Le béton prêt à l’emploi en hausse de 5 % à l’échelle européenne en 2018 Vie des sociétés | 10.09.19

Partager sur :
La European Ready Mixed Concrete Organisation (ERMCO) publie les chiffres du béton prêt à l’emploi (BPE) pour l’année 2018, et les résultats sont toujours aussi positifs, avec une progression de +5 % à l’échelle européenne, soit une production de 250 millions de m3. L’Allemagne, la France, et l’Italie arrivent en tête du classement des plus gros producteurs. A noter également : la forte progression de la Pologne, avec +23 %, qui devance le Royaume-Uni et se hisse ainsi à la 4e place.

Le bilan de la European Ready Mixed Concrete Organisation (ERMCO), qui défend les intérêts de l’industrie du béton prêt à l’emploi (BPE) et représente 20 pays membres de l’Union européenne, est encourageant : la production est une fois de plus en hausse, avec une augmentation de +5 %, soit 250 millions de m3 (contre 235 millions de m3 en 2017).

 

Allemagne, France, Italie : les 3 plus gros producteurs

 

Tous les pays européens enregistrent une hausse, à l’exception de la Finlande (-6,7 %), du Royaume-Uni (-1,7 %) et du Danemark (-1,5 %). Du côté de la France, après une forte croissance de +5,5 % l’année passée, le pays enregistre une nouvelle hausse +2,6 %, soit une production de 39,7 millions de m3. L’hexagone reste ainsi classée au deuxième rang des producteurs européens de BPE, derrière l’Allemagne et ses 52,8 millions de m3.

 

L’ascension fulgurante de la Pologne

 

L’Italie arrive en troisième position, avec 27,3 millions de m3, devant la Pologne, qui a vu sa production augmenter de +23 % et dépasse ainsi le Royaume-Uni, relégué à la cinquième place.

 

Mais c’est en Autriche et en Belgique que la production par habitant reste la plus importante, avec respectivement 1,3 et 1,1 m3 par habitant. La Pologne et la Slovaquie enregistrent quant à elles une augmentation de 0,2 m3 par habitant, contribuant à faire augmenter la moyenne européenne, qui se situe désormais entre 0,5 et 0,6 m3 par habitant.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan moins solide que prévu pour les matériaux de construction

Bilan moins solide que prévu pour les matériaux de construction

L’heure était au bilan pour l’Unicem, qui faisait le point ce matin du 11 décembre sur l’activité annuelle du marché des matériaux de construction. Globalement positifs, les résultats enregistrés par les professionnels des granulats et du béton prêt à l’emploi sont malgré tout en net ralentissement par rapport à 2017. De quoi laisser présager une certaine stabilisation l’année prochaine.
Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Ralentie, mais en croissance continue : l’activité des matériaux de construction affiche toujours une bonne forme au début du second semestre 2018. Selon l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de matériaux de construction), les volumes de production de granulats et de béton prêt à l’emploi sont parvenus à se maintenir à des niveaux supérieurs à ceux observés à la même période l’année passé. Les mois à venir devraient cependant être moins dynamiques.
Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Il y a un an, l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) misait sur une nouvelle croissance du marché qu’elle représente. Hélas, janvier n’avait pas été de tout repos pour les professionnels des matériaux de construction, et la tendance s’était prolongée durant toute la période hivernale. Le dernier trimestre, plus dynamique, aura heureusement permis de maintenir l’exercice 2018 dans le vert. Tous les chiffres.
Nette hausse du chiffre d’affaires de Vinci au 3e trimestre

Nette hausse du chiffre d’affaires de Vinci au 3e trimestre

La croissance se poursuit pour Vinci. Après un 1er trimestre très satisfaisant, avec une progression de 6,7% de son chiffre d’affaires comparé à l’année précédente, les résultats de l’industriel français restent au beau fixe au 3e trimestre, avec une augmentation de 9,5% du chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe totalise ainsi un chiffre d’affaires en hausse de 7,7%, s’élevant à 31,4 milliards d’euros.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter