RT 2012 et risque incendie : plus d'isolant = plus de danger ? RT 2012 | 09.07.13

Partager sur :
RT 2012 et risque incendie : plus d'isolant = plus de danger ?
L'augmentation de l'épaisseur des isolants induite par la RT 2012 accentue-t-elle le risque d'incendie ? En effet, plus d'isolants signifie plus de matière combustible, donc des incendies plus longs et plus dangereux. Le sujet a été abordé lors d'un séminaire feu organisé à Vernon (Eure) par Rockwool pour ses clients et partenaires afin de rappeler les fondamentaux du risque incendie dans un bâtiment.
Lors d'une incendie, les fumées tuent plus que les flammes, rappelait Rockwool lors d'un séminaire feu organisé récemment au CNPP (Centre national de prévention et de protection) de Vernon. La raison ? la combustion incomplète des produits chimiques contenus dans les matériaux de construction. Du dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone, des acides chlorhydrique et cyanhydrique sont dégagés. Résultat : une opacité obstruant le champ de vision, les notions de temps et espace perdues, car la fumée endort ou ralentit.

« Rappeler que le feu c'est dangereux »

Un phénomène à connaître est le flash over. Il s'agit de la montée/descente des gaz chauds en mouvement de va-et-vient jusqu'à saturation : les gaz chauds montent et rencontrent le froid, il se produit alors un important dégagement de flammes qui se propagent aux pièces voisines. « Le feu se propage très vite. Pour éteindre un départ de feu, il faut un verre d'eau au bout d'une minute, un sceau après deux minutes, et une citerne au delà de trois minutes », rappelle Gaetan Fouilhoux, responsable des relations institutionnelles chez le fabricant d'isolants en laines de roche.

« L'objectif de ces séminaires est de rappeler aux clients et partenaires que le feu, c'est dangereux. Les matériaux ont des réactions différentes, et non seulement le feu se propage, mais les fumées sont toxiques », précise-t-il. Le feu ne se propage pas de la même manière selon la configuration. C'est pourquoi les tests sont réalisés à l'aide de différents matériaux : laine de roche, panneaux sandwich, polystyrène expansé (PSE), polyisocyanurate (PIR) et polyuréthane (PUR).

« L'accidentologie ne connait pas la norme »

Le but ici n'est pas de montrer qu'un matériau est meilleur qu'un autre. « L'accidentologie ne connait pas la norme ». En terme de résistance au feu, les Euroclass sont là pour guider les constructeurs dans leurs choix de produits. Et la législation est différente selon les types de bâtiments : Etablissement recevant du public (ERP) pour lesquels elle est très exigeante, logement, ICPE (Installations classées pour la protection de l'environnement, ex: usine), bureaux...

« Mais la RT 2012 préconise des épaisseurs d'isolants toujours plus importantes – au nom de la protection environnementale et des économies d'énergies. On peut alors se poser la question de la tenue au feu de ces constructions puisque plus d'isolants signifie plus de matière combustible, et donc une augmentation de la dangerosité », s'interroge Gaetan Fouilhoux.

Laurent Perrin 

                   
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Second souffle pour une bâtisse troyenne du XVIème siècle

Second souffle pour une bâtisse troyenne du XVIème siècle

A Troyes, un immeuble du XVIème siècle situé au cœur du secteur préservé du centre-ville historique a récemment été réhabilité en Maison du tourisme. Sa restauration impliquait de prendre en compte tant le patrimoine bâti que l'impact environnemental et les fonctionnalités requises par le statut d'Établissement Recevant du Public (ERP) du bâtiment ayant notamment conduit à sa sécurisation contre les risques incendie.
Des permis de louer en Seine-Saint-Denis pour lutter contre les marchands de sommeil

Des permis de louer en Seine-Saint-Denis pour lutter contre les marchands de sommeil

Proposé dès 2014 par la loi ALUR, puis défendu à partir de 2016 par Emmanuelle Cosse, la mise en œuvre des permis de louer aura mis du temps avant de devenir effective. Déjà appliquée dans quelques communes depuis fin 2017, cette mesure s’est étendue, depuis le 1er janvier, à plusieurs villes de Seine-Saint-Denis. Un moyen, pour les villes les plus confrontées à l’habitat indigne, de contrôler l’insalubrité et de lutter contre les marchands de sommeil.
Permis d’expérimenter : le décret d’application mis en consultation

Permis d’expérimenter : le décret d’application mis en consultation

L’article 49 de la loi ESSOC, promulguée le 10 août 2018, porte sur deux ordonnances. La première, parue au Journal Officiel le 31 octobre dernier, introduit le « permis d’expérimenter », c’est-à-dire la possibilité de déroger à certaines règles de construction. Le projet de décret fixant les conditions d’application de l’ordonnance est aujourd’hui soumis à consultation. Le public peut déposer des observations jusqu’au 10 janvier 2019 inclus.
Promotelec sensibilise le grand public à la sécurité électrique

Promotelec sensibilise le grand public à la sécurité électrique

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : chaque année en France, 50 000 incendies d’habitation sont de source électrique, soit environ 1/4 de l’ensemble des incendies recensés dans les logements. C’est en partant de ce constat que Promotelec et FASE se sont associés pour lancer une campagne de communication auprès du grand public. A travers une web-série diffusée jusqu’à fin septembre sur les réseaux sociaux, ils rappellent les gestes à adopter pour réduire le nombre de ces sinistres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter