Le groupe de BTP Eiffage supprime 268 postes Vie des sociétés | 09.06.15

Partager sur :
Le groupe de BTP Eiffage supprime 268 postes Batiweb
L'activité métal d'Eiffage va subir une réorganisation, entraînant la fermeture de deux usines dans l'Est de la France. 268 postes vont également être supprimé par le groupe de BTP et de concessions, soit presque un tiers de son effectif, selon la CFDT. Eiffage n'a pour l'instant pas souhaité commenter cette nouvelle. Détails.

Le ralentissement de l'activité du métal en France pousse Eiffage à réorganiser sa branche. Le groupe de BTP et de concessions avait annoncé cette restructuration le 4 juin en Comité d'entreprise, prévoyant un plan de sauvegarde pour l'emploi, toujours en discussion actuellement.

Les suppressions d'emplois concerne au total « 268 salariés (sur 1 100 environ) de Eiffage Construction Métallique », a souligné le syndicat majoritaire dans la branche métal du groupe, soit presque un tiers des effectifs.

« Ils ferment l'usine de Maizières-les-Metz (Moselle), entre Nancy et Metz, l'usine d'Etupes (Doubs), qui est à côté de Sochaux », et « en grande partie » celle de Morteau (Doubs), où seulement « 29 personnes seront recyclées sur 140 », a précisé à l'AFP Bruno Duvernet, délégué central CFDT.

En outre, 33 licenciements seraient prévus à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône.

Des petites pièces fabriquées en Pologne

Pour faire face à la mauvaise conjoncture de cette activité, Eiffage veut « faire fabriquer toutes les petites pièces qui n'ont pas de valeur ajoutée en Pologne », où le coût de la main-d'oeuvre est moins élevé, détaille M. Duvernet.

En revanche, « toutes les fabrications de structures qui sont un peu compliquées, ils les garderaient sur Lauterbourg » (Bas-Rhin), à la frontière allemande, où Eiffage est implanté.

Les salariés des usines de Maizières et Etupes se verraient pour certains proposer des postes là-bas, mais il n'y a « pas beaucoup de gens qui vont accepter de faire 300 km » pour conserver leur emploi, a relevé le délégué CFDT.

La première réunion de négociation avec les organisations syndicales est prévue vendredi, a indiqué le groupe de BTP et de concessions. Elle portera notamment sur les mesures d'accompagnement.

L'entreprise devrait proposer aux personnes touchées par le plan social « des formations, des mutations et des facilités pour partir en retraite », ainsi que des reclassements dans les autres entreprises du groupe Eiffage (TP, Construction, etc.), a-t-il ajouté.

Un CA en baisse de 2,2 %

A l'appel de la CFDT et de la CGT, un rassemblement de salariés est prévue mercredi devant le siège d'Eiffage à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), où se tiendra un Comité de groupe, pour « faire part de leur mécontentement et de leurs inquiétudes ».

En 2014, le chiffre d'affaires de l'activité métal d'Eiffage a baissé de 2,2% pour s'établir à 894 millions d'euros.

C.T (avec AFP)
© Alexis Toureau

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Pacte de performance : Eiffage Construction soutient deux nouveaux athlètes Batiweb

Pacte de performance : Eiffage Construction soutient deux nouveaux athlètes

Pour la 3e année consécutive, Eiffage Construction a renouvelé son engagement dans le Pacte de Performance porté par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Vendredi 2 février, le major du BTP a ainsi procédé à la signature d’un contrat de travail avec deux nouveaux athlètes : Dimitri Bascou (Athlétisme) et Alexandre Mariac (Judo). Cet engagement permet à Eiffage de participer pleinement au rayonnement sportif français à l’international.
Les professionnels du bâtiment moins optimistes qu’en janvier Batiweb

Les professionnels du bâtiment moins optimistes qu’en janvier

Selon la dernière enquête mensuelle de l’Insee, les professionnels du bâtiment n’entrevoient pas de réelle amélioration de leur activité pour les trois prochains mois. Ils sont d’ailleurs plus nombreux qu’en janvier à signaler une baisse probable de leur activité. Les chefs d’entreprises interrogés notent que le climat des affaires reste dégradé, avec des carnets de commande encore inférieurs à la normale, d’où un pessimisme toujours important au niveau de l’emploi. Analyse.
Les jeunes générations de plus en plus représentées dans le BTP Batiweb

Les jeunes générations de plus en plus représentées dans le BTP

Pas moins de 201 chefs d’entreprises du BTP, toutes origines confondues, ont répondu à la 11ème édition de l’étude annuelle de KPMG portant sur les tendances du marché, dont les résultats ont été récemment publiés. Ces derniers reviennent ainsi sur la révolution dont le secteur fait l’objet, tant générationnelle, avec le rajeunissement de la main d’œuvre, qu’en termes d’innovations. Le bilan.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter