Le groupe Soprema acquiert Pavatex, spécialiste de l'isolation en fibres de bois Vie des sociétés | 20.05.16

Partager sur :
Le groupe français Soprema, spécialiste de l'étanchéité et de l'isolation thermique des bâtiments et des ouvrages d’art, vient d'acquérir le suisse Pavatex dont le cœur de métier est axé sur la fabrication d'isolants naturels à base de fibres de bois. L'objectif est de pouvoir proposer à ses clients des produits respectueux de l'environnement. Détails.
Créée en 1932, la société Pavatex basée à Cham en Suisse rejoint officiellement ce vendredi le giron du groupe français Soprema.

La société, spécialiste dans la fabrication d’isolants thermiques et acoustiques naturels à base de fibres de bois pour le bâtiment, dispose de deux sites de production à Cham et Golbey (France) et emploi 220 personnes. Ces effectifs viennent donc s'ajouter au 6 260 collaborateurs de Soprema.

Le groupe français possède quant à lui 42 sites de production en Europe et en Amérique du Nord, et construit actuellement deux nouveaux sites de production : l'un à Hof en Allemagne, dédié à la production d'isolants haute performance dont l’ouverture est prévue fin d’année 2017 et l’autre en Chine qui produira des membranes d’étanchéité pour la fin de l’année.

L'acquisition de Pavatex s'inscrit pleinement dans la stratégie R&D de Soprema qui souhaite « proposer aux consommateurs et à ses clients des produits respectueux de l’environnement et basés sur des matières premières éco-sourcées ».

L'isolation naturelle : enjeu majeur dans le bâtiment

« C'est aujourd'hui un enjeu majeur dans l'industrie du bâtiment », explique le groupe. « Le domaine de l'isolation n'échappe pas à cette exigence, il est même au cœur de la problématique puisque l'on attend d'un matériau isolant non seulement qu'il apporte une protection maximale contre les variations de températures et les nuisances sonores, mais également que sa fabrication et sa pose fassent appel à des matériaux d'origine naturelle, sans conséquences sur la santé et l'environnement », ajoute-t-il.

Les isolants en fibres de bois, développés par Pavatex, sont des systèmes d’isolation écologiques et avant tout multifonctionnels pour l’enveloppe du bâtiment et constituent une alternative écologique aux produits traditionnels à base de laine minérale.

Cette nouvelle gamme de produit vient ainsi compléter, par ce rapprochement stratégique, le catalogue d'isolation de Soprema, une société indépendante à actionnariat familial.

L'entreprise, leader mondial de l'étanchéité s'est diversifiée au fil du temps sur de nombreux marchés : végétalisation de toiture, étanchéité photovoltaïque, étanchéité liquide, isolation naturelle, étanchéité des ouvrages d’art. Elle a également intégré des activités complémentaires telles que le désenfumage, les charpentes métalliques, les couvertures traditionnelles…

En 2015, elle présentait un chiffre d’affaires de 2,13 milliards d'euros.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Resp’Yr pour des façades naturelles et durables - Batiweb

Resp’Yr pour des façades naturelles et durables

A l’occasion du salon BePositive 2019, nous avions découvert Resp’Yr, un système biosourcé pour l’ITE associant isolant en fibre de bois et enduits minéraux. S’il n’a pas remporté l’award dans la catégorie « Bâtiment performant », le produit signé Zolpan et Pavatex (marque du groupe Soprema), a marqué les esprits pour sa performance. Nous vous proposons d’en savoir plus sur cette solution bas carbone.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois ! - Batiweb

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.
Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage) - Batiweb

Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage)

En début d'année, le syndicat national de l'extrusion plastique (SNEP) a commandé une étude à Batimédia pour mieux cerner le rapport des architectes au PVC. Malgré la concurrence du bois et de l'aluminium, ce matériau est jugé particulièrement intéressant en menuiserie, notamment pour son coût, ses performances en isolation, et son potentiel en termes de recyclage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter