Audit énergétique : montée en puissance de la qualification Qualibat 8731 Vie des sociétés | 26.09.19

Partager sur :
En juillet 2018, Qualibat a lancé la qualification 8731 d’audit énergétique dont l’objectif est de distinguer les acteurs qualifiés pour la réalisation d’audits en maisons individuelles. Un an après son lancement, les retours se veulent positifs, les entreprises qualifiées ayant démontré agir avec rigueur. Alors que le Gouvernement a présenté les contours du futur dispositif d’aides aux travaux de rénovation énergétique, la qualification devrait encore gagner du terrain.

 

L’audit énergétique fait partie des « gestes efficaces » pouvant prétendre à un crédit d’impôt pour la transition énergétique. En 2020, le montant de l’aide, qui prendra désormais la forme d’une prime, va varier en fonction du revenu des ménages : 500 € pour les ménages très modestes, 400 € pour les ménages modestes et 300 € pour les ménages intermédiaires, les ménages aux revenus les plus élevés étant exclus.

 

Depuis plus d’un an, Qualibat propose la qualification 8731 pour distinguer les entreprises qualifiées réalisant les audits en maisons individuelles. L’organisme rappelle que l’audit énergétique « n’est pas obligatoire dans l’habitat individuel, contrairement à l’habitat collectif ». « C’est donc généralement à la faveur d’un projet de rénovation ou d’agrandissement que la question de l’analyse des performances thermiques d’une maison individuelle peut être posée ».

 

L’audit permet de « sécuriser le particulier dans ses choix », mais également de privilégier « les travaux les plus pertinents ». Dans le cas d’une rénovation globale, il permet de « planifier » les travaux « selon le meilleur enchainement ». La qualification est, quant à elle, un gage de qualité et permet d'« instaurer la confiance ».

 

Une qualification qui séduit

 

« Pour l’instant, les entreprises que nous avons qualifiées ont majoritairement fait la démonstration fait la démonstration qu’elles prenaient leur mission d’audit avec rigueur et compétence en préconisant une chronologie et un coût prévisionnel des travaux pertinents, ce qui nous rend confiants pour la montée en puissance de cette qualification si les aides venaient à s’amplifier », souligne Daniel Jacquemot, responsable de service Qualibat, Commission mesureurs et audits énergétiques.

 

L’entreprise qualifiée doit être en mesure de proposer des scénarios de rénovation de l’enveloppe du bâtiment, des solutions d’équipements adaptées, une rénovation par étapes. Il est attendu des travaux qu’ils permettent soit de baisser d’au moins 30% les consommations d’énergie primaire Cep, soit d’atteindre le niveau de performance « BBC rénovation » en 4 étapes maximum.

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Crédit d’impôt sur l’audit énergétique : une nouvelle qualification est lancée !

Crédit d’impôt sur l’audit énergétique : une nouvelle qualification est lancée !

Depuis le 1er janvier, les audits énergétiques sont éligibles au crédit d’impôt à un taux de 30%. Un décret daté du 30 mai 2018 est venu préciser les conditions de qualification des auditeurs. En application de cette politique, Qualibat a annoncé le lancement de la qualification 8731. Elle vise à distinguer les acteurs qualifiés pour la réalisation d’audits en maisons individuelles.
Les Français et leurs travaux d’éco-rénovation (enquête)

Les Français et leurs travaux d’éco-rénovation (enquête)

Les Français connaissent-ils les travaux d’éco-rénovation ? Quels sont ceux qu’ils privilégient ? Connaissent-ils les différentes aides ? Autant de questions posées par Franfinance et l'institut CSA à un échantillon de plus d’un millier de Français. Et les réponses sont parfois étonnantes : si 77% des Français privilégient le changement de fenêtres dans le cadre de travaux d’éco-rénovation, seuls 16% de la population connaît le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Les détails de l’enquête.
Des chaudières à 1 euro ? Un dispositif qui devrait bientôt voir le jour

Des chaudières à 1 euro ? Un dispositif qui devrait bientôt voir le jour

Après l’isolation des combles à 1 euro, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le lancement d’un dispositif similaire dédié aux chaudières. Lors d’un débat au Sénat, il a rappelé l’ambition de la France de remplacer 1 million de chaudières au fioul d’ici 2023. Dès 2019, un certain nombre de dispositifs seront lancés pour accélérer les efforts en matière de rénovation des logements.
Rénovation énergétique : le Gouvernement précise le futur barème d’aides

Rénovation énergétique : le Gouvernement précise le futur barème d’aides

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a précisé ce mercredi 25 septembre les contours que prendrait la future prime qui remplacera progressivement le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à partir de janvier prochain. Le nouveau dispositif privilégiera notamment les ménages modestes en excluant les 20 % des ménages les plus aisés. Le barème d'aides par type de travaux a également été dévoilé. Le point sur les nouveautés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter