
La crise a peu d'impact sur les projets immobiliers des Français (sondage) - Batiweb

La crise a peu d'impact sur les projets immobiliers des Français (sondage)

Depuis le premier confinement, la plateforme d'estimation immobilière Drimki ausculte régulièrement le marché immobilier et les souhaits des Français grâce à un sondage avec BVA. Le tout dernier, réalisé début février, révèle que la crise a finalement très peu impacté le souhait des Français d'être ou de devenir propriétaires. L'impact se fait en revanche ressentir sur le type de logement recherché (sa taille, ses prestations), et sur sa localisation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter