L’Anah confirme sa modernisation et son rôle, dans le cadre du Grand débat national Vie des sociétés | 26.03.19

Partager sur :
L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) a apporté sa contribution au Grand débat national. Premier poste de dépense pour les ménages modestes, le logement et son amélioration énergétique représentent un enjeu majeur pour la transition écologique et l’intégration sociale. L’Anah, après l’adoption d’un budget 2019 en augmentation, souhaite renforcer ses actions et déployer des moyens plus modernes pour accompagner les ménages dans leurs travaux.

En 2018, elle a contribué à la rénovation de 94 081 logements privés, soit 16,5 % de plus que l’année précédente, et dont 66 % étaient destinés à la rénovation énergétique. Pour 2019, l’Anah entend bien poursuivre cette progression avec un objectif de 120 000 interventions en faveur de travaux énergétiques ou d’amélioration, pour un budget qui passe à 874,1 millions d’euros.  Dans le cadre du Grand débat national, à l’issue du conseil d’administration, la présidente de l’Anah, Nathalie Appéré, a souhaité transmettre la contribution de l’Agence au Président de la République, estimant que « c’est un enjeu majeur pour la transition énergétique de notre pays. C’est aussi un enjeu de cohésion sociale grâce à l’adaptation des logements à la perte d’autonomie de nos aînés. C’est un enjeu de cohésion territoriale en investissant dans la qualité de vie et l’attractivité de territoires très divers ».

Une Agence 2.0

Pour l’Anah, la modernisation « des moyens de faire » est un levier qui permettra d’augmenter les actions de l’Agence et l’accompagnement des ménages. Elle renouvelle cette volonté dans le cadre du Grand débat national.

Déjà, en 2018, elle a entamé un virage numérique en permettant la constitution du dossier de demande d’aide aux travaux via son site internet : https://monprojet.anah.gouv.fr « L’Anah a réussi sa transformation pour devenir une agence plus agile et lisible », s’était félicitée Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’Agence depuis janvier 2018. D’autre part, l’Anah a clarifié son offre de services aux particuliers par un design et des appellation simplifiés : « Habiter facile » pour l’adaptation au vieillissement ou au handicap, « Habiter sain » pour la rénovation, « Habiter serein » pour la transformation du logement et « Louer mieux » pour les propriétaires bailleurs.

Le partenariat avec le groupe La Poste et son service « Action habitat travaux », et le « Plan chauffage performant pour tous » avec Engie Home Services, représente ces nouveaux « moyens de faire » engagés par l’Anah.

Nouvelles actions pour 2019

Avec l’adoption du nouveau budget, l’Anah va déployer des moyens supplémentaires courant 2019, dans la lutte contre « l’habitat indigne » et l’accompagnement pour la démarche d’audit énergétique. Des départements pilotes seront retenus dans lesquels des ménages modestes pourront bénéficier de la prise en charge d’un audit énergétique. Cet état des lieux leur permettra ensuite d’impulser les travaux de rénovation énergétique.

Autre action prévue pour 2019 : 7 millions d’euros supplémentaires seront destinés à six territoires prioritaires : la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l’Essonne, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Nord.

L.C.
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Aides financières pour la rénovation énergétique d’un logement en 2018 - Batiweb

Aides financières pour la rénovation énergétique d’un logement en 2018

Lors de leur projet de rénovation de maison individuelle ou d’appartement, les particuliers peuvent prétendre à différentes aides financières. Selon leur situation et les travaux effectués (isolation, chauffage, menuiserie…), il existe plusieurs aides pour les aider dans leurs travaux de rénovation énergétique qui peuvent être cumulées : Crédit d’impôt pour la transition énergétique, éco prêt à taux zéro, TVA réduite, aides locales, programme « habiter mieux » de l’Anah…
Les isolants minces ? Oui mais... en complément d'isolation - Batiweb

Les isolants minces ? Oui mais... en complément d'isolation

Les isolants minces sont à envisager plutôt en complément d’isolation thermique, aux vues des niveaux de résistance thermique atteints par ceux-ci, notamment en thermique d’hiver, estime l'Ademe, qui publie les résultats d'une étude sur les PMR, produits minces réflechissants, autre nom attribué à ces produits.
TBC Innovations décrypte le marché de l’isolation thermique  - Batiweb

TBC Innovations décrypte le marché de l’isolation thermique

La reprise du BTP touche-t-elle également le marché de l’isolation thermique des bâtiments ? Quelles sont les perspectives d’avenir pour ce segment ? Quid des attentes des professionnels ? Autant de questions auxquelles TBC Innovations, société de conseil spécialisée dans le bâtiment, a tenté de répondre en publiant les résultats d’une étude portant sur le marché de l’isolation thermique des murs, toitures et planchers. Décryptage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter