BDR Thermea France investit 50 millions d’euros pour son site de Mertzwiller et se réoriente vers les pompes à chaleur Vie des sociétés | 21.11.18

Partager sur :
La filiale française de BDR Thermea group, acteur international du marché du chauffage et de l’eau chaude sanitaire, annonce le développement de son siège social historique à Mertzwiller, en Alsace. Face aux conditions défavorables pour les chaudières au fioul, réaffirmées par le gouvernement, l’objectif du site est désormais d’investir dans la production de pompes à chaleur. Le groupe espère à terme être reconnu comme « la référence sur le marché confort thermique en France ».
Le fabricant de solutions de chauffage BDR Thermea France organisait le 15 novembre dernier une présentation à la presse de son nouveau site de Mertzwiller, dans le Bas-Rhin (67). L’industriel en a ainsi profité pour faire 3 annonces importantes : l’implantation du siège social de la nouvelle entité juridique BDR Thermea France, la création de nouveau Centre d’excellence « Pièces de rechange », et le développement du Centre de compétence International « Pompes à chaleur » et de son laboratoire de Recherche & Développement.

Le chauffagiste va ainsi investir 50 millions d’euros et créer environ 100 emplois en trois ans sur son site de Mertzwiller pour développer sa production de pompes à chaleur. Ce plan s’inscrit dans un projet de réorientation de l’usine vers d’autres activités que les chaudières au fioul, moins demandées et dévalorisées par le programme du gouvernement, qui souhaite les supprimer d’ici 10 ans.

Tripler le chiffre d’affaires du site grâce aux pompes à chaleur

Thierry Leroy, président de BDR Thermea France, estime que « plus de 50% de la croissance viendra en 2019 des pompes à chaleur et des chauffe-eau thermodynamiques ». Deux tiers des emplois créés en trois ans seront consacrés à la R&D (voir encadré ci-dessous), les effectifs devant ainsi passer de 36 à 100 personnes. Le dirigeant a également indiqué que les ateliers de production poursuivraient le rythme « d’une dizaine d’embauches par an », tenu depuis 2016. Il espère une augmentation de 175%, soit un triplement du chiffre d’affaires du site dans les pompes à chaleur d’ici 2021.

Afin de susciter des vocations chez les jeunes talents, BDR Thermea France a développé des partenariats avec des écoles d’ingénieur ou de management telles que l’INSA et l’Ecole de Management de Strasbourg. L’entreprise s’est également rapprochée d’établissements proposant des formations liées au chauffage et aux énergies renouvelables, comme le Lycée des Métiers Heinrich-Nessel d’Haguenau. Cette dynamique d’insertion des jeunes passe notamment par l’alternance. En 2017, 56 jeunes ont ainsi rejoint les effectifs en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

BDR Thermea group, dont le siège social est basé aux Pays-Bas, est présent dans plus de 70 pays. Le groupe emploie 6500 salariés pour un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros. Sa filiale française emploie pour sa part 1450 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros. Elle commercialise ses produits sous les marques De Dietrich, Oertli, Chappée, Serv’élite ou Sofath.

Un laboratoire R&D dédié à l’innovation

Le site de Mertzwiller s’est doté d’un laboratoire d’essais lui permettant de concevoir et de tester les produits fabriqués sur place. En 2016, le groupe a investi 2,4 millions d’euros dans la construction d’une chambre acoustique (certifiée COFRAC). Ce laboratoire est le seul en France à disposer d’une double certification thermique et acoustique, selon l'industriel. Cette distinction donne la possibilité de tester directement les produits et d’être indépendant dans l’obtention des qualfications. Le développement de nouveaux produits est un processus exigeant, jalonné de plus de 300 livrables et impliquant l’ensemble des métiers. Les 320 ingénieurs du groupe en Europe, répartis dans l’ensemble des centres de compétence en recherche et développement (celui de Mertzwiller étant le plus important du groupe) disposent d’importants moyens pour concevoir les produits de demain.
 

C.L.

Photo : BDR Thermea France
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

Depuis 2009, Bosch Thermo-technologie fabrique des chaudières industrielles pouvant produire jusqu’à 25 MW sur son site de Guzenhausen, en Bavière (Allemagne). L’usine en produit environ 900 par an, soit l’équivalent de 7000 mégawatts. Exportées dans plus de 140 pays, elles servent à l’industrie, mais aussi à alimenter des réseaux de chaleur de plusieurs milliers de logements.
Atulam voit les choses en grand pour les années à venir

Atulam voit les choses en grand pour les années à venir

Spécialiste de la menuiserie bois, Atulam semble bien déterminé à accélérer son développement ! 5 millions d’euros vont en effet être investis dans les 3 années à venir afin d’atteindre plusieurs objectifs ambitieux. Entre autres, l’industriel compte accroître sa capacité de production pour pouvoir fabriquer 80 fenêtres par jour à horizon 2019, et jusqu’à 100 équipements deux ans plus tard. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter