Annulation de l'autorisation d'exploitation de la plus grande centrale biomasse de France Vie des sociétés | 08.06.17

Partager sur :
Le tribunal administratif de Marseille a annulé mercredi 7 juin l'autorisation d'exploitation de la plus grande centrale biomasse de France, à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône. La justice estimait que son exploitant, le groupe allemand Uniper, n'avait pas suffisamment évalué son impact sur les forêts du Sud-Est, avec une étude jugée insuffisante.
 « L'insuffisance de l'étude d'impact » du projet aura scellé le destin du chantier prévu par Uniper. Le tribunal administratif est revenu sur la décision rendue en 2012 par le préfet des Bouches-du-Rhône d’autoriser l’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne. L’étude d’impact a eu, selon le tribunal, « pour effet de nuire à l'information complète de la population » avant la construction de cette centrale calibrée pour brûler des centaines de milliers de tonnes de bois par an.

En effet, l’étude en question ne portait que sur un périmètre de trois kilomètres autour de l'installation, alors que la centrale prévoit de brûler du bois coupé dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres, relève le tribunal. L'impact des rotations de camions qui alimenteront la centrale et la pollution atmosphérique (particules fines, dioxines, CO2) ont également été insuffisamment pris en compte, soulignent les juges.

La centrale de Gardanne comporte deux unités, l'une au charbon et l'autre fonctionnant en brûlant du bois. L'ensemble n'est pas encore en service, mais a déjà tourné à plein régime pour des tests et a déjà injecté de l'électricité dans le réseau, permettant de vérifier l’impact de l'établissement.

D’une puissance de 150 mégawatts, la centrale biomasse de Gardanne représentait pour Uniper un investissement de 250 millions d'euros et générait selon son exploitant 80 emplois directs. Elle avait pour objectif de fournir, à terme, 6% de la production d'électricité de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en consommant 850.000 tonnes de bois par an, pour moitié des déchets, pour moitié du bois issu de coupes forestières.

Si la biomasse est une énergie renouvelable qui doit être mise à profit dans le cadre de la transition énergétique, et dont l’exploitation est commune, le projet de Gardanne avait longuement été critiqué par les associations écologistes (dont les parcs naturels régionaux du Verdon et du Lubéron, des communes des Alpes-de-Haute-Provence et des associations à l'instar de France Nature Environnement) pour son gigantisme.

F.T (avec AFP)
photo de une :  ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

30 millions d’euros débloqués pour faciliter l'exploitation du bois - Batiweb

30 millions d’euros débloqués pour faciliter l'exploitation du bois

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et le ministre de l'Agriculture et de la Forêt, Stéphane Le Foll viennent de lancer un appel à manifestations d'intérêt en faveur d'une plus grande mobilisation du bois. Doté de 30 millions d'euros, issus des Fonds Chaleur de l'Ademe, cet AMI doit servir à financer des projets collaboratifs à l’échelle des territoires. Zoom sur les modalités du « Dynamic Bois », lancé ce mardi par le gouvernement.
KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP, de l'industrie et des collectivités présente sa GAMME DE CHAUFFAGE ! - Batiweb

KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP, de l'industrie et des collectivités présente sa GAMME DE CHAUFFAGE !

En permanence à l'écoute des besoins des professionnels du bâtiment et des travaux publics, KILOUTOU, leader de la location de matériels en France, vous propose une gamme complète de chauffages : -Chauffages industriels électrique, au gaz ou au fioul -Utilisations intérieures et extérieures -Tarifs dégressifs adaptés à la durée de la location -Plus de 10000 matériels disponibles à la location pour un volume chauffé de 10 m3 à plus de 10 000m3.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter