Lancement de VIG’HY, l’observatoire de l’Hydrogène en France Vie des sociétés | 31.07.19

Partager sur :
En juillet dernier, à l’occasion des « Journées Hydrogène dans les Territoires », l’AFHYPAC a annoncé le lancement de VIG’HY, une plateforme en ligne visant à cartographier les projets hydrogène déployés ou en cours de déploiement en France. L’objectif de cet observatoire est également de faire connaître la filière hydrogène française et de massifier les solutions proposées.

Les 10 et 11 juillet derniers se déroulaient à Marseille les « Journées Hydrogène dans les Territoires ». L’événement, qui a réuni 530 participants, a été l’occasion de découvrir des réalisations hydrogène, de tester des matériels et de participer à des visites techniques sur le territoire d’accueil.

 

Les acteurs de la filière ont également pu échanger sur leurs retours d’expérience, les bonnes pratiques et les leviers pour massifier le développement des solutions hydrogène innovantes.

 

Un Observatoire de l’Hydrogène

 

L’Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC) comptait parmi les organisateurs de ces Journées. Pour rappel, l’AFHYPAC regroupe 150 membres et fédère les acteurs de la filière Hydrogène en France.

 

Fort de son engagement, l’association a annoncé le lancement d’un Observatoire de l’Hydrogène. Baptisé VIG’HY, il vise « à rendre compte de la dynamique enclenchée par les différents acteurs sur l’ensemble du territoire en mettant à disposition du public un outil cartographique », explique un communiqué.

 

A travers VIG’HY, l’AFHYPAC va recenser les projets, initiatives et stations de recharge en France. L’outil se veut ergonomique : il possède notamment un système de tri pour permettre aux utilisateurs d’affiner leurs recherches :

  • Pour les stations de recharge : accessibilité de la station et date d’ouverture, niveaux de pression et typologie de véhicules pouvant se recharger…
  • Pour les projets : domaines d’application (intégration des EnR, Power-to-Gas, résidentiel…), état d’avancement des projets, etc.

 

La Plateforme vise également à massifier les solutions hydrogène, « étape nécessaire pour réussir la transition énergétique et écologique ». VIG’HY se propose ainsi de retracer « cette évolution » et accompagne « tout un chacun vers une meilleure connaissance de la filière hydrogène française ».

 

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

 

R.C

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Des projets en faveur de la transition énergétique financés par le crowdlending

Des projets en faveur de la transition énergétique financés par le crowdlending

S’il est une forme de financement participatif au développement sans égal, c’est clairement le crowdlending ! Cette typologie, qui permet aux entreprises d’emprunter à des particuliers, a recueilli 196,3 millions d’euros en 2015, contre 48 millions deux ans plus tôt. Une tendance qui se généralise même à la transition énergétique. La plateforme Lendosphere, spécialisée dans le financement de projets de développement durable, a ainsi franchi le cap des 10 millions d’euros prêtés.
Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble

Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble

Grenoble, dont l’implication dans la transition énergétique avait été saluée par Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, pourrait bien ne consommer que de l'électricité renouvelable à horizon 2022. Gaz Electricité de Grenoble (GEG), l’énergéticien public local, a en effet présenté vendredi 9 mars sont plan d’investissement qui prévoit le quasi-triplement de sa production actuelle 100% renouvelable. Précisions.
Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables

Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables

Comme chaque année, l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) a centralisé les résultats d’une étude portant sur la perception des risques et de la sécurité par les Français dans un baromètre publié mardi dernier. L’occasion de constater que le public est de plus en plus sensible aux énergies renouvelables, dont le solaire, plébiscité par les répondants. Des résultats encourageants dans un contexte où le respect de l’environnement est une priorité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter