Depuis 60 ans, CTB A+ veille à la préservation, au traitement et à l’embellissement du bois Vie des sociétés | 07.06.19

Partager sur :
CTB A+ fête cette année ses 60 ans, l’occasion de revenir sur son histoire et ses missions. Lancée en 1959, la marque accompagne la montée en compétences des professionnels et est également « moteur » au niveau réglementaire. Elle contribue en outre au déploiement d’avancées techniques majeures sur les marchés de la préservation, du traitement, de l’entretien et de l’embellissement du bois.

La certification CTB A+ est née en 1959 lorsque plusieurs entreprises se rapprochent du Centre Technique du Bois, devenu depuis FCBA, pour trouver un moyen de se distinguer sur leurs marchés.
 

 

La marque, dont le lancement s’est formalisée quelques mois plus tard par la création d’un agrément, concernait les prestations techniques de nettoyage et d’application de surface pour le traitement des bois. 15 entreprises obtiennent alors cet agrément, parmi lesquelles 2 font encore partie du réseau d’entreprises aujourd’hui certifiées : Termitox et Bouzat.

 

 

« Cette longévité est le dénominateur commun des entreprises certifiées CTB A+ », souligne un communiqué du FCBA. La marque, qui couvre aujourd’hui un large périmètre de prestation de services, s’est toujours adaptée aux besoins du secteur. Elle accompagne non seulement la montée en compétences des professionnels mais contribue également au déploiement d’avancées techniques majeures sur les différents marchés :

 

  • Préservation : protection des constructions neuves contre les termites à l’interface sol/bâti ;
  • Traitement curatif des bois en œuvre et du bâti contre les différentes pathologies ;
  • Entretien / Embellissement des bois en extérieur.

 

Des professionnels engagés

 


La marque a été créée par et pour les professionnels. Ce sont eux, avec FCBA « qui font vivre et évoluer la certification CTB A+, en accompagnement et en anticipation des tendances et exigences réglementaires notamment (…). Elle a toujours rapidement intégré, voire porté les évolutions techniques qui continuent aujourd’hui encore à redessiner les contours des activités liées à la durabilité du bois », avance un communiqué.
 

 

Les entreprises trouvent en la certification une occasion de partager leurs connaissances, d’accéder aux résultats de travaux en R&D menés avec l’institut technologique et à des conférences techniques dédiées.
 

 

En matière de réglementation, on notera notamment que les équipes de CTB A+ avaient lancé, en 2011, le référentiel « Démarche environnementale » fixant des exigences liées à l’usage de produits biocides : stockage, transport, utilisation raisonnée et précautions à prendre, gestion des déchets et formation du personnel. La marque avait ainsi anticipé les exigences listées dans l’arrêté du 9 octobre 2013 formalisant la création d’un « certificat biocide » pour tous les professionnels utilisateurs et acheteurs de produits biocides.


Mais ce n’est pas tout. Dès 1970, CTB A+ s’élargit aux traitement anti-termite, anti-fongicide, dont l’utilisation est relativement nouvelle. Elle accompagne, dans les années 2000, l’intégration d’une nouvelle technique de traitement anti-termite par piège, provenant des États-Unis. Elle développe à cette occasion un nouveau référentiel dédié à cette technique innovante.

 

 

Nous l’avions évoquée sur Batiweb : en 2018, sous l’impulsion des entreprises certifiées, une nouvelle activité est venue s’ajouter au panel de la marque : l’entretien et l’embellissement des bois extérieurs, en lien avec un besoin de plus en plus fréquemment exprimé par les constructeurs bois.
 

 

De nouvelles activités à prévoir

 

Aujourd’hui, 125 entreprises sont titulaires de la marque CTB A+. 20 000 chantiers sous certification sont réalisés chaque année et 2 000 chantiers par an sont contrôlés par FCBA.
 

 

Parmi les évolutions à venir, les équipes FCBA travaillent notamment sur le traitement des bois par la chaleur, contre les insectes à larves xylophages. « Plus largement, les grandes orientations pour demain s’organiseront autour d’une lutte plus raisonnée et réfléchie, tenant davantage encore compte des questions de santé et d’environnement », révèle un communiqué.
 

 

CTB A+ continuera ainsi d’accompagner la transformation des marchés et sera en « première ligne de ces nouveaux développements ».
 

 

R.C
 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Créée en 1995 à Lamballe, Protac, entreprise du Groupe Rose, spécialiste de la construction bois, s’est très vite engagée dans la recherche constante de procédés de fabrication qualitatifs. Tant et si bien que la société a été l’une des premières à être distinguée de la certification CTB-B+. Délivrée par l’Institut FCBA, cette dernière souligne l’efficacité des traitements appliqués au bois, assurant leur durabilité.
FCBA crée une nouvelle certification : « CTB Composants et systèmes bois »

FCBA crée une nouvelle certification : « CTB Composants et systèmes bois »

La marque de certification CTB continue ses transformations, comme annoncé au printemps 2018 par l’Institut technologique FCBA, Forêt Cellulose Bois-Construction Ameublement. Afin de rendre l’univers CTB plus lisible, la refonte des certifications se poursuit avec le lancement de « CTB Composants et systèmes bois », destiné aux fabricants de murs à ossature bois, produits composites ou panneaux par exemple.
La marque de certification CTB évolue

La marque de certification CTB évolue

La marque de certification CTB accompagne depuis 65 ans les industriels du bois. Créée par l’Institut Technologique FCBA, elle entre aujourd’hui dans une nouvelle ère visant à la rendre « plus forte, plus lisible et plus attractive ». Cette dynamique se traduit notamment par le lancement de nouvelles certifications et la refonte de l’identité visuelle et textuelle de l’écosystème CTB.
Bardage bois : vers de nouvelles solutions plus pérennes ?

Bardage bois : vers de nouvelles solutions plus pérennes ?

Le succès du bois s’est-il terni ? Alors que le bardage bois est de plus en plus considéré comme compliqué à entretenir et rapidement altéré, plus de 50 professionnels constructeurs bois, entreprises certifiées CTB-A+ et industriels de la finition, se sont réunis lors d’une journée technique pour travailler ensemble sur de nouvelles solutions d’entretien et de pérennisation des ouvrages extérieurs en bois.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter