Viessmann France : entre actualité industrielle et cas d’école de lutte active contre le coronavirus

Communiqué | 02.09.21
Partager sur :
Viessmann France : entre actualité industrielle et cas d’école de lutte active contre le coronavirus - Batiweb
Viessmann fête dignement l’arrivée des beaux jours 2021. Côté industriel, Viessmann annonce en effet une nouvelle chaîne de production, opérationnelle sur son site historique de Faulquemont (57), venant encore confirmer toute l’expertise de cette unité reconnue comme le premier fabricant français de capteurs solaires thermiques plans.

Désormais, Viessmann se lance également dans la production française d’une génération de capteurs solaires thermiques grands champs, plus particulièrement destinés aux réseaux de chaleur urbains et à la production de chaleur pour les process industriels.

Un marché à fort potentiel puisqu’Outre-Rhin, par exemple, nos voisins ambitionnent d’afficher un parc immobilier neutre climatiquement d’ici 2050 et que pour y parvenir, environ 1 million de m2 de surface de capteurs devront être installés en Allemagne sur les 30 prochaines années.

Côté nouveautés produits, Viessmann inaugure là-aussi des réponses avant-gardistes avec les Vitovent, des systèmes de ventilation d’air, spécialement dévolus aux écoles et cabinets médicaux.
Des solutions parfaitement adaptées qui apportent un air sain et frais depuis l’extérieur tout en réduisant la concentration intérieure de CO2 et en éliminant les aérosols, les poussières fines et 99,99 % des virus (COVID compris) dans l’air ambiant.

Une nouvelle ligne de production pour le Vitosol 200-T SPX, capteur à tubes sous vide dédiés aux réseaux de chauffage et à la production de chaleur industrielle

Avec une plage d’angle de 3° à 60°, les capteurs solaires Vitosol 200-T SPX peuvent être installés aussi bien sur des supports en champ que sur des toits plats ou en pente.

La nouvelle ligne de production des Vitosol 200-T SPX, dispose d’une capacité de production journalière annoncée de 320 m2 de panneaux en 2x8.

Ce nouveau capteur solaire à tube (avec une plage d’angles de montage allant de 3° à 60°), est proposé en deux versions, l’une préfabriquée, l’autre pour un montage flexible sur site. En standard, le Vitosol 200-T type SPX, avec une surface de capteur de 5,05 m2, les collecteurs et les tubes sous vide sont à assembler sur site. Une référence préconisée pour les écoquartiers, le process industriel ou les réseaux de chaleur.

La seconde version, de 10,3 m2, est quant à elle composée d’un boîtier de collecteur, de tubes sous vide et d’un cadre de montage. Elle est livrée pré-assemblée pour être mise en œuvre rapidement à l’aide d’une grue. Cette variante constitue une solution idéale pour les grandes surfaces de capteurs, comme pour les réseaux de chaleur urbains ou la production de chaleur industrielle.

Exploitant le principe du caloduc (les tubes ne sont pas traversés directement par le fluide solaire, mais sont séparés du circuit principal du collecteur par une liaison sèche), le Vitosol 200-T type SPX, se caractérise par sa longue durée de vie et sa fiabilité opérationnelle. Les surfaces absorbantes sont placées directement dans les tubes sous vide et sont donc protégées des influences environnementales, en plus de bénéficier d’une excellente isolation thermique améliorant les performances globales du capteur. Grâce à cette conception, le Vitosol 200-T SPX fournit de la chaleur solaire de manière fiable et avec un rendement élevé pendant l’intégralité de sa durée de vie.

Précisons que grâce à la technologie des tubes sous vide, des températures de fonctionnement jusqu’à 120 °C s’avèrent possibles. La connexion sèche permet également d’effectuer des opérations de maintenance sur les tubes sous vide sans avoir besoin de vidanger l’installation complète. Le diamètre du collecteur a également été repensé afin de garantir un écoulement très efficace avec de faibles pertes de charge, assurant une structure hydraulique simple.

Mentionnons par ailleurs que, selon les exigences du projet, les systèmes de capteurs avec le Vitosol 200-T SPX peuvent être remplis d’un fluide solaire intégrant un antigel pour la protection antigel passive ou simplement avec de l’eau pure. Le remplissage avec de l’eau pure satisfaisant aux plus draconiennes des exigences environnementales qui s’appliquent dans les zones de protection des eaux. La protection contre le gel doit alors être active les jours très froids, notamment en réinjectant de la chaleur à basse température dans le champ de capteur.

Le nouveau Vitosol 200-T (type SPX) peut être installé sur des supports en champ ou sur des toits plats et des toits en pente. Pour une implantation discrète, le Vitosol 200-T (type SPX-F) peut être implanté sur les toits plats à l’abri des regards extérieurs grâce à un montage horizontal avec une inclinaison du capteur de seulement 3°. Autre avantage de cette variante, la charge du vent en sera considérablement réduite, en découlera un lestage moindre, impliquant une contrainte mécanique plus faible à la structure du bâtiment.

Assurant une production de chaleur maximale à une température du réseau jusqu’à 120° C, insensible aux saletés (débris végétaux, impuretés, pollen,...), optimisé pour de faibles pertes de charge et donc des coûts d’exploitation minimes et maîtrisés, le Vitosol 200-T SPX dispose d’un large éventail d’atouts lui augurant un avenir sous un soleil radieux.

 Schéma de principe du caloduc du capteur solaire Vitosol 200-T

Photo à la une : Capteur solaire Vitosol 200-T SPX, la nouvelle référence signée Viessmann Faulquemont (57)

 

Pour en savoir plus exit_to_app

 

filter_list

Sur le même sujet