Jacques Chanut réélu à la Présidence de la FFB Vie des sociétés | 17.03.17

Partager sur :
Jacques Chanut vient d’être réélu, pour un second mandat de trois ans, à la présidence de la FFB lors du Conseil d’Administration qui s’est tenu aujourd’hui. Parmi ses priorités, la lutte contre la fraude au travail détaché, la transition numérique du secteur de la construction ou encore le développement d’un syndicalisme patronal indépendant.
Jacques Chanut a été réélu à la tête de la Fédération Française du Bâtiment pour une durée de trois ans ! L’annonce a été effectuée ce vendredi par le syndicat lui-même suite à la tenue du Conseil d’administration.

Lors du vote, Jacques Chanut a obtenu « un très large soutien » renforçant ainsi sa détermination à « poursuivre son combat pour le développement des marchés ».

Il agira notamment pour « lutter contre la fraude au travail détaché en réclament les contrôles le soir et le week-end sur les chantiers, mais aussi chez les particuliers ».

Il veillera à la simplification de la vie des entrepreneurs et artisans rendue complexe par un excès de règlementations et de normes comme la pénibilité.

Il s’engagera par ailleurs à résoudre la fracture territoriale « qui fragilise des pans entiers du territoire et leur population » et à transformer les transitions numérique et environnementale en opportunités de développement pour tous les métiers du bâtiment.

Relancer l’apprentissage « malmené par huit ans de crise » et valoriser l’excellence pour faire progresser les métiers et les savoir-faire du secteur, fera également partie de ses priorités.

Enfin, il fera en sorte d’imposer « un syndicalisme patronal indépendant, sans financement public direct ou indirect ».

« Il n’y a pas d’emploi sans entreprise. Il n’y a pas d’entreprise sans marché. Il n’y a pas de marché sans projet solide et réaliste. C’est pourquoi la priorité de mon deuxième mandat portera sur le développement de l’activité, l’assainissement de la concurrence et l’allègement des contraintes pour les entrepreneurs et les artisans », a-t-il ainsi déclaré à l’issue du Conseil d’administration de la FFB.

Jacques CHANUT, 52 ans, est Président de l’entreprise de gros-œuvre CHANUT BATIMENT SAS à Bourgoin-Jallieu (38) depuis 1996 et de l’entreprise RAINERO à Voiron (38) depuis 2012.

R.C
Photo de une : ©David Morganti - Jacques Chanut
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Jacques Chanut, le nouveau président de la FFB - Batiweb

Jacques Chanut, le nouveau président de la FFB

A la tête de l’entreprise Chanut depuis 1996, une société familiale de BTP basée à Bourgoin-Jallieu, Jacques Chanut a été élu nouveau président de la Fédération Française du Bâtiment ce vendredi 21 mars. Il remplacera Didier Ridoret qui ne pouvait pas se représenter après avoir atteint la limite des statuts de la FFB, c'est à dire deux mandats maximum de 3 ans. Il était le seul candidat à se présenter.
Les propositions de la FFB en faveur de l'apprentissage - Batiweb

Les propositions de la FFB en faveur de l'apprentissage

Alors que le Président de la République doit annoncer d'ici quelques jours un plan d'accompagnement pour l'apprentissage, la Fédération française du bâtiment déplore que les nouveaux textes relatifs au travail des apprentis mineurs suscitent des nombreuses difficultés de mise en oeuvre. Pour débloquer cette situation, la FFB formule deux propositions.
Décrets du compte pénibilité : les artisans se sentent trahis (FFB) - Batiweb

Décrets du compte pénibilité : les artisans se sentent trahis (FFB)

Mesure phare de la réforme des retraites décriée par le patronat, le compte pénibilité va pouvoir se mettre en place, après la publication, ce vendredi, de plusieurs décrets d'application. Assimilant le dispositif à un «incroyable casse-tête pour les entreprises», Jacques Chanut, Président de la Fédération française du bâtiment a déploré l'absence de nouvelle concertation sur les six facteurs de pénibilité devant entrer en vigueur en 2016.
Elections départementales : la FFB appelle les collectivités à se mobiliser pour le bâtiment - Batiweb

Elections départementales : la FFB appelle les collectivités à se mobiliser pour le bâtiment

A l'approche des élections départementales les 22 et 29 mars, la Fédération Française du Bâtiment appelle les collectivités territoriales à ne pas négliger le rôle du bâtiment dans le dynamisme local et départemental. Elle formule ainsi dix propositions en vue de favoriser les bonnes pratiques à l'échelle d'un territoire, maintenir l'investissement local ou encore favoriser le développement durable, pourvoyeur d'emplois. Zoom sur les attentes des professionnels du bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter