1 million de logements rénovés chaque année en France grâce aux CEE ? Vie des sociétés | 17.02.14

Partager sur :
À l'occasion des 15e Assises de l'Énergie, qui se sont déroulées du 28 au 30 janvier, à Dunkerque, la présidente de la Société Économie d'Énergie Sas, Myriam Maestroni, a milité pour atteindre 1 million de logements rénovés chaque année en France. Cet objectif ambitieux, le double de celui affiché par l'Etat, repose principalement sur le dispositif CEE.

« À ce jour, 15 millions de foyers, soit plus de la moitié du parc immobilier français, requièrent des travaux de rénovation énergétique », selon les chiffres avancés par la Société Économie d'Énergie, un service d'expertise qui propose des programmes d'économies d'énergie clés en main aux fournisseurs et vendeurs d'énergie.

Lors des 15e Assises de l'Énergie à Dunkerque en janvier dernier, sa présidente, Myriam Maestroni, a milité pour atteindre un million de logements rénovés chaque année, soit le double de l'objectif du Gouvernement. Pour relever cet objectif ambitieux, Myriam Maestroni mise sur le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) qui permet de développer des programmes pour encourager les travaux de rénovation énergétique des particuliers.

« Les CEE contribuent à mobiliser de nouveaux acteurs et à favoriser un nombre croissant d’initiatives originales en faveur d’une prise de conscience, et d’une meilleure compréhension de la part du public de la nécessité de réaliser des investissements générateurs d’économies d’énergie. Ce dispositif se révèle fortement incitatif pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, efficaces, financés pour partie au travers des montants alloués au titre des CEE », a-t-elle rappelé.

L'objectif du gouvernement double

Le dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE) constitue l'un des instruments phare de la politique de maîtrise de la demande énergétique. Créé en 2005 avec la loi POPE, ces CEE imposent aux vendeurs d'énergie, les « obligés », de promouvoir activement l'efficacité énergétique auprès de leurs clients dans le but de réaliser des économies d'énergie.

Chaque année, un objectif est défini et réparti en fonction des différents opérateurs ((EDF essentiellement, mais aussi GDF Suez, Total, etc.) en fonction de leurs volumes de ventes. En décembre dernier, le Ministre de l'Écologie, du développement durable et de l'Énergie, Philippe Martin, avait décidé de « multiplier quasiment par deux les objectifs d’économies d’énergie en portant la cible triennale à 660 térawattheures, contre 345 » en 2013.

En fin de période, les vendeurs d'énergie obligés doivent justifier de l'accomplissement de leurs obligations par la détention d'un montant de certificats équivalents à ces obligations. Les certificats sont obtenus à la suite d'actions d'entreprises en propre par les opérateurs ou par l'achat à d'autres acteurs ayant mené des opérations d'économies d'énergie. En cas de non respect de leurs obligations, les obligés sont tenus de verser une pénalité libératoire de deux centimes d'euros par kWh manquant.

La Société Économie d'Énergie SAS a ainsi créé de nombreux programmes pour des sociétés en pointe dans le domaine de l'efficacité énergétique. Ils permettent de proposer des financements d’amorçage, pour donner l’impulsion aux chantiers engagés par les Français pour rénover leurs logements.

Les Français veulent être accompagnés

Ces soutiens financiers représentent en moyenne 10% du montant total des travaux, qui peuvent aller du changement des ouvertures à l’installation d’un chauffe-eau solaire et de ses capteurs, en passant par la rénovation de la toiture et des combles.

D'après une enquête menée pour « Économie d'Énergie » et l’ADEME par TNS Sofres, les Français adhèrent au dispositif. 97% des Français bénéficiaires du programme Éco-Énergie, l’un des programmes élaborés par la société « Économie d'Énergie » pour Auchan dans le cadre des CEE, en sont satisfaits. 61% d'entre eux déclarent que l'accompagnement proposé par ce programme a été un facteur décisif ou important pour réaliser leurs travaux.

Les programmes développés par Société Économie d'Énergie SAS ont déjà permis à plus de 160 000  foyers français de bénéficier de plus de 45 millions d'euros d'aide pour financer les travaux de rénovation énergétique de leur logement.

C.T
© Jürgen Fälchle - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eradiquer les passoires thermiques : vers un dispositif en 3 temps ?

Eradiquer les passoires thermiques : vers un dispositif en 3 temps ?

Le projet de loi sur l’énergie et le climat était examiné ce mercredi 26 juin à l’Assemblée Nationale. L’occasion de revenir sur la question de l’éradication des passoires thermiques, qui concernent 7 millions de logements en France. Après la proposition d’une consignation de 5% sur le prix de vente qui avait causé un tollé, l’amendement devrait finalement aboutir à un dispositif incitatif puis coercitif en 3 temps.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter