Des drones pour la maintenance des centrales solaires

Vie des sociétés | 18.06.14
Partager sur :
Des drones pour la maintenance des centrales solaires - Batiweb
La centrale solaire de Sourdun expérimente pour la première fois une nouvelle solution high-tech pour l’inspection et la maintenance de ses panneaux photovoltaïques. La Générale du Solaire, propriétaire de l’installation, utilise désormais des drones pour survoler ses équipements, analyser les données et définir son plan de maintenance. Démonstration de vol.

La centrale solaire de Sourdun, d’une puissance de 4,5 MWc, produit annuellement 4 800 MWh, soit l’équivalent en consommation d’une ville de 2000 habitants. Mis en service en décembre 2011, ce mastodonte de 12 hectares, qui est la plus grande centrale photovoltaïque au sol en Île-de-france est parfois victime de défauts, liés à plusieurs facteurs, qui entraînent une perte de productivité.

« Parfois, les panneaux photovoltaïques sont seulement encrassés, en raison des déjections d’oiseaux, de la poussière, du pollen. Un simple nettoyage avec des rouleaux permet de régler le problème. D’autres fois, il s’agit de l’usure naturelle des panneaux liée à la corrosion, ou encore de défauts plus graves de soudure », détaille Nicolas Chaussier, Chef de Service Etudes & Travaux Ligne Haute Tension chez Bouygues Energies & Services, qui propose un nouvel outil pour la maintenance des centrales photovoltaïques : le drone pour le diagnostic thermique.


Dans un premier temps, le drone fait un survol préparatoire en mode automatique de la ferme photovoltaïque pour localiser les panneaux. Puis, il suit un plan de vol optimisé pour repérer plus précisément les cellules photovoltaïques défectueuses, sur les 18 700 panneaux que compte la centrale de Sourdun, grâce à sa caméra thermique fixée sur une nacelle géo-stabilisée.

Une caméra thermique pour relever les défauts

« Pour cette centrale, le drone parcourt 9 km en deux heures environ pour filmer chaque panneaux à une hauteur comprise entre 15 et 18 mètres de haut. Il nous apporte ainsi une expertise technique pointue sur les cellules, la connectique et la corrosion », détaille François Xavier-Lemoine, responsable de l'activité Drone de Bouygues Energies & Services, lors de la démonstration de vol. Malgré une légère brise, le pilote nous assure que le drone de type S2 selon la classification de la DGAC peut supporter des rafales de vent jusqu’à 50 km/h.

Vue aérienne de la centrale solaire de Sourdun

Les données collectées sont ensuite étudiées par le département Activité Drone de Bouygues, qui compte 150 personnes dont 30 dédiées uniquement à l’analyse de celles-ci. Les données sont ensuite disponibles pour le client via un compte internet personnel.

« Sur la centrale de Sourdun, un quart des panneaux photovoltaïque est français, le reste est chinois. Les panneaux français ont révélé davantage de défauts que les panneaux chinois. Il va falloir faire jouer la garantie constructeur », révèle Fabrice Dufour, suite aux premiers relevés.

Gain de temps

Cette technologie dispose donc de nombreux atouts. Elle permet d’inspecter les ouvrages, sans arrêt d’exploitation et de réduire les risques humains encourus sur les chantiers, les coûts d’études associés, ainsi que le temps consacrés aux prises de vue. Cet outil, développé dans le cadre d’une nouvelle offre de Bouygues, risque donc de prendre une place majeure dans la maintenance des installations d’ici quelques années.

« Nous souhaitons généraliser l’audit thermique à réception des centrales pour s’assurer de la qualité des panneaux, puis prévoir un passage tous les ans ou tous les deux ans dans le cadre de contrat de cinq ans, préconise Fabrice Dufour. « On ne parlera pas de prix de façon précise aujourd'hui, en accord avec la Générale du Solaire, uniquement de budget et d''ordre de grandeur. Le montant de ce type de prestation dépendra en effet de la taille de la centrale à inspecter. Afin de ne pas pénaliser les business plans des investisseurs et les propriétaires de centrales, la prestation drone s'évaluera à quelques milliers d'euros ».


Exemple de relevé thermique. Le défaut est signalé en jaune.

Bouygues Energies et Services espère envoyer ses drones sur d’autres missions : le suivi de chantier d’ici la fin de l’année pour Bouygues Construction et Bouygues Immobilier, les relevés topographiques, et l’inspection laser sur les pylônes haute tension pour repérer les anomalies de hauteur entre le câble et le sol.

Claire Thibault

Redacteur
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb