Layher fournit 72 tonnes d’échafaudage pour la réhabilitation d’un clocher Vie des sociétés | 11.05.18

Partager sur :
La commune de Beaulieu-lès-Loches a lancé, en septembre 2016, la réhabilitation du Grand Clocher de l’église abbatiale, construite il y a plus de 800 ans et classée Monument Historique. La première phase a consisté en la dépose et la remise en place de 5 000 pierres de taille. Pour permettre aux compagnons de travailler en toute sécurité, Layher a fourni 72 tonnes d’échafaudage. La structure, qui atteint les 64 mètres de hauteur, sera démontée au fur et à mesure de l’avancée des travaux.
Erigé au 13e siècle, le Grand Clocher de l’église abbatiale de Beaulieu-lès-Loches (Indre-et-Loire) menaçait de s’effondrer. C’est pourquoi, après 8 années d’études techniques et de recherche de fonds, la commune a lancé des travaux de restauration.

Le chantier mené sous la maîtrise d’œuvre d’Arnaud de Saint-Jouan, Architecte en Chef des Monuments Historiques, a débuté en septembre 2016 par la dépose et la remise en place de plus de 5 000 pierres de taille.

Cette première tranche, achevée fin décembre 2017, a en effet permis de déposer avec soins les pierres dont une partie a été réemployée pour reconstruire entièrement la flèche du Grand Clocher, dans le respect des techniques traditionnelles et savoir-faire ancestraux.

Un communiqué détaille que « pendant que neuf tailleurs de pierre préparaient et sculptaient les pierres, sept autres démontaient un par un les 5 000 blocs de 40 à 50 kg chacun ». Les pierres neuves étaient ensuite remontées avec un mélange de sable et de chaux pour le scellement.

Ce travail d’envergure a permis aux cloches de sonner à nouveau le 1er avril dernier après 7 ans d’absence. Prochaine étape, la restauration des façades.

Plus de 60 mètres d’échafaudage

Pour permettre aux compagnons de travailler en toute sécurité, l’entreprise de maçonnerie SN Billon Centre a fait confiance à la société ML2 E Echafaudages, qui a fait appel au bureau d’études et au matériel Layher.

« Le principal défi portait sur la très grande hauteur de l’ouvrage », indique Layher. Pour assurer la stabilité, « il était possible de réaliser des ancrages jusqu’au dernier niveau de plancher à +60,5m. Du fait de la hauteur de l’échafaudage et de son exploitation, un certain nombre de montants ont dû être renforcés pour accepter les descentes de charges très importantes ».

    

10 jours d’études techniques ont été nécessaires à la société pour concevoir la structure. Une fois les contraintes techniques définies, 72 tonnes d’échafaudage Universel ®Layher ont été montées durant 12 semaines par ML2 E Echafaudages.

La structure, d’une hauteur de 64 mètres, sera démontée au fur et à mesure de l’avancée des travaux et devrait disparaître complètement à la fin du chantier, prévue en 2020.

Découvrez le chantier en vidéo ici sur la chaine Youtube de la commune.

R.C
Photos : ©CameraPhoto – Club du Lochois – Mairie – BLL
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réhabilitation de façade : Trois savoir-faire réunis sur un même chantier - Batiweb

Réhabilitation de façade : Trois savoir-faire réunis sur un même chantier

Une vaste copropriété construit dans les années 70, composée d’une trentaine de bâtiments accolés, bénéficie d’une importante réhabilitation à Louveciennes, dans les Yvelines. Éclats des maçonneries et fissurations, décollement des terres cuites, développement de moisissures et micro-organismes sur les pierres, délitement des joints... Ces graves désordres en façade et au niveau des sols des loggias ont convaincu les copropriétaires d'effectuer des travaux complets de rénovation.
Marteau prend de la hauteur avec les tours Rimini et Ferrare - Batiweb

Marteau prend de la hauteur avec les tours Rimini et Ferrare

C'est un défi de taille (littéralement) qu'a relevé Marteau, spécialiste du ravalement de façade. En effet, l'entreprise a été choisie pour réaliser les travaux de réhabilitation thermique de deux tours, Rimini et Ferrare, situées dans le XIIIème arrondissement de Paris. Pour mener à bien ce projet, Marteau s'est notamment muni d'échafaudages bi-mat, dont les consoles étaient fixées aux façades, permettant aux ouvriers de monter et descendre le long de la bâtisse.
Paris : deux bâtiments historiques rénovés par Tubesca-Comabi - Batiweb

Paris : deux bâtiments historiques rénovés par Tubesca-Comabi

Le Palais Bourbon, qui accueille l’Assemblée nationale, et l’Ambassade de Suisse ont fait l’objet d’une rénovation de grande envergure, pour le plus grand plaisir de Tubesca-Comabi. Spécialiste des solutions d’accès en hauteur, l’entreprise a été sélectionnée pour intervenir sur ces chantiers ambitieux, qui se sont déroulés dans des conditions extrêmement particulières. Explications.
Des menuiseries performantes pour des logements aux pieds du périphérique parisien - Batiweb

Des menuiseries performantes pour des logements aux pieds du périphérique parisien

A Paris, la RIVP a confié à l’architecte Michel Jacotey la réhabilitation de deux immeubles de logements sociaux en R+12 et R+9 situés aux abords immédiats du périphérique parisien et de ses nuisances. En plus d’une isolation par l’extérieur, l’architecte a prescrit le remplacement des fenêtres PVC par la gamme Duoba de Bieber, avec des performances acoustiques allant jusqu’à 38 décibels.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter