L'OPPBTP relance sa campagne de communication contre le bruit dans le BTP

Vie des sociétés | 11.03.21
Partager sur :
L'OPPBTP relance sa campagne de communication contre le bruit dans le BTP - Batiweb
A l'occasion de la Journée nationale de l'Audition, l’OPPBTP annonce relancer sa campagne de communication « Contre le bruit, j’agis », annulée en mars dernier à cause de la crise sanitaire. Cette campagne vise à inciter les entreprises à prendre en compte le risque bruit et à sensibiliser les salariés contre ces nuisances qui impactent leur santé plus qu’ils ne le pensent.

Engins de TP, équipements à moteur, outillage électroportatif… le secteur du BTP est le plus exposé au bruit. Selon une enquête Sumer réalisée en 2017, plus de 64 % des salariés du BTP seraient concernés par les nuisances sonores au travail. L’OPPBTP lance donc une campagne de prévention pour aider les entreprises et professionnels à adopter les bons réflexes.

 

L’organisme rappelle notamment qu’une exposition prolongée au bruit peut engendrer du stress, de la fatigue, des troubles d’équilibre, voire une perte auditive irrémédiable. Dans le domaine du BTP, ces troublent peuvent également accentuer le risque d’accidents.

 

« Le bruit est parfois négligé dans le secteur du BTP car il est déjà très exposé à de nombreux autres risques, souvent perçus comme prioritaires. Par ailleurs, les professionnels ont tendance à minimiser le risque lié au bruit car ses conséquences sur la santé n’ont pas d’effet immédiat. Malheureusement, la perte auditive est déjà réelle et irrémédiable lorsque les personnes touchées commencent à se rendre compte des difficultés qu’ils rencontrent, d’où l’importance de mettre en place des mesures préventives », souligne Antoine Hauter, médecin du travail.

 

La campagne de sensibilisation lancée ce jeudi 11 mars comprend une page internet dédiée, une vidéo ayant vocation à devenir virale sur les réseaux sociaux, et des bannières sur certains pages web pour attirer l’attention des professionnels. Enfin une lettre explicative sera envoyée aux 240 000 entreprises du BTP, de même que des posters et stickers à l’effigie de la campagne de prévention.

 

Concernant les bonnes pratiques, l’OPPBTP rappelle qu’il faut que les entreprises évaluent dans un premier temps les risques sur le terrain, et établissent un diagnostic pour prendre les mesures nécessaires à la protection des opérateurs. L’employeur doit ainsi réaliser des mesures à l’aide d’un sonomètre, caractériser les sources de bruit (bruits impulsifs, bruits continus etc.), et identifier les postes de travail les plus exposés. Pour aider les entreprises, des outils d’évaluation et plans d’actions sont notamment proposés sur le site preventionbtp.fr.

 

Valoriser les protections les plus efficaces

 

A travers cette campagne, l’OPPBTP entend également valoriser les protections individuelles contre le bruit (PICB) les plus efficaces comme les bouchons personnalisés, qui permettent de filtrer les bruits qui agressent tout en permettant la communication, les coquilles anti-bruit particulièrement résistantes, et les casques anti-bruit électroniques. L’organisme a donc noué un partenariat avec neuf fabricants d’équipements de protection individuelle, parmi lesquels 3M, Cotral Earsonic, Auditech-Innovation, Interson, Uvex, MSA, Delta Plus, et le groupe RG. Ces marques s’engagent ainsi à proposer des offres promotionnelles aux entreprises pour les aider à acquérir des EPI efficaces.

 

En cas d’une exposition au bruit supérieure à 81 dB, les opérateurs doivent impérativement porter des protections individuelles adaptées aux conditions de travail et aux personnes qui les portent. L’organisme souligne inversement qu’une surprotection est souvent contre-productive : « Il est important de déterminer l’atténuation acoustique adéquate, en fonction de la tâche effectuée et de l’environnement de travail dans lequel évolue l’opérateur. Dans le cas contraire, celui-ci risque de ne plus rien entendre autour de lui et de ne plus pouvoir communiquer avec ses collègues, ce qui le dissuaderait de porter l’EPI », précise Mohamed Trabelsi, Responsable du Domaine EPI à la Direction Technique de l’OPPBTP.

 

Une fois équipée en protections efficaces, les entreprises doivent également optimiser l’organisation du travail pour réduire autant que possible le temps d’exposition au bruit des opérateurs. L’OPPBTP recommande notamment de permettre aux salariés d’alterner entre activités bruyantes et activités calmes pour éviter une surexposition. Une organisation à la fois bénéfique pour la santé des salariés et pour la productivité sur chantier.

 

Enfin, l'OPPBTP met également à disposition un nouveau module de e-learning « D-Clic Prévention » dédié au risque bruit. Grâce à son format court de 6 minutes, il permet aux salariés du BTP d'acquérir rapidement les savoirs essentiels afin de limiter au maximum les bruits sur chantier, et de s'en protéger.

 

Pour accéder à la vidéo, c'est ici.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L’OPPBTP et la CNAM renouvellent leur campagne de prévention contre les chutes en hauteur - Batiweb

L’OPPBTP et la CNAM renouvellent leur campagne de prévention contre les chutes en hauteur

Quatre ans après le lancement d’une première campagne de prévention contre les risques de chutes en hauteur, l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) et la CNAM (Assurance Maladie – Risques professionnels) ont décidé de renouveler leur convention de partenariat jusqu’en 2022 pour renforcer le dispositif en fonction des retours d’expérience et améliorer les résultats.
L’accélérateur « Santé - Prévention dans le BTP » intègre 4 nouvelles start-up - Batiweb

L’accélérateur « Santé - Prévention dans le BTP » intègre 4 nouvelles start-up

Le CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA ont dévoilé les noms et propositions des 4 start-ups retenues pour intégrer l’accélérateur « Santé - Prévention dans le BTP » à l’issue de pitchs organisés le 16 juillet dernier. Cela porte donc à 27 le nombre d’entreprises incubées. A la clef : des conseils de développement et une visibilité accrue. La prochaine session de sélection aura lieu à l’occasion de Batimat, du 4 au 8 novembre. Les intéressés peuvent déjà candidater !
L’OPPBTP lance la 10e édition de « 100 minutes pour la vie » - Batiweb

L’OPPBTP lance la 10e édition de « 100 minutes pour la vie »

Cette année encore, l’OPPBTP et ses partenaires partent à la rencontre des apprentis du BTP pour les sensibiliser aux risques professionnels sur chantiers. Du 7 janvier au 14 février, 356 évènements auront lieu dans toute la France pour former 18 000 jeunes. Grâce à des films, ils pourront identifier les situations à risques et éviter les accidents potentiels.