Le Lab’ de Procivis commencera son travail avec 30 propositions sur la copropriété Vie des sociétés | 22.05.19

Partager sur :
Le réseau immobilier Procivis fonde un laboratoire de réflexion sur les politiques du logement : Procivis Lab’. Soucieux d’apporter un éclairage et un regard nouveau sur ce secteur représentant un important poste dans le pouvoir d’achat des Français, ses premiers travaux porteront sur la réforme du droit à la copropriété.

Procivis propose une offre globale au service de l’habitat. Cette Union d’Economie Sociale pour l’Accession à la Propriété (UES-AP) représente les intérêts communs des Sociétés anonymes coopératives d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété (SACICAP) auprès des pouvoirs publics. Elle est également membre de l’Union sociale pour l’habitat.

 

 

Un interlocuteur pour l’Etat

 

« Notre réseau est à la confluence de l’économie sociale et solidaire, du mouvement HLM et du marché privé. Ce positionnement atypique nous donne une légitimité particulière pour participer plus activement encore au débat public sur les questions du logement » a affirmé Yannick Borde, le président de Procivis UES-AP.

Le réseau des SACICAP regroupées au sein de Procivis apportent en effet une vision et une expertise sur plusieurs aspects du secteur du logement : construction de maisons individuelles, promotion et aménagement de lotissements, services immobiliers (syndic, gérance et transaction), rénovation du parc ancien… Cette position en fait un interlocuteur pour l’Etat. Déjà, une convention quinquennale a été signée entre les deux parties pour la rénovation de logements sur la période 2018-2022 : Procivis s’est engagé à financer ces travaux pour 60 000 ménages.

 

 

 

Des travaux sur la copropriété

 

Avec le Procivis Lab’ le réseau apportera une contribution à l’élaboration des ordonnances pour la loi Elan qui vise, notamment, à prévenir les contentieux, améliorer la gestion des immeubles et à adapter les dispositions de la loi du 10 juillet 1965 concernant les caractéristiques, la destination et la taille des immeubles de copropriété.

« Les 30 propositions du réseau Procivis pour stopper la dégradation des copropriétés » sera le premier travail du lab’ dont les conclusions seront présentées prochainement.

Pour Procivis, l’annonce de la création de ce laboratoire n’est pas anodine, au lendemain du grand débat : « La question du logement a été éludée alors même que ce poste budgétaire représente la première dépense contrainte qui empiète sur le pouvoir d’achat de nos concitoyens » a déclaré Procivis UES-AP qui souhaite « aiguiller les pouvoirs publics » et apporter un « discours complémentaire ».

 

L. C.

Photo de Une : © Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Paris : des logements sociaux toujours accessibles aux handicapés

Paris : des logements sociaux toujours accessibles aux handicapés

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 12 juin le projet de loi Elan, qui prévoit notamment de réduire de 100% à 10% la part de logements neufs accessibles aux personnes handicapées. Pour contrer cette mesure controversée, la maire de Paris Anne Hidalgo a récemment adressé un courrier aux bailleurs sociaux de la Ville, les engageant à maintenir un objectif de 100% de biens neufs accessibles.
Procivis va accompagner 60 000 ménages dans la rénovation de leur logement

Procivis va accompagner 60 000 ménages dans la rénovation de leur logement

Le réseau Procivis et l’Etat ont signé, mardi 19 juin, une convention quinquennale visant à accélérer la rénovation du parc de logements anciens. A travers cette convention, Procivis s’engage à accompagner 60 000 ménages. Les rénovations concerneront 45 000 logements situés dans des copropriétés fragiles et en difficultés. La démarche s’inscrit dans le cadre du Plan de Rénovation Energétique et programme « Action Cœur de Ville » du gouvernement.
Les architectes se mobilisent contre le projet de loi Elan

Les architectes se mobilisent contre le projet de loi Elan

Le 17 mai prochain, l’Ordre des architectes organise une journée nationale de mobilisation autour du projet de loi Elan. L’objectif, alerter les citoyens et élus du danger de « créer aujourd’hui le mal logement de demain ». L’initiative compte sur le soutien de nombreux syndicats à l’instar de l’Unsfa qui, dans un communiqué, dénonce une « marchandisation » du cadre de vie.
La Fédération nationale de l’immobilier divisée après l’adoption de la loi Elan

La Fédération nationale de l’immobilier divisée après l’adoption de la loi Elan

Satisfactions, surprises et déceptions : la FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier) faisait le point ce 31 juillet sur la loi Elan, adoptée en première lecture par le Sénat il y a à peine quelques jours. L’occasion pour l’organisme de revenir sur certaines dispositions proposées par la nouvelle réglementation, du bail numérique à l’encadrement des loyers, en passant notamment par le permis de louer ou le CNTGI (Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter