Climat des affaires : la tendance est à la stabilité mais… Vie des sociétés | 02.07.18

Partager sur :
Climat des affaires : la tendance est à la stabilité mais…
L’Observatoire Français de l’Industrie, du Commerce et des Services (OFICeS) a dévoilé, le 28 juin dernier, les résultats de son baromètre sur le Climat des Affaires. Si 39% des sondés jugent que la situation économique de leur entreprise est « stable », 72% n’envisagent pas d’investir dans les 6 prochains mois. En cause, les charges salariales et patronales ou encore les lourdeurs administratives. Précisions.
Pour cette 3ème édition, l’OFICes a interrogé plus de 2 000 dirigeants de TPE et PME sur leur perception du Climat des Affaires.

39% des sondés considèrent la situation économique de leur entreprise « identique » par rapport à la même période l’an passé, tandis qu’elle semble « moins bonne » pour 33% des interrogés.

Sur ces trois derniers mois, la situation a été « stable » pour 39% des sondés. Quant à la tendance pour ces six prochains mois ? 35% des chefs d’entreprises misent sur une stabilisation de leur activité tandis que 26% tablent sur une tendance à la baisse.

Quelle tendance dans le BTP ? Elle est similaire. La différence ? S’ils étaient 42% au 4e trimestre 2017 à estimer que la tendance économique des 6 prochains mois serait « positive », ils ne sont plus que 36%. Les sondés ayant misé sur une tendance baissière sont également plus nombreux, passant de 17% à 25%.

Les freins à l’investissement

72% des sondés ont indiqué ne pas envisager d’investir ces six prochains mois. Quels sont les freins au développement de l’activité ? 82% citent les charges salariales et patronales (93% dans le BTP), 64% les lourdeurs administratives (71% dans le BTP), plus de 45% évoquent la situation économique du marché.

Suivent les délais de paiement qui pénalisent davantage certains secteurs tels que le BTP (32% vs 25% pour l’ensemble des dirigeants) et la difficulté d’obtenir un financement bancaire (20% vs 17% pour l’ensemble des sondés).

L’OFICeS précise que les entreprises du secteur estime que « Rien n'épargne le BTP ». Ainsi, « ils sont plus nombreux à citer l'ensemble des facteurs comme des freins au développement. »

Les facteurs de développement

Si les freins sont nombreux, quels facteurs pourraient venir booster l’activité ?

85% des acteurs de la construction citent la reprise économique, 47% un plan d’économie sur les charges, 7% une meilleure visibilité sur internet, 9% l’embauche de commerciaux et enfin 7%, un rapprochement avec un concurrent ou encore un rachat.

Quels sont les critères de choix d’un fournisseur ?

Le baromètre s’est également intéressé aux critères prioritaires de choix d’un fournisseur. S’agissant d’équipements, le prix est déterminant pour 77%. Suivent le produit (61%) et la garantie (48%). A noter que l’aspect éco-responsable de l’équipement n’est cité qu’à 8%.

Quant aux services ? Le prix et le conseil arrivent en tête (70%). Le service après-vente (46%) et le produit (41%) comptent également pour beaucoup dans le choix des entreprises.

56% des interrogés estiment différenciant que le fournisseur ait reçu une distinction ou soit certifié. Le pays où a été fabriqué le produit ou le service a son importance pour 76% des sondés. Enfin, internet pèse dans la décision des TPE et PME : 82% des interrogés indiquent consulter le web avant d’entrer en relation avec un fournisseur potentiel.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Méthodologie :

Infographie OFICeS
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Immobilier neuf : les prix flambent à Paris et Bordeaux

Immobilier neuf : les prix flambent à Paris et Bordeaux

Si la ville de Paris reste la plus chère de France, c’est à Bordeaux que les prix ont le plus fortement augmenté ces derniers mois. Le baromètre des prix de l’immobilier neuf de Trouver-un-logement-neuf.com se réfère en effet à une hausse de 21%, plaçant la cité girondine sur la deuxième marche du podium en termes de prix. Quelles sont les grandes villes les plus abordables ? Eléments de réponse.
Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Domexpo, leader des villages de maisons d’exposition en Ile-de-France, présente son deuxième baromètre dédié à l’habitat individuel neuf. Si l’an dernier, la société s’était intéressée au prix moyen d’une maison neuve en Ile-de-France, elle consacre cette deuxième édition à la répartition des énergies de chauffage les plus utilisées en maison neuve.
Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Quelques semaines après Equip’Baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a présenté ce 4 décembre à la presse les résultats d’une étude menée par Harris Interactive concernant la perception des fenêtres par les ménages français. Plus de 1 000 personnes ont ainsi participé à cette enquête, qui propose tout particulièrement un focus sur les équipements en PVC. Le verdict.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter