A Lyon, les coûts de stationnement limitent les interventions des artisans Vie des sociétés | 04.09.18

Partager sur :
Dans un communiqué daté du 28 août 2018, la Capeb Rhône alerte la Ville de Lyon sur les difficultés de stationnement rencontrées par les artisans du bâtiment. Le syndicat dénonce « le manque de place » et des coûts de stationnement « exorbitants ». Une situation qui pourrait bien limiter les interventions en centre-ville. « Un très rapide aménagement » s’impose.
A Lyon, les artisans du bâtiment se confrontent à des problèmes de stationnement. Résultat, nombreux sont ceux à se demander s’il faut continuer ou non à intervenir en centre-ville.

Dans un communiqué, la Capeb Rhône explique que le centre-ville manque de places de livraison et de stationnement. A cela s’ajoute « des coûts de stationnement exorbitants » qui se doivent notamment à la mise en place d’un nouveau dispositif le 1er janvier dernier.

Un système de stationnement « totalement inadapté »

Le syndicat professionnel rappelle en effet que le « PIAF » a été remplacé « sans concertation » par « Pay by phone compte artisan ». En quoi se différencient les systèmes ?

Le « PIAF » permettait aux artisans de bénéficier d’avantages financiers et de fonctionnalités lors d’interventions en centre-ville, explique la Capeb Rhône. « Une ½ heure gratuite, tarif préférentiel à l’heure, possibilité de rester 4 heures de suite sur l’emplacement sans l’obligation de mettre des pièces toutes les deux heures…».

« Pay by phone compte artisan » est une solution de paiement par mobile, sur internet ou via un serveur vocal, avec un coût d’accès par an et par véhicule de 200 € auxquels s’ajoute le paiement du stationnement. Cette nouvelle organisation « impose d’équiper tous les salariés de smartphones ». « Des coûts difficiles à supporter pour certaines entreprises ».

Pour une flotte de 6 véhicules, 7h de stationnement par jour et 200 jours de travail, la Capeb Rhône estime à 56 400 € / an le coût moyen d’un tel dispositif.

Faciliter le stationnement des professionnels du bâtiment est pourtant crucial : « Difficile de prendre le métro avec une chaudière dans le dos ! C’est simple, certaines activités ne permettent pas le recours à d’autres modes de déplacement et utilisent des véhicules au gabarit bien spécifique », s’exclame le syndicat.

Une activité freinée

La Capeb Rhône assure qu’elle « perçoit déjà un recul des travaux de rénovation et une détérioration du parc immobilier ; un risque de dégradation permanent pour une ville dont la qualité du bâti renforce l’attractivité, un comble pour une ville inscrite au Patrimoine Mondiale de l’Unesco ».

La Capeb Rhône constate également d’autres incidences : « sur la sécurité de chacun : certaines cheminées risques de s’écrouler et balcons de s’effondrer sur la chaussée ».

Quelles solutions pour remédier à la situation ? La réduction du coût de l’abonnement « Pay by Phone compte artisan » par an par véhicule de 200 € à 60 € ; la simple application du tarif « résident second véhicule » et la possibilité de réserver des places sur plusieurs jours, quels que soit le type de chantier.

R.C

Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019

Le Gouvernement l’assurait, c’est désormais acté. Dans une lettre adressée à Guillaume Garot, député de la Mayenne (53), le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué que le taux réduit de TVA pour les travaux de rénovation énergétique dans le bâtiment serait maintenu en 2019. Une annonce qui devrait rassurer les acteurs du secteur qui craignaient déjà les « effets dévastateurs » d’une révision de ce dispositif.
Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Bâtiment historique s’il en est, l’Hôtel des Postes de Strasbourg se situe dans le quartier de la Neustadt, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’édifice, inauguré il y a plus d’un siècle, fera l’objet d’un important chantier mené par Poste Immo et Bouygues Immobilier à compter du printemps 2019. Dans ce sens, l’ensemble sera transformé en un programme mixte mêlant, entre autres, logements, bureaux et brasserie-restaurant.
La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La 16e édition des Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, organisée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé ses lauréats. Six entreprises ont été récompensées pour leur savoir-faire en matière de restauration des bâtiments anciens. Ces projets, menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux, ont permis de mettre en lumière la pluralité des métiers de l’artisanat du bâtiment.
Terreal et Web2vi partenaires pour promouvoir l’usage des drones sur les chantiers

Terreal et Web2vi partenaires pour promouvoir l’usage des drones sur les chantiers

Terreal et Web2vi ont signé un accord exclusif de collaboration pour encourager les couvreurs à s’équiper d’une nouvelle solution digitale drone-logiciel de gestion pour tous les travaux en toiture. A la clé, des gains en sécurité et en temps, une efficacité commerciale ou encore une meilleure connaissance des coûts. Via cette solution, le couvreur peut non seulement gérer son cycle d’activité mais également suivre l’avancement du chantier.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter