La ‘’taxe béton’’ dans le viseur des promoteurs et aménageurs Vie des sociétés | 12.10.17

Partager sur :
Évoquée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, la ‘’taxe béton’’ vise à protéger les terres agricoles contre la densification de l’urbanisation. Si cette initiative ne devrait pas se concrétiser en 2018, le projet n’en est pas moins inquiétant pour les promoteurs et aménageurs, qui craignent notamment une augmentation des coûts des terrains et, par là même, des logements. Explications.
Souhaitant freiner les grands projets de construction, Nicolas Hulot envisagerait de créer une ‘’taxe béton’’ « qui permettrait de lutter contre l’artificialisation des sols et de financer la préservation de la biodiversité », comme l’expliquait le ministre au Parisien.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’inquiétude de l’Union nationale des aménageurs (Unam), qui redoute « un énième nouveau coup (porté à) l’aménagement ».

« Tout est fait pour (…) renchérir le coût du foncier et des logements, alors même que ces zones sont par nature inconstructibles et que leur ouverture à l’urbanisation est décidée par les collectivités, et contrôlée par les services de l’État », témoigne Pascale Poirot, présidente de l’Unam.

Même son de cloche du côté de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), qui n’hésite pas à qualifier cette taxe de « mauvaise réponse à un vrai sujet qui mérite davantage qu’une caricature d’action publique ».

« La FPI considère que l’utilisation raisonnée des sols est un enjeu de société majeur (…) Pour autant, la FPI ne partage pas la réponse que le ministre de la Transition écologique semble envisager. En effet, ce sujet engage de multiples acteurs (…) dont chacun détient une partie de la solution tout autant qu’il se positionne à la croisée d’enjeux qui doivent faire l’objet d’échanges et de compromis », indique l’organisme.

Que chacun se rassure cependant : Nicolas Hulot a précisé que cette ‘’taxe béton’’ ne verrait pas le jour en 2018, le ministre préférant s’accorder une année de « réflexion ».

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée ! - Batiweb

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Près de Strasbourg, un programme immobilier combine maisons et immeubles - Batiweb

Près de Strasbourg, un programme immobilier combine maisons et immeubles

Dans la commune d'Ostwald, à proximité de Strasbourg, l’Etang de l’Île des Pêcheurs est un programme résidentiel qui combine à la fois petits immeubles et maisons individuelles. Situé à deux pas de l’étang Gerig et des berges de l’Ill, ce projet au cœur d’un écrin de verdure a été construit dans le respect de l’environnement.
Le centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement créé - Batiweb

Le centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement créé

La loi portant sur les infrastructures et services de transports a été promulguée ce jour permettant ainsi la création du CEREMA (centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement). Cet établissement public regroupera, à partir du 1er janvier 2014, onze services du ministère de l'Égalité des territoires et du Logement et du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
L’Ile-de-France se dresse contre les chartes locales illégales - Batiweb

L’Ile-de-France se dresse contre les chartes locales illégales

A l’occasion du 11e Comité exécutif Logement d'Ile-de-France (Comex Logement), Jean-François Carenco, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, a réaffirmé sa volonté de lutter contre les chartes locales illégales qui bloquent la construction de centaines de logements. Il a par ailleurs annoncé vouloir accélérer les opérations d’aménagement qui contribuent fortement à la production de nouveaux logements.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter