L’UFME lance son propre organisme de formation professionnelle Vie des sociétés | 16.11.18

Partager sur :
En amont du salon Equip’baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) présentait ce 16 novembre son nouvel organisme de formation professionnelle. Lancé cette année, l’UFME Campus vise à accompagner la montée en compétences des professionnels de la fenêtre, qu’ils soient débutants ou déjà expérimentés. Un catalogue de 12 formations, dispensées par le délégué général du syndicat Philippe Macquart, est déjà proposé à tous les acteurs intéressés.
Créé à l’initiative de plusieurs membres du conseil d’administration de l’organisme éponyme, l’UFME Campus répond directement à « un constat qui remonte des entreprises : de grosses difficultés à recruter et à former », comme l’indiquait ce 16 novembre Jean-Marc Combes, dirigeant des Menuiseries Combes.

De fait, au vu des nombreux départs en retraite auxquels doit faire face le marché de la fenêtre actuellement, les besoins de main d’œuvre vont grandissant. Le métier peine pourtant à attirer les apprentis, désintéressés de la formation CAP Menuisier.

« Il n’y a pas, aujourd’hui, de solution de formation », déplore Jean-Marc Combes. « La plupart du temps, la formation se fait en interne, mais elle prend beaucoup de temps pour les entreprises et est incertaine. Les collaborateurs peuvent passer des semaines voire des mois à être formés, et ils ne vont pas forcément rester. »

À cela s’ajoutent les récentes évolutions du marché. Avec les différentes réglementations thermiques françaises, les objectifs de la loi de transition énergétique, ou encore l’essor des différents labels, la fenêtre a dû évoluer, devenant un produit hautement technologique.

12 formations complètes accessibles à tous

C’est pour remédier à toutes ces difficultés que l’UFME a récemment lancé son Campus, dont l’ambition est de « participer activement à la montée en compétences des professionnels », comme l’explique Jean-Marc Combes. « Pour cette année, notre objectif va être d’assurer la formation de 240 stagiaires, à travers 20 jours de formation que seul Philippe Macquart [délégué général de l’UFME, ndlr] va pouvoir dispenser. »

Ouvertes à tous, y compris aux non adhérents de l’UFME, les formations dispensées par l’organisme, s’étalant sur 1 à 2 jours, sont adaptées à tous les niveaux de compétences des apprenants. L’UFME Campus propose en effet 12 programmes abordant une « variété de sujets dans la fenêtre », selon Philippe Macquart. Dans les détails, 6 modules sont proposés sous l’appellation « La fenêtre pas à pas », qui « fait découvrir la fenêtre à ceux qui arrivent dans l’entreprise », comme l’explique le délégué général de l’UFME.

L’autre grande catégorie de formations, intitulée « Le confort acoustique », regroupe elle aussi 6 modules. L’occasion, pour les ‘’étudiants’’, d’aborder de nombreuses thématiques : « la déperdition thermique, le confort thermique, la réglementation (…), l’isolation acoustique », cite notamment Philippe Macquart. Surtout, les formations ne sont pas dédiées aux seuls menuisiers, mais également aux commerciaux, qui peuvent ainsi être sensibilisés aux caractéristiques des produits.

De nombreuses pistes de réflexion pour attirer de nouveaux collaborateurs

Loin d’être un énième organisme de formation, l’UFME Campus se veut une réponse véritablement adaptée aux besoins des entreprises. Allant encore plus loin dans la démarche, le syndicat a notamment en tête de proposer des kits spécialement dédiés aux nouveaux collaborateurs. Pour pallier au manque d’instructeurs (les sessions étant uniquement assurées par Philippe Macquart), des tutoriels seront également mis en place afin que chacun puisse devenir formateur au sein même de son entreprise.

Par ailleurs, des partenariats avec Pôle Emploi et des lycées professionnels sont en cours de réflexion afin de balayer l’image vieillissante des métiers de la fenêtre en sensibilisant les plus jeunes générations. « À travers la convention collective que nous gérons à l’UFME, nous avons l’objectif de créer un CQP [Certificat de qualification professionnel, ndlr] de menuiserie », ajoute Philippe Macquart.

À noter que l’ensemble de cette démarche sera présenté sur un stand dédié à l’UFME Campus lors du salon Equip’baie, qui ouvrira ses portes ce 20 novembre. Chaque jour à partir de 15 h, Philippe Macquart proposera aux visiteurs de découvrir un module de formation à travers de courtes sessions ludiques et pédagogiques. Des bornes interactives seront également disponibles afin de tester ses connaissances sur la fenêtre grâce à des quizz. De quoi donner envie, pour les plus mauvais scores, de suivre une formation ?

Fabien Carré
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Formations, adhérents, actions menées : l’UFME fait le point

Formations, adhérents, actions menées : l’UFME fait le point

À l’approche du salon Equip’Baie, qui réunira les professionnels de la fenêtre du 15 au 18 novembre prochain, l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME) a rappelé son engagement en faveur des experts du secteur lors d’une présentation qui s’est tenue ce jeudi. L’occasion pour le syndicat de revenir sur l’ensemble des initiatives menées depuis sa création en 2007.
EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP

EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP

Visiblement boudé, en cette période de tensions autour du CITE, par les ministres de la Transition écologique et solidaire et du Logement, le salon EquipBaie a tout de même été marqué par la venue, ce 22 novembre, de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Accompagnée des porte-paroles du Pôle Fenêtre FFB, celle-ci a apporté son soutien aux professionnels du secteur, s’engageant à renforcer les initiatives visant à sensibiliser les apprentis aux métiers de la menuiserie.
Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Quelques semaines après Equip’Baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a présenté ce 4 décembre à la presse les résultats d’une étude menée par Harris Interactive concernant la perception des fenêtres par les ménages français. Plus de 1 000 personnes ont ainsi participé à cette enquête, qui propose tout particulièrement un focus sur les équipements en PVC. Le verdict.
Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a publié une fiche de recommandation invitant les professionnels à proscrire la pose de fenêtres en réhabilitation sur un châssis PVC existant. Le syndicat rappelle notamment que le DTU 36.5, qui énonce les règles de l’art pour la pose de fenêtres et portes en rénovation, ne traite que des cas des dormants existants conservés en bois ou en acier. En conséquence, cette solution n’est couverte par aucune garantie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter