Fondasol modélise le Grand Dijon en 3D Vie des sociétés | 03.02.17

Partager sur :
Ecartip Groupe Fondasol a annoncé avoir acquis une nouvelle génération de scanners laser dynamiques pour la cartographie mobile de projets de grande envergure. La société enrichit ainsi son offre et renforce ses compétences sur le terrain. Cette expertise lui a d’ailleurs valu de se voir confier la modélisation en 3D de la métropole du Grand Dijon qui souhaitait géo-référencer la position des réseaux enterrés.
Le bureau d’études en ingénierie géotechnique Fondasol a une fois encore prouvé sa capacité d’adaptation aux nouvelles technologies avec l’acquisition d’une nouvelle génération de scanners laser dynamiques.

Rappelons qu’en mai 2016, le groupe avait annoncé avoir repris les activités de la société Ecartip, spécialisée en études, topographie et lasergrammétrie pour les métiers de l'aménagement du territoire. Ce rapprochement a permis aux deux entités d’enrichir leur offre de services et de faire de « l’acquisition, le traitement, l’étude, l’optimisation des projets et le contrôle des données des terrains (…) le nouveau cœur de leur activité commune ».

Une nouvelle offre de modélisation 3D

Afin de renforcer sa présence dans le domaine de l’acquisition dynamique de haute précision, la nouvelle société dénommée Ecartip Groupe Fondasol a procédé à l’acquisition d’une nouvelle génération de scanners laser dynamiques pour la cartographie de projets de grande envergure.

Ce système est composé de deux scanners laser permettant la génération d’un nuage de points en 3D durant toute la durée des acquisitions et d’une caméra 360° calibrée de 30 MP pour la colorisation des nuages de points, explique le groupe dans un communiqué.


« Compact, précise et polyvalent », le Mobile Mapping System peut se fixer sur n’importe quel moyen de transport. Il permet la cartographie de très haute précision de plusieurs kilomètres de linéaire dans un temps record grâce notamment « à une portée de 420 mètres, une vitesse d’acquisition de 2 millions de points à la seconde et une précision de mesure de +/- 2 cm. »

Une fois acquises, les données 3D peuvent être utilisées pour alimenter de nombreuses applications, telles que les SIG (Système d'Information Géographique), la simulation de projets urbains et de transports dans le cadre des Smart Cities, ainsi que la publication de projets urbains en 3D sur le web.

Un système qui a séduit le Grand Dijon

Grâce à cet investissement, Ecartip Groupe Fondasol s’est vu confier la modélisation 3D du Grand Dijon qui souhaitait améliorer la précision du repérage des réseaux et modéliser la ville en 3D sur 400 km de voies.

En effet, le Grand Dijon a lancé ce projet afin de géo-référencer la position des réseaux enterrées et ainsi répondre au décret 2011-1241 entré en vigueur le 1er juillet 2012, encadrant la préparation et l’exécution des travaux effectués par les foreurs, à proximité de ces réseaux.


Cette initiative vise également la création d’un Plan Corps de Rue Simplifié (PCRS), l’obtention d’un inventaire complet du mobilier urbain et des panneaux publicitaires, la réalisation d’un diagnostic de voirie et la mise en place de plans 2D/3D précis.

La livraison des données recueillies est prévue pour ce début d’année. Le Mobile Mapping System permettra au Grand Dijon « de mettre en place une stratégie Smart City visant à améliorer le dynamisme économique, sociétal et environnemental de la ville à travers des solutions innovantes », conclut Ecartip Groupe Fondasol.

Rose Colombel
Photos : Ecartip Groupe Fondasol 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Se former à la transition numérique avec le MOOC BIM - Batiweb

Se former à la transition numérique avec le MOOC BIM

Après une première session de janvier 2017 à mars 2018, le MOOC BIM (Building Information Modeling), revient à partir du 6 novembre 2018. Le projet – gratuit et accessible à tous – a pour objectif d’aider les acteurs de la construction et du bâtiment à s’initier et se former à la transition numérique, aujourd’hui devenue incontournable dans ces secteurs. Une formation proposée grâce à une collaboration entre GA Smart Building et l’INSA Toulouse. Les inscriptions sont déjà ouvertes.
L’UFME participe à la révision du CAP « Menuisier Fabricant » - Batiweb

L’UFME participe à la révision du CAP « Menuisier Fabricant »

L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a mis à profit son expertise en s’engageant dans la formation initiale auprès de l’Education Nationale et des étudiants. L’UFME a ainsi joué un rôle majeur dans la révision du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) spécialité « Menuisier fabricant ». Validée le 11 mars dernier par la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire, cette révision a pour but de familiariser et d’introduire la dimension industrielle (machines, production informatisée…) auprès des jeunes étudiants.
Une charte pour être "OK" avec la 3D - Batiweb

Une charte pour être "OK" avec la 3D

Pour une utilisation éthique et déontologique des représentations en 3D du territoire fondée sur des données avérées, la charte "3D OK" a été lancée début février, à l'occasion d'Imagina 2010. Cliquez ici pour la découvrir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter