La formation dans le BTP en hausse, à l’inverse des contrats de professionnalisation Vie des sociétés | 27.05.10

Partager sur :
Le Fonds d’Assurance-Formation des Salariés de l’Artisanat du Bâtiment et des Travaux Publics (FAF.SAB) a connu une activité très soutenue en 2009, avec plus de 56 000 actions de formation financées pour les entreprises de moins de 10 salariés. Seul bémol, les contrats de professionnalisation qui ont subi un nouveau reflux.

La crise n’aura donc épargné personne. L’activité de formation du Faf.sab, organisme collecteur et distributeur des Très Petites Entreprises du BTP, a lui aussi connu quelques déboires lors du premier semestre 2009 de son activité. Mais les trois trimestres suivant auront été bien meilleurs, puisque les demandes sont reparties en forte hausse, aboutissant à un total de 56 200 actions de formations financées, soit 1200 de plus qu’en 2008.

Même si ce chiffre recouvre deux mouvements contraires : un pic du Plan de Formation d’une part, avec 51 600 dossiers acceptés (contre 50 403 en 2008), et une poursuite de la baisse tendancielle de l’alternance d’autre part, avec 4550 Contrats de Professionnalisation signés (-1050 par rapport à 2008). Pour André Cottenceau, président du FAF.SAB, « la période actuelle est difficile pour les petites entreprises » qui ont entrepris une « démarche d’évolution des compétences des salariés pour répondre aux nouveaux marchés et à la transition vers la construction durable ». Les thèmes de formation sont de plus en plus liés aux techniques du BTP, où l’on trouve en premier lieu la maçonnerie et l’électricité. Les professionnels de l’installation d’équipements thermiques et de climatisation ont aussi le vent en poupe, « car ce sont des métiers qui bougent beaucoup », constate André Cottenceau, qui indique aussi que 50% du financement au participation concerne les formations touchant au Grenelle de l’environnement et à la conduite d’engins.

Après une année 2008 en berne, le reflux des contrats de professionnalisation s’est poursuivi en 2009 : sur 5614 demandes reçues, 4554 dossiers de financement ont été accordés par le FAF.SAB, soit une baisse de 16%. La nouvelle prime à l’embauche introduite par le gouvernement Fillon en cours d’année pour les salariés en alternance , n’a pas suffit à compenser les mauvais chiffres du premier semestre.

Le projet de déconcentration du FAF.SAB qui s’est concrétisé l’an dernier avec l’ouverture de 9 Délégations Techniques Régionales (DTR) s’annonce plutôt positif précise André Cottenceau, deux signes témoignant de cette installation réussie : le succès des réunions de présentation et le nombre exponentiel d’appels téléphoniques reçus par les services depuis leur déconcentration (14 000 au 1er trimestre, 21 000 au 2nd). Le découpage territorial a été réalisé de telle sorte que chaque délégation technique régionale regroupe 8 à 15% des salariés du BTP et 8 à 13% des dossiers assure le FAF.SAB.

Remise des XVIIe trophées du FAF.SAB :

Le FAF.SAB décernera le 22 juin à Roland-Garros ses XVIIe trophées, placés sous le signe de l’esprit d’équipe et des valeurs du sport, qui récompensent chaque année des parcours de formation professionnelle exemplaires. C'est Morgane Le Houdec, carreleuse de 27 ans en Bretagne, qui recevra le trophée Espoir dans la catégorie Contrat de professionnalisation. Quant au trophée Rebond dans la catégorie Plan de formation, il sera remis à Charles Richard de Vesvrotte, plombier-chauffagiste de 27 ans en Bourgogne.

Bruno Poulard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter