IoT : Bouygues Construction Matériel va équiper 20 000 équipements de capteurs

Numérique - BIM | 09.03.21
Partager sur :
IoT : Bouygues Construction Matériel va équiper 20 000 équipements de capteurs - Batiweb
Bouygues Construction Matériel annonce avoir conclu un partenariat avec Omniscient, Actility et Objenious, pour l'installation de capteurs « Abeeway » sur plus de 20 000 matériels de chantier. L'objectif : recueillir et analyser les données en temps réel pour mieux gérer son parc.

Alors que le secteur du BTP est souvent accusé de retard en termes de digitalisation, Bouygues Construction Matériel prouve son ambition d'accélérer au travers d'un partenariat avec Omniscient, Actility et Objenious, visant à l'installation de capteurs sur les équipements et au recours à une plateforme développée par la start-up Omniscient pour l'analyse des données.

 

« La solution d’Omniscient sera déployée sur la totalité de son parc français de bungalows et consoles, sur les principaux éléments constitutifs des grues à tour et sur la nouvelle banche B20. Ce projet d’envergure implique une centaine de collaborateurs, affectés au suivi du matériel de plus d’un millier de chantiers, répartis sur 5 bases techniques. Cela représente l’installation de capteurs Abeeway sur plus de 20 000 équipements et des millions de données GPS à traiter par Omniscient », explique Bouygues Construction Matériel.

 

Son objectif ? Optimiser la gestion de son parc à distance et en temps réel, alors que le spécialiste doit répartir chaque jour des milliers d'équipements à temps sur de nombreux chantiers en France, mais aussi vérifier que le matériel est en bon état.

 

Des informations précises et un suivi en temps réel

 

Avec la plateforme sur-mesure développée par Omniscient, le responsable d'un parc pourra visualiser en temps réel la localisation, la fiche de suivi et les fiches de contrôle qualité de chaque équipement. En outre, les données envoyées par les capteurs d'Abeeway permettront d'obtenir des informations sur le taux de rotation et d'utilisation du matériel, la productivité des équipements, l'inventaire par chantier, ou le nombre de jours facturables.

 

Grâce à ce dispositif, Bouygues Construction Matériel aura de toutes les informations en temps réel et pourra facturer plus rapidement et plus facilement, mais disposera aussi d'une meilleure vision du matériel non utilisé sur les chantiers et mobilisables, des stocks, et du cycle de vie des équipements.

 

« En connectant les chantiers, le secteur du BTP va considérablement gagner en performance grâce à une meilleure visibilité de la réalité du terrain. En s’appuyant sur l'analyse et le suivi de ses équipements, Bouygues Construction Matériel bénéficie déjà d'un inventaire temps-réel de tout le matériel déployé sur chantiers ou en stock sur l'ensemble de ses bases techniques en France, une petite révolution pour leurs équipes opérationnelles ! », souligne Nicolas Lemaire, co-fondateur d’Omniscient.

 

Avec ce gain d'efficacité, Bouygues Construction Matériel vise ainsi entre 5 et 10 % d'économies annuelles sur la maintenance et la gestion de son parc.

 

« L’  « IoTisation » de nos équipements nous permet d’aller chercher deux types de gains en parallèle : le premier dans l’optimisation des performances intrinsèques de gestion au sein de la structure « matériel » avec une traçabilité et des indicateurs visuels en temps réel, le second en apportant aux travaux des leviers d’action supplémentaires sur leurs usages sur chantier grâce à des alertes paramétrables. C’est donc du gagnant-gagnant en termes de productivité », estime de son côté Patrick N’Kodia, directeur de Bouygues Construction Matériel.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Reprise dans le BTP : la Capeb fait une première estimation des surcoûts - Batiweb

Reprise dans le BTP : la Capeb fait une première estimation des surcoûts

Alors que les entreprises artisanales du BTP ont en majorité repris un minimum d’activité, la reprise des chantiers a dévoilé un phénomène inquiétant : l’importance des surcoûts liés aux mesures sanitaires, difficiles à absorber pour certaines entreprises. D’après une première estimation, la Capeb évalue ces surcoûts entre 10 et 20 % du coût journalier. Précisions.
Les gares se mettent au BIM avec les jumeaux numériques - Batiweb

Les gares se mettent au BIM avec les jumeaux numériques

SNCF Gares & Connexions s’engage dans le BIM (Building Information Modeling) et annonce la numérisation de plus de 50 000m2 de ses gares. L’initiative dépasse le simple recours aux maquettes et prévoit le déploiement de jumeaux numériques : des copies numérisées d’un bâtiment, qui recenseront toutes ses données et permettront d’entretenir les équipements afin de prévenir les pannes et dysfonctionnements.
Matériels connectés : « la révolution n’est pas encore arrivée » - Batiweb

Matériels connectés : « la révolution n’est pas encore arrivée »

Si l’intelligence artificielle et le recours à des robots semblent non loin de notre quotidien, le secteur du BTP a pour sa part du mal à entamer sa digitalisation. Olivier Pagès, l’un des fondateurs de l’entreprise FFLY4U, souhaite faire parler le matériel de l’industrie et du bâtiment pour gérer les surcoûts et simplifier le suivi et l’organisation des chantiers.
Digitalisation : « Il y a des solutions, le bâtiment doit s'en saisir » (FlexThings) - Batiweb

Digitalisation : « Il y a des solutions, le bâtiment doit s'en saisir » (FlexThings)

Le 11 juin dernier, le CSTB Lab' annonçait avoir fait entrer quatre nouvelles start-up au sein de son incubateur. Ces dernières font la part belle à la digitalisation des entreprises et de leurs process. Parmi elles, FlexThings, propose différentes solutions pour aider les entreprises à optimiser le traitement de leurs données. Le point avec Hugues Drion, son fondateur.