Jacques Chanut réélu à la Présidence de la FFB Vie des sociétés | 17.03.17

Partager sur :
Jacques Chanut vient d’être réélu, pour un second mandat de trois ans, à la présidence de la FFB lors du Conseil d’Administration qui s’est tenu aujourd’hui. Parmi ses priorités, la lutte contre la fraude au travail détaché, la transition numérique du secteur de la construction ou encore le développement d’un syndicalisme patronal indépendant.
Jacques Chanut a été réélu à la tête de la Fédération Française du Bâtiment pour une durée de trois ans ! L’annonce a été effectuée ce vendredi par le syndicat lui-même suite à la tenue du Conseil d’administration.

Lors du vote, Jacques Chanut a obtenu « un très large soutien » renforçant ainsi sa détermination à « poursuivre son combat pour le développement des marchés ».

Il agira notamment pour « lutter contre la fraude au travail détaché en réclament les contrôles le soir et le week-end sur les chantiers, mais aussi chez les particuliers ».

Il veillera à la simplification de la vie des entrepreneurs et artisans rendue complexe par un excès de règlementations et de normes comme la pénibilité.

Il s’engagera par ailleurs à résoudre la fracture territoriale « qui fragilise des pans entiers du territoire et leur population » et à transformer les transitions numérique et environnementale en opportunités de développement pour tous les métiers du bâtiment.

Relancer l’apprentissage « malmené par huit ans de crise » et valoriser l’excellence pour faire progresser les métiers et les savoir-faire du secteur, fera également partie de ses priorités.

Enfin, il fera en sorte d’imposer « un syndicalisme patronal indépendant, sans financement public direct ou indirect ».

« Il n’y a pas d’emploi sans entreprise. Il n’y a pas d’entreprise sans marché. Il n’y a pas de marché sans projet solide et réaliste. C’est pourquoi la priorité de mon deuxième mandat portera sur le développement de l’activité, l’assainissement de la concurrence et l’allègement des contraintes pour les entrepreneurs et les artisans », a-t-il ainsi déclaré à l’issue du Conseil d’administration de la FFB.

Jacques CHANUT, 52 ans, est Président de l’entreprise de gros-œuvre CHANUT BATIMENT SAS à Bourgoin-Jallieu (38) depuis 1996 et de l’entreprise RAINERO à Voiron (38) depuis 2012.

R.C
Photo de une : ©David Morganti - Jacques Chanut
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Canicule et chantiers : professionnels du bâtiment, soyez vigilants !

Canicule et chantiers : professionnels du bâtiment, soyez vigilants !

Alors que l’épisode caniculaire ne fait que commencer, le Gouvernement et la FFB rappellent les gestes à adopter sur les chantiers. Décalage des horaires, hydratation, habillement adapté, surveillance des équipes… Il est « absolument nécessaire » de protéger les salariés, insiste le ministre du Logement, Julien Denormandie.
Le compte pénibilité ne passe toujours pas à la FFB

Le compte pénibilité ne passe toujours pas à la FFB

Le compte pénibilité, entré en vigueur au 1er janvier 2015 avec la prise en compte de seulement quatre facteurs de pénibilité sur dix, ne convainc toujours pas la Fédération française du Bâtiment. A trois mois de la remise au gouvernement d'un rapport et de propositions du député de Saône-et-Loire Christophe Sirugue pour simplifier le dispositif, elle reste mobilisée « contre cette course folle à la complexité ».
Elections régionales : la FFB présente 10 propositions

Elections régionales : la FFB présente 10 propositions

À deux mois des élections régionales, la Fédération française du bâtiment (FFB) émet une liste de 10 propositions visant à promouvoir la reprise de l’activité et de l’emploi et à valoriser durablement les territoires. La FFB espère recevoir l’appui des décideurs régionaux pour mettre fin aux difficultés économiques que connaît le secteur du bâtiment depuis 2008 et ainsi « renouer avec la croissance et maintenir une main-d’œuvre qualifiée ».
Activité du Bâtiment, compte pénibilité, RSI... La FFB sur tous les fronts

Activité du Bâtiment, compte pénibilité, RSI... La FFB sur tous les fronts

La crise s’éternise pour le secteur du bâtiment qui s’apprête à vivre sa huitième année consécutive de baisse (-18,4 % entre 2007 et 2014). Mais le secteur commence à entrevoir le bout du tunnel, annonce le président de la Fédération française du Bâtiment, Jacques Chanut, qui reste mobilisé pour obtenir rapidement des moyens de relance de l'activité et avancer sur des sujets sensibles comme celui du compte pénibilité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter