L’Europe est de plus en plus accessible pour les apprentis du BTP avec Erasmus+

Vie des sociétés | 14.05.19
Partager sur :
L’Europe est de plus en plus accessible pour les apprentis du BTP avec Erasmus+ - Batiweb
Alors que se déroulent, jusqu’à demain, mercredi 15 mai, la 3e édition des Assises territoriales de la mobilité des apprentis, à Toulouse, le CCCA-BTP réaffirme sa « volonté de développer le nombre d’apprentis en mobilité internationale ». Après la création d’un parcours européen et le travail effectué sur la reconnaissance des acquis de l’apprentissage à l’étranger, le groupe de travail planche désormais sur le nouveau programme Erasmus+ 2021-2027.

Le groupe de travail sur la mobilité des apprentis, créé par l’agence Erasmus+ France réuni les institutions et partenaires impliqués dans ce domaine de mobilité internationale, dont le CCCA-BTP. Ces acteurs ont organisé les 3e Assises territoriales de la mobilité des apprentis, qui se déroulent jusqu’à demain à Toulouse. La thématique de cette rencontre, « Comment rendre accessible la mobilité au plus grand nombre d’apprentis à l’horizon 2027 ? », amorce le nouveau programme Erasmus+ 2021-2027 qui pourrait voir tripler le nombre de bénéficiaires du programme.

 

Des sessions de formation en Europe

 

Pour le CCCA-BTP, l’organisation de période de formation à l’étranger est « de longue date, un axe majeur de sa stratégie de développement de la qualité de l’apprentissage ». Entre 2016 et 2018, grâce au soutien du programme Erasmus+ de la Commission européenne et le co-financement du CCCA-BTP, 532 apprentis ont pu participer à une formation de trois semaines en Allemagne, Belgique, Danemark, Estonie ou Hongrie, par exemple, alors que seuls 200 avaient pu le faire entre 2014 et 2016.

Ces actions de formation en dehors de la France sont portées par le projet « BTP Mobilité + », piloté par le Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP) et comptant 19 CFA partenaires.

 

 

Une reconnaissance européenne

 

En 2018, l’accent a particulièrement été mis sur la « reconnaissance formelle des acquis des apprentissages à l’étranger » avec le développement du système européen des crédits d’apprentissage dans le formation professionnelle (ECVET - European Credit system for Vocational Education and Training) pour les parcours de formation de niveau 4. Les parcours de formation de niveau 5 utilisent, eux, plutôt l’Europass, un outil de transparence des compétences.

Le réseau de l’apprentissage du BTP prend systématiquement en compte le système d’équivalence européenne en l’incluant dans son processus de certification.

 

 

Le réseau tourné vers le futur

 

En préparation d’un nouveau programme, Erasmus+ 2021-2027, le groupe de travail sur la mobilité a mis en place « un réseau de 40 référents mobilité européenne au sein des CFA du BTP ». De nouvelles sections de brevet professionnel (disponibles dans 22 CFA) et des titres professionnels de niveau 4 avec une composante européenne ont été créés « pour favoriser la mobilité longue des apprentis ». Ainsi, 2 000 nouveaux bénéficiaires seraient concernés entre 2019 et 2021.

 

L. C.

Photo de Une : © Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Erasmus+ soutient deux projets portés par le CCCA-BTP - Batiweb

Erasmus+ soutient deux projets portés par le CCCA-BTP

Engagé dans la mobilité européenne des apprentis du BTP, le CCCA-BTP annonce que le programme européen Erasmus+ a sélectionné deux de ses nouveaux projets : « RenovUp » et « EasyECVET ». Ces derniers viseront à développer de nouvelles formations dans le domaine de la rénovation des bâtiments, et à internationaliser les compétences à l'échelle européenne grâce à des partenariats avec d'autres pays comme l'Espagne, l'Italie, la Grèce, la Pologne, la Belgique, le Danemark ou la Finlande.
Le projet « BTP Mobilité+ » du CCCA-BTP de nouveau soutenu par l'UE - Batiweb

Le projet « BTP Mobilité+ » du CCCA-BTP de nouveau soutenu par l'UE

Depuis 2014, le CCCA-BTP travaille à développer la mobilité européenne des apprentis du BTP pour leur permettre de perfectionner leurs compétences à l'étranger et de gagner en employabilité. Cette année encore, le projet « BTP Mobilité+ » a reçu le soutien de l'Union européenne, à travers une subvention de 800 000 euros, qui permettra de financer la mobilité de 720 apprentis et formateurs sur deux ans.
Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne - Batiweb

Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne

Le 1er août 2018, l’Assemblée nationale a adopté définitivement la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel. Parmi les réformes prévues, celles de l’apprentissage et de la formation professionnelle. C’est dans ce cadre que Muriel Pénicaud, a visité, le 3 septembre dernier, le BTP CFA Vienne et le Campus des métiers (CMA 86) à Saint-Benoît. A cette occasion, la ministre du Travail est revenue sur les grands principes de la loi et a indiqué que sa mise en œuvre serait précisée par décrets avant la fin de l’année.