A la découverte du programme Airflow de K.Line

Smart Home | 24.09.21
Partager sur :
A la découverte du programme Airflow de K.Line - Batiweb
Le salon Equipbaie-Métalexpo touche à sa fin. L’occasion de revenir sur le gagnant du Trophée d’Or de l’événement : la fenêtre pilotée K.Line. Focus sur cet équipement et son programme smart home, consacré à la qualité de l’air intérieur.

Pour K.Line, impossible cette année de louper le salon EquipBaie-Métalexpo, en tant qu’exposant historique. Alors que l’événement était cette année placé sous le signe du digital, le fabricant en a profité pour valoriser ses innovations liées à l’application K.Line Smart Home, qui développe la menuiserie connectée sous différents usages : sécurité, pilotage à distance, mais aussi qualité de l’air intérieur (QAI).

Un thème d’ailleurs au cœur du programme Airflow. Son but ? Être en phase avec un enjeu de santé publique, encore plus prégnant face à la crise sanitaire, durant laquelle bien aérer son chez-soi est devenu essentiel.

Favoriser la qualité de l’air intérieur grâce au digital

Le programme Airflow n’a pas attendu l’épidémie pour s’emparer du sujet, ayant lancé dès 2019 une porte coulissante pilotable connectée, suivi cette année d'une fenêtre, toutes deux reposant sur un principe similaire. Les dispositifs se manipulent à n’importe quelle distance, que ce soit chez soi via une télécommande dédiée à l’ouverture des portants, ou via l’application K.Line Smart Home, sur smartphone ou tablette. « Ça fonctionne en 4G. Si vous êtes dans le RER et que vous avez oublié d'ouvrir les fenêtres ce matin, vous pouvez le faire », développe Nathalie Champion, cheffe de produits de K.Line.

Démonstration de la télécommande K.Line Airflow

La télécommande K.Line permet d'ouvrir ou fermer complètement la baie, mais aussi d'activer le mode "MY", le programme d'ouverture favori de l'usager. Crédit : V.K

L’application offre une autre fonctionnalité : la programmation de scénarios d’ouverture et fermeture, selon la qualité de l’air intérieur de la pièce. « Si vous habitez sur le périphérique ou que vous avez vue sur une voie de chemin de fer, vous pouvez caler les horaires sur les heures d’affluence pour avoir moins de pollution », détaille Nathalie Champion.

Démonstration de la fenêtre K.Line Airflow

La fenêtre K.Line Airflow propose deux dégrés d'ouverture, dont le plus minime montré ci-dessus. Crédit : V.K

La qualité de l'air se mesure aussi grâce à des capteurs, placés au-dessus de la fenêtre et/ou de la baie coulissante, mesurant aussi les paramètres suivants : température, taux de CO2, et humidité de l’air ambiant. Le capteur produit à partir de ces données une synthèse sur la qualité de l’air. En conséquence, l’usager peut déterminer des seuils d’ouverture, par exemple dans une salle de bain où le taux d’humidité est trop fort.

Démonstration de la légère ouverture de la baie coulissante K.Line Airflow

Une option de légère ouverture est disponible pour la baie coulissante, afin d'empêcher des entrées ou sorties. Crédit : V.K

Une technologie facilement appréhendée ?

Un ensemble d’équipements et de fonctionnalités pratiques. Mais sont-ils intuitifs pour tout usager final ? Les seuils de renouvellement d’air intérieur diffèrent selon la performance du bâti, défini par sa zone géographique, son altitude, le type de pièce et son niveau d’occupation… D’où l’importance du vendeur professionnel qui a vendu le système, d’après la cheffe de produits K.Line, qui évoque également le rôle des capteurs, qui bénéficient de notices explicatives et d'un système de plug and play très intuitif.

Et l’artisan dans tout ça ? A-t-il aussi un rôle d’accompagnateur ? « Clairement », répond Nathalie Champion. « On sort du schéma classique que l’on pilote en manuel. Il faut que le professionnel fasse connaître ces innovations-là, qu’il les prescrive en ayant identifié les besoins du particulier. Ce sont des systèmes qui sont accessibles, faciles d’usage, économiquement abordables mais ça demande un minimum d’accompagnement ».

Une facilité d’usage, mais aussi d’installation du côté des artisans. Céline Coutand, responsable communication de K.Line se rappelle même « d’un tournage avec un artisan qui pose des coulissants standards K.Line habituels. Pour lui il y avait des freins sur ce produit [de la gamme K.Line Airflow, ndlr]. Au final, il a dit que c’était aussi simple à installer qu’un coulissant classique, voire aussi rapide. Ça lui a pris peut-être deux minutes en plus. De plus les installeurs ont l’habitude de poser des volets roulants », raconte-t-elle. L’anecdote en dit long sur la capacité des artisans à appréhender le digital, que ce soit par la manipulation d’équipements connectés, auxquels K.Line consacre des formations, ou bien par la manipulation par certains d’outils de devis ou de configuration mis à disposition par le fabricant.

La VMC et aération naturelle : rivales ou complémentaires ?

Pilotables au gré des besoins de l’usager, les baies et menuiseries K.Line font la part belle à l’aération naturelle. Une habitude de plus en plus encouragée durant la crise afin de renouveler l’air intérieur. Toutefois, une récente étude menée pour le fabricant de solutions thermiques Zehnder vante un meilleur renouvellement d’air intérieur des VMC par rapport à l’aération naturelle.

La VMC propose certes une ventilation stable à tout moment de la journée, mais pas forcément dans toutes les pièces de la maison, ce qui peut restreindre le renouvellement d’air intérieur. « En revanche, si vous arrivez à mettre des programmes comme Airflow, où l’on peut coupler plusieurs fenêtres, plusieurs coulissants, ça permet une aération complémentaire », commente Céline Coutand.

Au-delà de qualité d’air intérieur, le programme Airflow, voire de Smart Home en général, participent à la performance énergétique du bâti, soutenue actuellement par la loi Climat & Résilience et la récente réforme du DPE. Par exemple, en hiver, un radiateur relié à des capteurs de fenêtre K.Line peut détecter l’ouverture et s’éteindre pour éviter des gâchis d’énergie.

Sûrement est-ce grâce à cette adaptabilité aux enjeux climatiques et sanitaires actuels, en plus de l’usage du digital, qui a démarqué la nouvelle fenêtre Airflow au salon EquipBaie-Métalexpo, durant lequel elle a remporté le Trophée d’Or. Une chose est sûre, une telle récompense est une nouvelle source de fierté pour le fabricant.

 

Propos recueillis par Virginie Kroun
Photo de une : V.K

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet

France Fermetures présente son nouveau service connecté Qwidi - Batiweb

France Fermetures présente son nouveau service connecté Qwidi

L’offre domotique de France Fermetures évolue pour faciliter plus encore le quotidien des installateurs. Le fabricant présente ce jour Qwidi, un nouveau service connecté permettant de réaliser toutes les opérations de réglage et de dépannage des volets et stores motorisés Well’Com depuis un smartphone ou une tablette. Parmi les fonctionnalités proposées, un « pas à pas » indiquant au professionnel les actions à effectuer.
Les plus belles réalisations architecturales sur Iphone - Batiweb

Les plus belles réalisations architecturales sur Iphone

Les chefs d’œuvres architecturaux des 20ème et 21ème siècle dans votre poche ! Une nouvelle application baptisée « Architecture » disponible sur l’iPhone regroupe 580 bâtiments à travers le monde réalisées par 165 architectes tels que Corbusier, Rem Koolhaas, Frank Loyd Wright ou Morphosis… Etonnant !