Financement du Fnap : le mouvement HLM en colère Vie des sociétés | 30.09.16

Partager sur :
Il y a un an, François Hollande profitait du 76ème Congrès HLM pour annoncer la création du Fonds national des aides à la pierre (FNAP), censé être financé à parité par l’État et les organismes HLM. Or, un an plus tard, la réalité est bien différente. D’après le projet de loi de finances, l’Etat se contenterait d’apporter une contribution de 200 millions d’euros sur les 500 millions de dotation totale. Une situation inquiétante pour le mouvement HLM.
La création du Fonds national des aides à la pierre (FNAP), dédié à la construction de logements sociaux, n’en finit pas de provoquer la colère du mouvement HLM ! En 2015 déjà, l’organisme s’insurgeait après l’annonce de François Hollande de mettre en place ce fonds, considérant que l’Etat n’assumait pas ses responsabilités dans l’effort de construction.

Un an plus tard, le désamour est toujours d’actualité ! En effet, à l’occasion de la cérémonie de clôture du 77ème Congrès HLM, Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat (USH), est revenu sur la promesse du gouvernement d’assurer « un financement à parité entre le budget de l’Etat et les organismes HLM » pour la création du Fnap. Un engagement apparemment non-respecté.

Des injustices pointées du doigt

« Un an après, déjà la trajectoire commence à dévier », attaque Jean-Louis Dumont, avant de se justifier : « le projet de loi de finances prévoit une contribution de l’Etat de 200 millions d’euros et de 270 millions pour les organismes ».

Rappelant les efforts menés par l’USH, qui a tenu ses engagements, Jean-Louis Dumont a demandé à la ministre du Logement Emmanuelle Cosse de se faire l’intermédiaire entre le mouvement HLM et le gouvernement : « nous avons besoin que l’Etat soit, même en matière budgétaire, stable au cap, lui aussi ».

Le ministère reste évasif

La réponse du ministère du Logement ne s’est pas fait attendre. Il a ainsi annoncé que le Fnap bénéficiera bel et bien d’une dotation de 500 millions d’euros, « répartis de manière équilibrée entre le budget de l’Etat et les bailleurs sociaux ». « D’éventuels reports » pourront même s’ajouter aux 200 millions d’euros financés par l’Etat. Suffisant pour calmer le mouvement HLM ? À voir…

F.C (avec AFP)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Adaptation du parc social : l’État signe une nouvelle convention avec l’USH  - Batiweb

Adaptation du parc social : l’État signe une nouvelle convention avec l’USH

Alors que le ministère des Affaires sociales et de la Santé s’est fixé un objectif de 100 000 logements adaptés aux personnes âgées et handicapées dans le parc privé d’ici fin 2017, une nouvelle convention vient d’être signée entre l’État et l’Union sociale pour l’habitat. À travers elle, le mouvement HLM s’est notamment engagé à poursuivre le développement d’une offre de logements adaptés.
Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord - Batiweb

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Les bailleurs sociaux et le gouvernement ont trouvé un accord hier, mercredi 25 avril, concernant les économies à réaliser pour le monde HLM. Le gouvernement a accepté de réduire les économies de 1,5 milliards d’euros à 950 millions pendant trois ans. Des économies en partie prises en charge par Action Logement – à hauteur de 300 millions d’euros par an – et par la Caisse des dépôts – à hauteur de 50 millions d’euros par an.
Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018 - Batiweb

Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Nouveau coup dur pour le monde HLM ! Alors que le secteur fait l'objet d'une importante réforme, le ministre Julien Denormandie a indiqué le 1er février sur Franceinfo que le nombre de biens sociaux financés par l'État était en baisse l'année passée. De fait, 109 000 logements seront produits en 2019, contre 113 000 l'an dernier. Seule catégorie en hausse : celle des Prêts locatifs aides d'intégration (PLAI), destinés aux ménages les plus démunis. Précisions.
Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ? - Batiweb

Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

En amont des annonces d’Emmanuel Macron ce 10 décembre, l’Union sociale de l’habitat (USH) est revenue sur l’inquiétante réforme des aides au logement (APL) et celle des HLM, déplorant plusieurs mesures injustes. Pourtant, afin de soutenir les efforts menés par les bailleurs sociaux, la maquette numérique pourrait bien représenter une solution viable. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter