La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier Vie des sociétés | 04.05.18

Partager sur :
Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
La feuille de route économie circulaire présentée il y a quelques semaines par le Gouvernement a été « favorablement » accueillie par la FFB. Dans un communiqué, le syndicat soulignait les mesures positives telles que la lutte contre les décharges sauvages, la meilleure reconnaissance des performances des matériaux réutilisés ou encore la révision du diagnostic « déchets » avant démolition.

La FFB s’inquiétait toutefois de la proposition de mise à l’étude d’une filière de Responsabilité Elargie du Producteur appliquée aux déchets du bâtiment. « Loin de permettre une réelle gratuité de la reprise des déchets, elle génèrerait au contraire des coûts supplémentaires, introduirait de nouvelles complexités et serait contreproductive sur le plan environnemental car son instauration freinerait les initiatives déjà engagées », avait-elle déclaré.

La Fédération estime en effet qu’il est préférable de soutenir les filières professionnelles existantes liées à l’économie circulaire comme la mise en place de points de collecte par le négoce et le développement de nouvelles filières de recyclage. « Parallèlement, l’économie circulaire ne pourra se généraliser sans incitation pour les maîtres d’ouvrage ».

Deux nouveaux outils en faveur de l’économie circulaire

Pour la FFB, il s’agit donc d’accompagner la filière pour renforcer le tri et la valorisation des déchets de bâtiment. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle présente ce jour deux outils à destination des artisans et des entrepreneurs du bâtiment. Soutenus par le SNED-FFB et l’Ademe, les dispositifs s’inscrivent dans le cadre du projet Démoclès.

Ils visent « à promouvoir la valorisation des déchets du bâtiment et l’utilisation de matériaux recyclés auprès de la maîtrise d’ouvrage en renforçant l’information sur les points de collecte ciblés et les filières qui composent le maillage territorial, encore insuffisant. »

La FFB fait tout d’abord évolué son site www.dechets-chantiers.ffbatiment.fr. Créé en 2004, ce site et son application smartphone « Déchets BTP » permettent à l’utilisateur d’identifier les points de collecte des déchets les plus proches de son chantier. L’interface compte désormais sur un nouveau filtre de recherche qui permet d’accéder à une information complète sur ces points de collecte et leurs solutions de valorisation des déchets du second œuvre, filière par filière. « Cela permet ainsi aux entreprises de travaux de mieux orienter leurs déchets vers les filières de l’économie circulaire », souligne la FFB.

2e outil, des fiches d’information « pour une meilleure connaissance des filières de valorisation des déchets du second œuvre ». Destinées aux entreprises de travaux, aux gestionnaires de déchets, à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’œuvre, elles apportent les informations essentielles pour une meilleure organisation et valorisation des matériaux : produits et matériaux qui se valorisent, cartographie des acteurs de la filière, synoptique sur l’organisation de la filière, cahier des charges précis des conditions d’acceptation des déchets et d’autres ressources encore.

« Les nouveaux outils lancés aujourd’hui viennent compléter les solutions proposées aux acteurs du BTP pour mieux valoriser leurs déchets et en faire les ressources de demain, à eux de s’en emparer pour entrer dans la boucle et bâtir un modèle plus vertueux », conclut Arnaud Leroy, Président de l’ADEME.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Déchets du bâtiment : quelles responsabilités pour les maîtres d’ouvrage ?

Déchets du bâtiment : quelles responsabilités pour les maîtres d’ouvrage ?

Une nouvelle étude juridique menée dans le cadre de la plateforme collaborative DEMOCLES fait le point sur la responsabilité des maîtres d’ouvrage en matière de gestion des déchets de chantiers de déconstruction et de rénovation du bâtiment. Cofinancée par l’Ademe, l’étude répond à un certain nombre de questions : Qui est responsable de la traçabilité des déchets ? Quel lien existe-t-il entre le permis de démolir et le diagnostic déchets ? Tous les détails.
En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%

En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%

Avec une croissance de 2%, l’année 2017 a été « satisfaisante » pour la majorité des entreprises de tri, a annoncé, mercredi 17 octobre, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). Le bâtiment fait partie des bons élèves, le volume de déchets collectés ayant lui aussi augmenté de 2% pour atteindre 40 millions de tonnes. 2019 devrait cependant être « très agitée ». En effet, l’idée d’une « REP Bâtiment » inquiète toujours autant les professionnels du secteur.
Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent

Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent

14 acteurs des filières Bâtiment et Déchets vont débuter, le 4 décembre prochain, une étude visant à proposer aux pouvoirs publics, des scénarios pour une meilleure valorisation des déchets issus des chantiers de construction. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la feuille de route économie circulaire (FREC) doit notamment venir soutenir le développement des filières de réemploi et de recyclage et contribuer à l’objectif de zéro « dépôts sauvages ».
Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Alors que seulement 35% des déchets du second œuvre font l’objet d’une valorisation, Gruau, constructeur carrossier, vient tout juste de développer une benne innovante. Baptisée Kerock, sa composition lui offre une capacité de chargement importante combinée à une forte résistance. Un outil supplémentaire pour répondre aux objectifs de la loi sur la transition énergétique, qui vise la valorisation de 70% des déchets du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter