Europacity : le plan local d’urbanisme de Gonesse adopté par le Conseil municipal

Vie des sociétés | 28.09.17
Partager sur :
Europacity : le plan local d’urbanisme de Gonesse adopté par le Conseil municipal - Batiweb
Le très décrié projet Europactiy n’en finit plus de faire parler de lui ! Il y a quelques jours, le maire de Gonesse Jean-Pierre Blazy rappelait sa volonté de passer outre l’avis défavorable émis précédemment par un commissaire-enquêteur, précisant cependant que quelques ajustements seraient apportés au PLU avant qu’il ne soit présenté en Conseil municipal. C’est désormais chose faite !
Le promoteur d'Europacity a annoncé mercredi un changement de forme pour son projet contesté de mégacomplexe de commerces et de loisirs à 15 km au nord-est de Paris, afin qu'il s'apparente davantage à un "quartier de ville".

Décrié dans les milieux écologistes pour son "gigantisme" et la consommation de terres agricoles, Europacity est un projet à plus de trois milliards d'euros porté par Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, et le conglomérat chinois Wanda.

Ces deux mastodontes ambitionnent de créer en 2024 une destination touristique d'envergure internationale à Gonesse (Val-d'Oise), sur 80 hectares inhabitables en raison des nuisances causées par les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget qui l'entourent.

Articulé autour d'une place centrale, le projet d'origine donnait l'impression d'une soucoupe posée dans l'une des zones les plus déshéritées de la région parisienne.

Le nouveau plan, présenté mercredi lors d'une conférence de presse, entend s'approcher d'un "quartier de ville", "avec des rues, des places, plusieurs entrées, une variété architecturale", a détaillé Matteo Perino, directeur des opérations.

Huit bâtiments "iconiques" d'Europacity (salle de concert, salle de cirque contemporain, centre culturel dédié au cinéma, cinq hôtels) font l'objet de concours d'architectes.

Le fond du projet n'a en revanche pas changé: le "parc des neiges" et sa piste de ski, qui avaient cristallisé une partie de l'opposition au projet, sont toujours prévus, sans être mis en avant dans la communication d'Europacity.

"On ne fera pas Dubaï aux portes de Paris", insiste le directeur général Benoît Chang.

Les critiques sur le projet s'expriment avec une vigueur nouvelle depuis l'été. Un commissaire-enquêteur a rendu un avis défavorable à la révision du plan local d'urbanisme (PLU) de Gonesse qui prévoit l'urbanisation de 260 hectares (dont les 80 hectares convoités par Europacity), l'estimant "peu compatible avec la notion de développement durable".

La municipalité socialiste a passé outre cet avis et adopté la révision du PLU lundi soir.

(AFP)
Photo de Une : @jscamus (Twitter)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La justice épingle le mégacomplexe Europacity - Batiweb

La justice épingle le mégacomplexe Europacity

Pointant un manque d’information de la population locale et des autorités autour du mégacomplexe Europacity, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé le 6 mars la création de la zone d’aménagement devant accueillir le projet. Tout comme une enquête publique publiée l’été dernier, la justice a souligné les lacunes de l’étude d’impact présentée en 2016, mettant en avant l’insuffisance de certaines analyses. Le point.
La justice annule le Plan d’urbanisme du projet Europacity - Batiweb

La justice annule le Plan d’urbanisme du projet Europacity

Nouveau rebondissement dans l’affaire « Europacity ». Le tribunal administratif de Pontoise a annulé ce mardi 12 mars le Plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse qui autorisait l’implantation du très controversé mégacomplexe touristique. Cette décision met un coup d’arrêt au projet, pour la plus grande satisfaction du collectif Europas du tout. Favorable au projet, le maire de Gonesse a quant à lui décidé de faire appel de cette décision.
Europacity : l’enquête publique rend un avis défavorable - Batiweb

Europacity : l’enquête publique rend un avis défavorable

Voilà une nouvelle qui devrait faire plaisir aux détracteurs du projet Europacity ! Ce dernier, qui prévoit notamment la construction d’un méga-complexe commercial, de plusieurs hôtels et salles de spectacles, et même d'une piste de ski, vient en effet de se voir décerner un avis défavorable par le commissaire-enquêteur, comme il l’a fait savoir ce dimanche.
Europacity : Jean-Pierre Blazy déterminé à mener son projet à bien - Batiweb

Europacity : Jean-Pierre Blazy déterminé à mener son projet à bien

En août dernier, une enquête publique rendait un avis défavorable au tant décrié projet Europacity. Pour autant, Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse, où le complexe doit être sorti de terre, a indiqué ce mardi 19 que le programme verrait bien le jour « parce que c’est une chance pour le territoire ». Autant dire que les opposants au projet ne sont pas près de se calmer.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter