L'Anah réclame 80 millions d'euros de plus pour remplir ses objectifs en 2015 Vie des sociétés | 13.06.14

Partager sur :
L'Anah réclame 80 millions d'euros de plus pour remplir ses objectifs en 2015 Batiweb
L'Agence nationale de l'habitat (Anah), établissement public dédié à la réhabilitation des logements privés, estime jeudi avoir besoin d'« au moins 80 millions d'euros » supplémentaires pour atteindre les objectifs qui lui ont été fixés pour 2015. En 2013, 540,5 millions d'euros d'aides ont été accordés par l'Anah pour financer des travaux, un montant en hausse de 60 % sur un an.

« Cette année, l'Anah puise dans ses réserves pour honorer ses engagements et notamment assumer le succès grandissant » du programme de lutte contre la précarité énergétique « Habiter mieux », a déclaré son nouveau président Claude Dilain, lors d'un conseil d'administration la veille, en présence de la ministre du Logement Sylvia Pinel.

Mais dès l'an prochain, l'Anah « aura besoin d'au moins 80 millions d'euros de plus » pour mener à bien son action, qui « fonctionne et mérite d'être confortée » prévient-il.

Mercredi, la ministre du Logement a demandé à l'agence de renforcer ses efforts « pour améliorer l'efficience globale de son action, en gardant le souci de qualité accrue au service des usagers ».

Contrat d'objectif et de performance

Conformément aux préconisations de la Cour des Comptes, un contrat d'objectifs et de performance sera signé entre l'agence et l'Etat « avant la fin de l'année », pour la période 2015-2017. En janvier, elle avait en effet noté l'absence, depuis 2010, d'un cadre stratégique définissant les orientations et priorités de l'agence

La Cour des comptes avait également mis au jour une « source potentielle d'instabilité financière » pour l'agence, car son financement provient principalement de la vente d'actifs carbone et de la mise aux enchères de quotas d'émission de gaz à effet de serre, une source très « volatile », donc « fragile ».

En 2013, 540,5 millions d'euros d'aides ont été accordés par l'Anah - qui vise 38 000 logements rénovés dans le cadre du programme « Habiter mieux » cette année - pour financer des travaux, un montant en hausse de 60 % sur un an.

C.T (avec AFP)
© Ingo Bartussek - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah Batiweb

Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah

Légère déception pour l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : alors que ces deux dernières années, le programme ‘’Habiter mieux’’ avait permis de réalisation 50 000 rénovations énergétiques, ce chiffre est tombé sous la barre des 41 000 en 2016. Un résultat qui est malheureusement bien loin de l’objectif fixé à 70 000 logements. Le nombre global d’habitats rénovés grâce à l’Anah est également en baisse à 69 769, contre 77 000 l’année précédente.
Le Gouvernement présente « Initiative Copropriétés » Batiweb

Le Gouvernement présente « Initiative Copropriétés »

Le ministère de la Cohésion des territoires lance ce jour « Initiative copropriétés », un plan d’action visant à accélérer la lutte contre les ensembles immobiliers dégradés. L’initiative introduit un nouveau « mode de faire » et s’articule autour de trois axes : transformer, redresser et prévenir. Des moyens nationaux et de nouvelles offres de service seront mobilisés sur 10 ans pour accompagner l’engagement des collectivités locales et la mobilisation des acteurs du logement.
Avec un budget en hausse de + 9,3%, l’Anah vise 120 000 rénovations en 2019 Batiweb

Avec un budget en hausse de + 9,3%, l’Anah vise 120 000 rénovations en 2019

Réuni le 28 novembre dernier, le Conseil d’administration de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a adopté à l’unanimité le budget 2019 d’intervention, fixé à 874,1 millions d’euros, en hausse de + 9,3% par rapport à 2018. L’enveloppe devrait permettre la rénovation de 120 000 logements, soit une augmentation d’activité de + 15%. Outre sa lutte contre les fractures territoriales et l’habitat indigne, l’Anah lancera, dès janvier prochain, une nouvelle stratégie pour les copropriétés dégradées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter