A Marseille, rénovation d’une vingtaine d’immeubles anciens Vie des sociétés | 07.10.11

Partager sur :
La foncière ANF Immobilier vient de réhabiliter un îlot complet du centre ville de Marseille, à deux pas du Vieux-Port : Le Patio Vieux-Port. En tout 19 immeubles datant du 18 et 19ème siècles ont été rénovés et 3000 m2 de commerces, ainsi que de nombreux logements, ont été réaménagés autour d’un patio.

Nous sommes au coeur de Marseille, à quelques minutes du Vieux-Port, quelques encablures à peine de la Cannebières. Un îlot complet vient de subir une cure de jouvence complète. Une petite rénovation urbaine à elle toute seule cette opération du "Patio Vieux-Port". On compte ici dix-neuf petits immeubles en R+3 et R+4 datant du 18 et 19ème siècles. Il y a deux ans, un ensemble hétéroclite, typique du tissu local. Aujourd’hui, un îlot homogène dans un secteur protégé en plein centre ville de la cité phocéenne.

Outre de nombreux logements, l’opération compte la créations de plusieurs commerces aux normes actuelles en niveau piéton. « L’îlot comptait quelques boutiques existantes, avec des planchers d’altimétries différentes, jusqu’à plusieurs mètres d’écart. Nous avons donc procédé à la restructuration des pieds d’immeubles. C’est la phase de l’opération qui a représenté le plus gros travail, d’autant qu’elle s’est faite en site occupé », confie Thierry d’Amore, à la direction de la maîtrise d’ouvrage travaux ANF Immobilier.

3.000 m2 de commerces en plain pied

Les entreprises locales réalisent donc d’importants travaux de sous-oeuvre : il faut conserver les étages au dessus sans les faire tomber, et pour cela enlever les poteaux et effectuer une reprise des fondations par micro-pieux. Au total sont dégagés un grand commerce de plain pied de 700 m2 et une douzaine de petites boutiques de 200 m2 chacune, pour un total de 3.000 m2 de surface commerciale.

Au dessus, des appartements avec un gabarit retravaillé, pour une perte de surface (on est en centre ville), mais 100% de corps d’état rénovés. Les fenêtres sont remplacées (avec du bois, exigence de l’ABF), l’ancien dormant débâti, l’isolation thermique (inexistante jusqu'alors) posée, par l’intérieur forcément (les façades sont protégées), avec un doublage périphérique, et les murs en pierre sont remaniés, tout comme le plancher bois et la chape en "plâtre rouge" (appellation locale) qui reçoit les tommettes typiques du coin.

Un patio arboré pour le plaisir des yeux

Enfin, « en coeur d’îlot, complète M. d’Amore, un espace large de 20 mètres entre les immeubles dont les murs sont peu épais, nous a permis de créer un jardin paysager en patio, dont la dalle constitue la toiture du commerce, et offre aux habitations un jardin d’agrément ». Visuellement en tous cas car ce patio paysager est uniquement réservé au plaisir des yeux. Budget global de l’opération : 15 millions d’euros. 

ANF Immobilier possède et gère à Marseille un patrimoine de près de 168.000 m², constitué pour l'essentiel d'immeubles haussmanniens. Depuis 2005, la foncière a lancé une revalorisation importante de son patrimoine historique en restructurant en profondeur les immeubles bâtis. Elle développe également 100.000 m² de projets neufs dans la Cité phocéenne.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

«Emblème» pour ses architectes, le nouveau Vélodrome est inauguré ce jeudi - Batiweb

«Emblème» pour ses architectes, le nouveau Vélodrome est inauguré ce jeudi

Le nouveau stade Vélodrome de Marseille, achevé mi-août, est inauguré ce jeudi. Décrit par ses architectes comme un « emblème pour la ville », le nouvel écrin de l'Olympique de Marseille a pour principale caractéristique, outre sa capacité portée de 60 000 places à 67 000, son immense couverture blanc mat de 65 000 m2 qui protège désormais les gradins du stade.
Marseille investit un milliard d’euros pour rénover ses écoles  - Batiweb

Marseille investit un milliard d’euros pour rénover ses écoles

La ville de Marseille s’apprête à lancer un « véritable plan Marshall » pour la rénovation de ses écoles publiques. Mais alors que la ville a annoncé un financement à hauteur d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP), l’opposition s’inquiète d’un possible « Armageddon budgétaire ». Les opposants craignent en effet que les PPP soient « trop profitables » pour le secteur privé.
Effondrement à Marseille : un audit de l’habitat indigne va être lancé - Batiweb

Effondrement à Marseille : un audit de l’habitat indigne va être lancé

Lundi dernier, deux immeubles se sont effondrés en plein centre de Marseille. Situés au 63 et au 65 rue d’Aubagne, les bâtiments étaient connus des autorités. Alors que 5 corps ont été retrouvés dans les décombres, la colère des habitants ne cesse de monter. La cité phocéenne semble en effet particulièrement concernée par les problèmes d’habitat indigne. L’Etat promet de lancer un audit très prochainement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter