Bâtiment 2.0 : la FFB fait de la maquette numérique une priorité Vie des sociétés | 09.12.14

Partager sur :
Afin d'anticiper les évolutions et sensibiliser les artisans et les entrepreneurs sur le sujet du BIM ou maquette numérique, la FFB a décidé de mobiliser ses troupes. Michel Droin, chef d'entreprise de second oeuvre a été nommé référent « Maquette numérique » afin d'améliorer les échanges entre les acteurs d’un projet. La FFB formule également quatre propositions pour favoriser le développement du BIM. Explications.

Alors que l'Etat vient de lancer un « plan de transition numérique du bâtiment », l'une des trois briques de son dernier plan de relance de la construction, la FFB a décidé d'en faire une « priorité ».

« Nous devons veiller à ce que le BIM soit accessible à moindre coût aux PME et aux artisans et qu’il laisse aux entreprises toute latitude pour apporter leur plus-value technique en phase d’exécution. Nous croyons beaucoup à la maquette numérique. En regroupant sur un même système informatique tous les plans, toutes les réservations, les annotations, on ne peut que gagner du temps, et donc faire des économies sur la construction en évitant des erreurs.  Il faut regarder les systèmes de production sur nos chantiers là où des gains de productivité peuvent être réalisés, tout en gardant l'esprit architectural français pour répondre à l'attente de nos concitoyens », indique Jacques Chanut, dans un communiqué de presse présentant les propositions de la FFB pour faire entrer le bâtiment dans l'ère du numérique.

La maquette numérique en mode collaboratif

La FFB souhaite ainsi organiser des opérations pilotes réelles, utilisant de manière collaborative la maquette numérique de la conception à la réalisation du chantier puis à l’exploitation avec remise de la maquette au maître d’ouvrage.

D'autre part, elle compte militer pour que la norme IFC Iso, une norme internationale destinée à faciliter l’interopérabilité des logiciels dans le Bâtiment devienne une norme européenne et s’impose de ce fait aux éditeurs.

Enfin, le format BIMétré devrait être généraliser et officialiser afin de permettre l'échange de fichiers entre les logiciels de gestion de chantier, de métré et de CAO.

Un référent « Maquette numérique »

L'objectif final est d'« inciter l’État français à être moteur sur le sujet du numérique », explique le communiqué qui fait état d'une « attente de plus en plus grande de la part de ses adhérents » sur le sujet.

En interne, la FFB a nommé un référent « Maquette numérique ». Il s'agit de Michel Droin, chef d’entreprise de second œuvre, qui aura pour mission d'améliorer les échanges entre les acteurs d'un projet « pour construire mieux et à moindre coût ».

C.T
© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Numérisation du bâtiment : les contributions sont toutes en ligne - Batiweb

Numérisation du bâtiment : les contributions sont toutes en ligne

En juin dernier, Bertrand Delcambre - désigné ambassadeur numérique de la construction par le Ministère du Logement et de l'Egalité des territoires - lançait un vaste appel à contribution portant sur la numérisation de la filière Bâtiment. Les contributions, accessibles en ligne, permettent d'entrevoir les premiers éléments pour la mise en place d'un programme de modernisation du processus de construction, dont l'un des éléments n'est autre que le BIM ou maquette numérique.
Usage du numérique : quels gains pour le bâtiment ? - Batiweb

Usage du numérique : quels gains pour le bâtiment ?

Dans le cadre de la mission qui lui a été confiée en juin dernier, Bertrand Delcambre, ambassadeur du numérique dans le bâtiment, vient de remettre à Sylvia Pinel, ministre du Logement, son rapport sur les apports du numérique dans le secteur. Présenté ce jeudi devant le comité de suivi «Objectif relance de la construction», ce document de 50 pages définit les perspectives de gains liés à l’usage du numérique et propose des pistes pour les optimiser. Détails.
Transition numérique du Bâtiment : à quoi vont servir les 20 millions d'euros de budget ? - Batiweb

Transition numérique du Bâtiment : à quoi vont servir les 20 millions d'euros de budget ?

A l'occasion du salon international BIM World dédié à la maquette numérique, Sylvia Pinel, ministre du Logement a présenté les principaux axes de son Plan de transition numérique dans le bâtiment, lancé en décembre dernier. Doté de 20 millions d'euros de budget, il doit notamment permettre à la filière de se moderniser, pour « construire mieux et moins cher ». Zoom sur les nouveautés à venir pour réconcilier le bâtiment avec les outils du numérique.
Le BIM n'aura plus de secret pour les professionnels du Bâtiment - Batiweb

Le BIM n'aura plus de secret pour les professionnels du Bâtiment

Dans le cadre de son Plan Transition Numérique dans le Bâtiment, la ministre du Logement Sylvia Pinel vient d'annoncer le lancement d'un portail Internet entièrement dédié à la maquette numérique, le BIM. Il contiendra de nombreuses informations pour les professionnels, afin de faciliter leur passage à l'ère du numérique. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter