Construction métallique : bon bilan 2018 mais toujours des difficultés de recrutement

Vie des sociétés | 14.02.19
Partager sur :
Construction métallique : bon bilan 2018 mais toujours des difficultés de recrutement - Batiweb
Ce 14 février avait lieu le point conjoncture du secteur de la construction métallique, qui représente 750 entreprises en France. Roger Briand, président du Syndicat de la construction métallique de France (SCMF) est revenu sur une année satisfaisante, avec une progression de 4% du chiffre d’affaires national, s’établissant à 3,7 milliards d’euros, mais a souligné les difficultés de recrutement, alors que le secteur aurait besoin d’embaucher 15000 personnes d’ici 2024, soit 3000 postes par an pendant 5 ans.
Le bilan 2018 du Syndicat de la construction métallique de France (SCMF) s’est tenu ce 14 février. L’occasion également pour Roger Briand, son président, d’annoncer la conjoncture 2019, mais aussi de lancer un appel concernant les difficultés de recrutement auxquelles font face les entreprises du secteur.

Une progression de 4% du chiffre d’affaires, atteignant 3,7 milliards d’euros


Roger Briand a commencé par se réjouir d’un « bon niveau d’activité », avec une progression de 4% du chiffre d’affaires national en 2018, atteignant 3,7 milliards d’euros.

« La dynamique se confirme avec des carnets de commande qui s’affichent à un bon niveau et une visibilité à 6 mois pour les entreprises - toutes tailles confondues. Mais ces bons résultats doivent être modérés car les chiffres en fin d’année pour les constructions autorisées stagnent, alors que les constructions commencées progressent encore de 1,3% », a-t-il tempéré.

Concernant la conjoncture 2019, le président du SCMF a estimé que « la reprise des investissements industriels devraient encore porter le secteur en 2019 », notamment grâce à la mesure fiscale de sur-amortissement prise par le Gouvernement pour soutenir les investissements du futur. « Le segment des bâtiments administratifs, qui bénéficie de la préparation des Jeux Olympiques de 2024 et des travaux du Grand Paris, est également bien orienté. Quant au non résidentiel neuf, il s’affiche en 2018 en progression de 7,4%, et les prévisions tablent sur une augmentation de 3% pour 2019 », a-t-il ajouté.

15 000 personnes à recruter d’ici 2024

« Pour 2018, la bonne activité du secteur a favorisé l’embauche d’intérimaires et l’appel à la sous-traitance, mais de nombreuses entreprises sont dans l’impossibilité d’augmenter leur production en raison du manque de main d’œuvre. Le taux de progression des effectifs est en hausse de 1,8% mais reste insuffisant. Le secteur aurait besoin d’embaucher 15000 personnes d’ici 2024, soit 3000 postes par an pendant 5 ans », a annoncé Roger Briand.

Parmi les métiers recherchés : « des dessinateurs, techniciens de construction métallique, ingénieurs en bureaux d’études, chargés d’affaires, responsables qualité, soudeurs, ingénieurs-soudeurs, opérateurs de commandes numériques, chefs d’ateliers, peintres, manutentionnaires, chefs d’équipes, chefs de chantier, conducteurs de travaux etc. », a énuméré Roger Briand, soulignant dans le même temps la diversité des postes à pourvoir.

Roger Briand a poursuivit sur la problématique du recrutement des jeunes : « Le but est de montrer la diversité des métiers et d’attirer les jeunes dès leur sortie du collège ou du lycée. Nous allons lancer une campagne de communication nationale et une semaine de journées portes ouvertes chez les entreprises adhérentes du 13 au 17 mai prochain. Il y aura des visites de ateliers et des bureaux d’études dans toute la France. Plus de 1000 jeunes sont attendus ».

Le président du SCMF a également rappelé les actions du syndicat en termes de formation, avec sa participation à la création d’un nouveau BTS intitulé AMCR (Architecture, Métal, Conception et Réalisation). Mais aussi des partenariats avec des Afpa et la création de formations internes aux entreprises.

Pour « rappeler la grande diversité des réalisations », trois projets sont venus illustrer les propos de Roger Briand : la rénovation de la cuverie historique du Domaine Faiveley à Nuits-Saint-Georges, la surélévation d’un immeuble de bureaux à La Défense, et la création d’un multiplexe aquatique à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Les intervenants ont notamment insisté sur les avantages du métal, permettant la finesse et l’élégance, mais aussi d’apporter de la lumière dans les réalisations.

Claire Lemonnier
Redacteur
La sélection de la semaine
Balise de géolocalisation GPS Plug & Track Quartix - Batiweb

Experts en géolocalisation de véhicules depuis plus de 18 ans, Quartix vous présente sa balise Plug...


APPUI SIEL : forme en H, profil carré - Batiweb

Breveté par Lib Industries, l’appui de fenêtre H est un élément fort de l’esthétique...


Portes rainurées Groove : combinaison de la performance avec le design décoratif - Batiweb

En habitat individuel ou collectif, la porte intérieure doit remplir prioritairement un rôle esthétique,...

Dossiers partenaires
DAIKIN Perfera , une console conçue pour le confort - Batiweb

Compacte, silencieuse et performante, la console Perfera FVXM-A est conçue comme l’alliance entre le design et la perfor…


Une nouvelle jeunesse pour nos gammes PVC ! - Batiweb

Swingline et Kietisline nos produits phares en PVC sur-mesure en neuf comme en rénovation, bénéficient d’une amélioratio…


BOITCO® Au début était le besoin d’une entreprise de plomberie, chauffage et climatisation - Batiweb

BOITCO® est une boîte d’incorporation qui a été conçue par une entreprise française de plomberie, chauffage et climatis…