Bouygues Construction victime d’une cyberattaque Vie des sociétés | 01.02.20

Partager sur :
Le géant du BTP Bouygues Construction a été victime d’une cyberattaque massive le 30 janvier 2020. Cette attaque n’empêche pas le groupe de continuer son activité pour le moment. Cependant, elle pourrait avoir beaucoup de conséquences sur le chiffre d'affaires du groupe. Enquête en cours…

C’est à 19h17 qu’on apprenait jeudi 30 janvier que l’entreprise Bouygues Construction avait été victime d ‘une vaste cyberattaque ayant affecté son réseau informatique. Toutefois, le géant du BTP se veut rassurant et certifie que cela n’a pas paralysé son activité. Un membre du personnel du groupe de construction explique qu’ « une crise virale a été détectée sur le réseau informatique de Bouygues Construction »

 

Il s’agit maintenant de trouver ce que visait cette cyberattaque. Bouygues Construction, en pleine recherche, déclare que « l’analyse des causes et des impacts est en cours et les actions de sécurisation sont mises en place » dans ses réseaux « interne(s) » mais aussi « pour nos clients et nos partenaires ». Le groupe espère rapidement trouver les causes de cette attaque virale pour limiter aux mieux les dégâts pour son groupe et son réseau de collaborateur. 

 

Selon le journal Le Parisien, le premier informé de la situation, l’attaque a touché le siège de la firme situé dans les Yvelines, ainsi que l’ensemble de ses systèmes informatiques. Les salariés basés à l’étranger n’ont alors pas pu travailler car ils ne disposaient plus de leurs accès à leurs courriels professionnels. Un « chômage technique » forcé comme le raconte le journal quotidien. 

 

Une épée de Damocles 

 

Bouygues Construction n’est pas la seule entreprise à avoir subi ce genre d’attaques. Avec le développement de nouvelles technologies, les pirates informatiques se font régulièrement la main sur les entreprises. 

 

En 2019, plusieurs entreprises ont dû expliquer à leurs actionnaires qu’une dizaine de millions d’euros de leurs chiffre d’affaires s’était volatilisée à cause de cyberattaques. D’autres entreprises, pas seulement dans le domaine du BTP, ont elles aussi été touchées par ce phénomène, comme ça a été le cas pour Eurofins, un groupe de service d’analyses pour la pharmacie, l’agroalimentaire et l’environnement qui a estimé ses pertes à 62 millions d’euros de ventes rien que pour le premier semestre de 2019, à cause d’un rançonlogiciel. 

 

Bouygues Construction vient s’ajouter à la liste des victimes qui compte également le producteur d’aluminum Norsk Hydro, le groupe français de technologie Altran, et un autre groupe français, cette fois-ci dans le domaine alimentaire, Fleury Michon. Avec l’année qui commence seulement, la liste pourrait encore se rallonger en 2020.

 

Les pirates réclament dix millions de dollars 

 

Vendredi 3 janvier, le groupe était toujours victime de la cyberattaque lancée la veille. Bouygues Construction, victime d’une attaque de type « ransomware », a dû changer sa stratégie et mettre à l’arrêt tous ses systèmes d’informations pour « éviter toute propagation »

 

Les pirates informatiques ont confirmés à Bouygues être en possession de données du groupe et « demandent dix millions de dollars » pour ne pas les diffuser a déclaré Damien Bancal, expert en sécurité qui dit avoir été en contact avec eux. 

 

Cet expert et animateur du blog Zataz dit avoir reçu « des preuves » dont « des copies de passeports ». Malgré ces informations inquiétantes, la filiale promet « un retour à la normale le plus rapidement possible »

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été - Batiweb

47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été

Depuis six ans, la Fondation MMA publie régulièrement des enquêtes sur la santé des entrepreneurs. Pour sonder leur état d'esprit en cette période de reprise d'activité post-coronavirus, elle a mené un sondage avec OpinionWay à la mi-juin. Parmi les 191 dirigeants d'entreprise du BTP interrogés, la plupart restent confiants quant à l'avenir, mais ils sont nombreux à se sentir débordés (63 %), au point d'être prêts à sacrifier leurs congés d'été (47 %) pour rattraper le retard pris.
L’emploi repart à la hausse dans les secteurs liés à la construction (étude) - Batiweb

L’emploi repart à la hausse dans les secteurs liés à la construction (étude)

Après les résultats exceptionnels affichés par la construction en 2017, nombre d’entreprises et fédérations du secteur s’accordent à dire que la reprise est bien partie pour durer ! Un constat partagé par le cabinet de recrutement Hays, qui a publié ce 17 janvier la 8e édition de son étude de rémunération nationale en partenariat avec le site s’annonces RegionsJob. L’occasion de faire le point sur le marché de l’emploi dans le BTP.
Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment - Batiweb

Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment

En 2016 déjà, les artisans du bâtiment avaient vu leur activité progresser de 1,5% en volume, signe du retour tant attendu de la croissance. Un mouvement qui s’est, à l’évidence, accéléré l’année dernière, comme le démontrent les chiffres révélés ce 18 janvier par la Capeb. L’organisme, qui représente les PME et artisans du secteur, indique en effet que l’activité de ces derniers a augmenté de 2,5% en 2017. De bon augure pour l’exercice à venir.
5e baromètre Arti Santé : 58 % des artisans sont très souvent stressés - Batiweb

5e baromètre Arti Santé : 58 % des artisans sont très souvent stressés

Pour la cinquième année consécutive, le baromètre Arti Santé fait le point sur l’état de santé et les conditions de travail des entrepreneurs du bâtiment et du paysage. Menée auprès de 2 000 dirigeants d’entreprise artisanale, l’enquête révèle cette année que 65% d’entre eux travaillent plus de 50 h par semaine, dont 26 % plus de 60 h. L’étude montre également une nette augmentation du stress (+15 points en un an) et des troubles émotionnels.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter