Le crédit d’impôt transition énergétique finalement reconduit en 2018 Vie des sociétés | 28.09.17

Partager sur :
Difficile de s’y retrouver dans le remue-ménage autour du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ! Si, dans un premier temps, le ministère de la Transition écologique et solidaire avait annoncé que cette aide ne concernerait plus le changement de menuiseries, il avait ensuite affirmé que le soutien financier serait ‘’simplement’’ réduit. Finalement, le gouvernement vient de décider de prolonger le CITE en 2018, avant de le transformer en prime dès l’année prochaine.
Il y a une semaine, l'UFME faisait part de sa colère contre le gouvernement après l’annonce du ministère de la Transition écologique et solidaire de réduire le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour les opérations de remplacement des menuiseries, au motif que ces travaux n’ont que peu d’impact sur les économies d’énergie réalisées.

Nouveaux rebondissements ce mercredi 27 septembre, alors que le ministre Nicolas Hulot a finalement indiqué que le CITE serait prolongé jusqu’en décembre 2018, avant d’être transformé en prime « versée dès que les travaux sont effectués » l’année suivante.

Les menuiseries et les chaudières au fioul écartées du CITE

Plusieurs changements notables devraient cependant survenir en 2018, et en particulier concernant le crédit d’impôt pour les fenêtres, portes d’entrée et volets isolants. En effet, le taux de cette aide est passé de 30% à 15% le 27 septembre, et ce, jusqu’au 27 mars prochain.

À compter de cette datte date, « ces équipements ne seront plus éligibles au crédit d’impôt. En revanche, le bénéfice du taux réduit de TVA à 5,5% applicable aux prestations d’acquisition et de pose de ces équipements restera acquis jusqu’au 31 décembre 2018 », indique le ministère.

Un choix qui a, sans surprise, suscité de vives réactions au sein de l’UFME. « Cette décision est d’autant plus difficile à accepter pour les professionnels de la fenêtre, qu’elle a été justifiée par des déclarations abusives du ministère précisant que le remplacement des fenêtres serait inefficace en termes de réduction de la consommation énergétique, un mauvais rapport bénéfice/coût, l’attrait pour ces travaux ne porterait que sur l’isolation phonique et le confort », s’énerve l’organisme.

De même, les chaudières au fioul ne sont plus éligibles au CITE depuis le 27 septembre, le gouvernement préférant recentrer cette aide vers la chaleur renouvelable (biomasse, géothermie, pompe à chaleur, solaire thermique).

Le ministère de la Transition énergétique et solidaire précise néanmoins que les ménages engagés dans des travaux en cours sur les menuiseries ou les chaudières au fioul avant le 27 septembre « pourront bénéficier du CITE au taux de 30% (…) à la condition de justifier de la signature d’un devis et du versement d’un acompte à l’entreprise au plus tard le 26 septembre 2017 ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Plan climat : plus de soutien pour la filière française du verre et de la menuiserie extérieure - Batiweb

Plan climat : plus de soutien pour la filière française du verre et de la menuiserie extérieure

Nicolas Hulot, qui a présenté le 6 juillet dernier l’ambitieux Plan Climat de la France, a été interpellé mercredi par Pierre Riou, président de l’entreprise éponyme, à travers une lettre ouverte. Dans cette dernière, il demande notamment au ministre de la Transition écologique et solidaire de soutenir la filière française du verre et de la menuiserie extérieure, qui a, selon lui, un rôle important à jouer dans l’atteinte des objectifs du Plan Climat.
Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE - Batiweb

Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE

Les rebondissements se succèdent autour de la réintégration, ou non, des fenêtres au CITE ! En novembre dernier, alors qu’ils débattaient sur le projet de loi de finances 2019, les députés s’opposaient au retour des menuiseries dans le cadre du Crédit d’impôt… avant que le Sénat ne le rétablisse ce lundi 10 décembre. La chambre haute du Parlement a en effet adopté deux amendements réintroduisant les fenêtres dans le dispositif, au taux de 15%. Précisions.
Edouard Philippe salue « les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène » - Batiweb

Edouard Philippe salue « les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène »

Substitut idéal aux hydrocarbures, l’hydrogène répond parfaitement à la stratégie de décarbonation adoptée par la France. Ainsi, si la filière est en plein essor dans l’hexagone, de nombreux efforts doivent encore être fournis afin d’accélérer le mouvement. Une initiative que le Premier ministre Edouard Philippe compte bien mener à bien aux côtés de Nicolas Hulot, comme il l’a fait savoir le 25 août dernier. Explications.
Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère - Batiweb

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Depuis mars dernier, douze maisons font l’objet d’une rénovation énergétique dans la Somme. Le projet, mené par le bailleur social ICF Nord-Est Habitat, s’inscrit dans la démarche EnergieSprong, dont les exigences sont particulièrement élevées : niveau énergie zéro pour les logements rénovés, travaux en site occupé en un temps réduit, confort et esthétisme au sein du bâtiment, etc. Une initiative globale saluée par le ministre Nicolas Hulot.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter