Le vol sur chantier, ce fléau qui fait mal au BTP Communiqués | 09.11.21

Partager sur :
Le vol sur chantier est un véritable fléau qui coûte cher à l'ensemble de la profession du BTP. Matériaux de construction, câbles, métaux, outillage electro-portatif, engins… : tout se vole sur un chantier, y compris, parfois, des éléments déjà posés comme des fenêtres, des tableaux électriques, des sanitaires… Pour y faire face : prévention, protection et assurance.

Vol sur chantier : comment se protéger ?

Matériaux de construction, câbles, métaux, outillage electro-portatif, engins… : malheureusement, tout se vole sur un chantier, y compris, parfois, des éléments déjà posés comme des fenêtres, des tableaux électriques, des sanitaires, des équipements de chauffage…
Le vol sur chantier est un fléau, à l’origine de bien des difficultés pour les entreprises de construction, tant du point de vue, évidemment, des pertes économiques qu'il engendre, que de la désorganisation des chantiers qu'il peut provoquer.

Tous concernés !

Le phénomène des vols sur chantier n’épargne aucun métier du BTP et coûte cher à l'ensemble du secteur. Selon les estimations de la profession, son coût atteint en effet entre 1 et 2 milliards € par an.

Il touche à la fois les grandes entreprises et les artisans, concerne plutôt les chantiers liés à la construction neuve, dont l'accès reste plus facile pour des personnes malintentionnées, et atteint tous les corps de métier, dont, en premier lieu ceux du second œuvre. Les entreprises de ce secteur stockent et installent en effet des produits parfois à forte valeur ajoutée et plus facilement revendables : équipement sanitaires, baignoires, WC, tableaux électriques, portes, fenêtres… figurent ainsi parmi les matériaux les plus fréquemment volés, au même titre que l'outillage électroportatif.
Bien entendu, les engins sont aussi concernés, de même que les équipements informatiques installés dans les locaux de chantier des opérations importantes.

Sécuriser son chantier, pour quoi faire ?

L’aspect économique est bien sûr essentiel : chaque entrepreneur n’assure pas forcément l’ensemble de ses engins de chantier, ses matériaux ou ses équipements et, dans ces cas-là, le coût des vols subis peut-être non négligeable pour sa trésorerie.

Toutefois, il ne faut pas négliger non plus l’aspect liée à l’image de l'entreprise : maîtriser l’accès et la sécurité des biens présents sur les chantiers est un gage de qualité et un signe fort envoyé aux maîtres d’ouvrage : moins de risques de vol, c'est moins de risques de voir le chantier ralenti et donc une meilleure maîtrise des coûts et des délais.

Aujourd’hui, grâce aux évolutions technologiques, de nombreux moyens existent pour limiter les risques de vol : vidéosurveillance intelligente et autonome, marquage GPS et RFID des matériaux et des engins, portes métalliques à badgeuse…
Avec une fiabilité accrue de ces technologies, des coûts d’installation en baisse et au côté de la surveillance humaine, les risques peuvent être significativement limités.

Le rôle du maître d’ouvrage

Acteur essentiel de l’acte de construire, le maître d’ouvrage peut également avoir un rôle prépondérant dans la prévention des risques de vols.
En intégrant, dans les différents marchés passés avec les entreprises, des clauses contractuelles spécifiques comprenant l’installation d’accès sécurisés pour clôturer l’accès au chantier et de dispositif de vidéosurveillance par exemple, le maître d’ouvrage s’assure une plus grande maîtrise du risque et du bon déroulement de ses chantiers.
De plus, en prenant en charge une partie des coûts d’installation et en répartissant l’autre partie en fonction des entreprises et de leur exposition aux risques de vol, il montre son implication auprès de ses partenaires.

Soutien aux assureurs

Du côté des assureurs, la prévention des risques de vol sur chantier est un sujet très sérieux et les entreprises proactives dans cette démarche sont soutenues.

C’est le cas de SMABTP, le 1er assureur des professionnels de la construction et de l'immobilier en France, qui encourage ses assurés à s'engager de façon effective dans des actions de prévention. En fonction des mesures prises, ce soutien peut se traduire par des réductions sur le montant des cotisations ou de la franchise des contrats concernés. Ainsi, concrètement :

  • si l'entreprise prend des mesures de prévention effectives sur ses chantiers, comme la mise en place de marqueurs RFID sur des matériaux susceptibles d'être volés, l'assureur pourra en tenir compte dans le volet "dommages en cours de travaux", en réduisant le montant de la franchise en cas de sinistre,
  • dans le cas où l'entreprise équipe ses engins (compresseurs, mini-pelles, chargeuses…) de systèmes antivol intégrant les technologies GPS ou RFID, SMABTP applique une première réduction de 50 % sur le montant de la cotisation vol et, réduira de 50 % le montant de la franchise vol en cas de sinistre.

Les solutions d’assurance proposant des garanties vol sur chantier de SMABTP

Bien protéger son entreprise contre les risques de vol et leurs conséquences en termes économiques passe bien entendu, aussi, par le choix d'un contrat d'assurance adapté et disposant des bonnes garanties.

La mise en place de mesures de sécurité ne suffisent pas à éradiquer complètement les risques ; il est donc essentiel d'être bien couvert. En la matière, SMABTP propose des solutions destinées tant aux entreprises qu'aux maîtres d'ouvrage, avec par exemple :

  • les contrats d'assurance couvrant l'activité des entreprises de bâtiment et de TP et qui intègrent des garanties de vol (Global Constructeur, par exemple),
  • la solution Multirisque Locaux de chantier, qui permet de couvrir les locaux de chantier temporaires et leur contenus,
  • la solution Delta Chantier qui couvre les risques des maîtres d’ouvrage publics ou privés.

Le Groupe SMA est présent partout en France ; trouvez le Conseiller le plus proche de chez vous.

 

Pour en savoir plus exit_to_app

filter_list Sur le même sujet

Tout savoir sur l’assurance dommages-ouvrage - Batiweb

Tout savoir sur l’assurance dommages-ouvrage

L’assurance dommages-ouvrage est une assurance obligatoire que doit souscrire tout maître d’ouvrage qui fait réaliser des travaux de bâtiment. Cette assurance doit être souscrite avant l’ouverture du chantier (article L.242-1 du Code des assurances) et est obligatoire sauf dans les cas dérogatoires prévus.
SWAO habille ses fenêtres PVC en couleur avec un nuancier de 14 teintes - Batiweb

SWAO habille ses fenêtres PVC en couleur avec un nuancier de 14 teintes

Fabricant français de portes d'entrée et de fenêtres, SWAO investit dans un nouveau process de laquage PVC sur son site de Roncey. Cette évolution permet à l'entreprise une maitrise complète de la qualité et des flux de production. SWAO a mis en place une organisation et une démarche qualité qui lui permet d'offrir une garantie optimale sur ses menuiseries laquées.
La fenêtre de toit plat illumine votre intérieur - Batiweb

La fenêtre de toit plat illumine votre intérieur

Les évolutions constantes dans le secteur du bâtiment et des matières premières facilitent la construction d’habitats avec toits plats, ce qui explique leur succès grandissant. Mais dans ce type d’architecture, il n’est pas toujours possible de poser des fenêtres verticales standard. Les fenêtres de toit plat FAKRO, spécialement conçues pour ce type de construction, offrent la solution idéale. Tout en éclairant les pièces de lumière naturelle, elles permettent aussi de les ventiler et conjuguent design avec haute fonctionnalité et excellente performance thermo-isolante.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter