Fermer

Cap sur Mayotte pour l’OPPBTP

Ce n’est pas pour des vacances que l’OPPBTP prendra le large vers Mayotte fin mars. Sur le territoire comme parmi les départements d’outre-mer, l’organisme a du pain sur la planche, prévoyant de déployer l’ensemble de ses services, dont disposent déjà les entreprises du BTP métropolitaines.
Publié le 23 février 2022

Partager : 

Cap sur Mayotte pour l’OPPBTP - Batiweb

Déployer ses services auprès des entreprises du BTP d’outre-mer. Voilà un autre point stratégique plan du quinquennal @Horizon2025, présenté fin janvier par l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP).

Le projet a été détaillé ce mardi 22 février et aura pour point de départ Mayotte.

Le fruit d’expériences sur les territoires d’outre-mer

 

Le projet se concrétise, suite à quelques missions conduites par l’OPPBTP et ses partenaires ultramarins. On songe notamment à une mission d’expertise sur la prévention des risques dans le secteur du BTP menée en 2013 en Guadeloupe, à la demande du Direction régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTE) local, devenue la Direction de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DEETS).

« Comme toutes les régions, la Guadeloupe rencontre des problèmes de sécurité sur les chantiers de construction, notamment du point de vue des risques de chute de hauteur. Cela concerne notamment l’absence de protection collectives contre les risques de chute de hauteur en phase de gros œuvre et de charpente – couverture. Cette situation se traduit par de nombreux arrêts de chantiers tous les ans », témoignait alors l’administration sur son site.

Parmi les facteurs en cause, l’absence de matériel de protection, tout comme l’insuffisance de l’offre de location de matériel, tels que les échafaudages de pied, sont notamment mentionnés. La question d’équipement fait d’ailleurs l’objet d’une subvention TOP BTP pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Venir à la rencontre des entreprises mahoraises

 

Certes, l’OPPBTP a déjà pu s’afficher auprès des entreprises de départements d’outre-mer à travers son site Internet PréventionBTP.fr. Gratuitement, les professionnels peuvent disposer d’une multitude de ressources : informations techniques, juridiques et actualités, le guide Covid, mais aussi MonDocUnique, qui permet de créer ou mettre à jour leur document unique d’évaluation des risques (DUER).

Sans compter la possibilité de suivre une formation ou un atelier en distantiel, voire interroger le service Prévention BTP et dialoguer, si nécessaire, avec un conseiller. 

À travers son opération à Mayotte, l’OPPBTP entend bien venir directement à la rencontre des entreprises locales, de « toutes tailles et de tous corps d’état », précise l’organisme.

Du 21 mars au 1er avril prochain, des conseillers des agences métropolitaines assureront diverses animations. À commencer par des réunions d’information et d’échange sur les outils et services de l’OPPBTP tout comme les risques de chute lors du travail en hauteur. Des savoirs pratiques seront également transmis : la capacité d’observation, d’analyse et de réaction des équipes face aux risques, l’élaboration du DUER…

Les établissements de formation professionnelle (CFA, Lycées techniques, IUT...) bénéficieront aussi de visites pédagogiques de chantier. Le but ? Apprendre à repérer les principaux risques et trouver des solutions de prévention.

En bref, tout un programme pour cette première séquence, menée avec le concours de la Fédération Mahoraise du Bâtiment (FMBTP), de la DEETS de Guadeloupe et de la Caisse de sécurité sociale de Mayotte (CSSM).

 

Virginie Kroun 
Photo de Une : Adobe Stock
 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.